Top 10 des plus grandes villes de Corée du Nord

La carte de la Corée du Nord
La carte des plus grandes villes de Corée du Nord

La Corée du Nord est située au nord de la péninsule coréenne dont les pays voisins sont la Chine et la Corée du Sud. Ce pays est souvent cité comme étant le pays les plus militarisé et le plus surveillé au monde. Voyager en Corée du Nord n’est toutefois pas impossible à condition de suive un protocole strict. Les plus grandes villes de Corée du Nord rassemble plus de la moitié de la population. L’urbanisation a été très forte surtout dans les années 50. La population de ce pays est d’environ 25 millions d’habitants qui se répartissent sur un territoire de 123 138 kilomètres carrés. Aujourd’hui les déplacements de population sont encadrés afin d’éviter l’exode rural.

1. Pyongyang, la capitale du Nord 

Capitale de la Corée du Nord, Pyongyang est la plus grande ville du pays et recense environ 2,87 millions d’habitants. En ce qui concerne l’agglomération il y aurait une population de 3,47 millions d’habitants.

Les traces de peuplement remonterait jusqu’à deux mille ans avant J-C. Tout au long de son histoire la capitale de la Corée du Nord se trouva au centre de nombreuses batailles. Au cours du XX ème siècle, Pyongyang fut malheureusement l’une des villes de la péninsule les plus endommagée par la guerre de Corée.

La capitale est aujourd’hui un centre économique, politique et culturel nord-coréen. C’est en effet à Pyongyang que se concentrent toutes les administrations et les bureaux politiques du parti.

Mais Pyongyang est également une ville industrielle. Sur son agglomération la capitale rassemble de différents types d’industries : des industries légères et des industries lourdes.

Les choses « à voir » à Pyongyang

En outre, Pyongyang comporte plusieurs sites touristiques incontournables dont le Stade du Premier mai ou la Tour du Juche et la colline de la Mansuétude. Il y a également le Tombeau du Roi Tongmyong, l’arc de Triomphe Kim-II-Sung ou le complexe hôtelier de l’île de Yanggak.

La signification du nom de Pyongyang est « localité calme ».  Une appellation trompeuse puisque le pays connaît des tensions avec quelques uns de ses pays voisins, comme par exemple le Japon et la Corée du Sud. On peut également traduire Pyongyang par « terre plate » ou « terre pacifique ».

2. Hamhung, l’une des plus grandes villes de Corée du Nord

Le théâtre de Hamhung
Croquis du théâtre de Hamhung

Avec une population évaluée à 874 000 habitants environ et elle s’étend sur près de 330 kilomètres carrés. Hamhung se hisse donc à la deuxième place du classement des plus grandes villes de Corée du Nord.

Cette ville est la capitale de province du Hamgyong du Sud. Elle fût quasiment entièrement rebâtie après la guerre de 1950 – 1953. Cette ville universitaire se trouve être également un important centre industriel. Hamgyong est spécialisée dans les industries textiles et chimiques. Sur le plan universitaire les principales disciplines enseignées sont la Médecine et la Chimie.

Que voir à Hamhung ?

Les visiteurs de passage, qui sont en possession des autorisations nécessaires peuvent visiter l’usine d’engrais de la ville (tourisme industriel). Mais également le théâtre de Hamhung où se produit très régulièrement la troupe de l’opéra révolutionnaire. Les autres lieux d’intérêts de la ville sont le stade, le musée d’histoire, la découverte du fleuve Songchon et pourquoi pas une excursion au mont Tonhung.

3. Chongjin

Chongjin est la troisième plus grande ville de Corée du Nord. Selon le dernier recensement, elle recenserait environ 668 000 habitants. Située dans la province de Hamgyong du Nord, Chongjin était à l’origine une ancienne ville de pêcheurs. Elle est actuellement l’un des principaux centres industriels et un grand port commercial de la Corée du Nord.

La région de Chongjin est l’une des « destinations natures » de la Corée du Nord. Située au bord de la mer du Japon, les monts Chilbo sont d’ailleurs l’un des atouts touristiques de la région. Ce massif montagneux offre une vue panoramique digne d’une carte postale. Il séduit les visiteurs par ses belles cascades ou par ses rochers aux formes atypiques. Attention néanmoins aux lois étranges et règlements loufoques de la Corée du Nord même si les règles sont déconcertantes vous devez les respecter à la lettre.

4. Nampo

Cette ville portuaire est située sur les rives de la baie de Corée. Cet ancien village de pêcheurs compterait aujourd’hui environ 367 000 habitants. De nombreuses industries y sont installées dont des chantiers spécialisés dans la construction navale.

Située à moins d’une heure de route de la capitale, on y trouve plusieurs points d’intérêts. Comme par exemple le barrage de la mer de l’Ouest. Un  barrage dont la construction dura cinq années. Cet édifice, large de cinq kilomètres,  protège la ville des inondations et assure l’irrigation des champs de la région.

Il serait également possible de visiter la ferme coopérative de Chongsan qui se trouve à l’entrée de la ville. Cette immense ferme rassemble plusieurs familles d’agriculteurs qui travaillent sur de grandes exploitations d’état. 

Le tourisme à Nampo

A proximité de la ville se trouve les sources thermales de Kangso. Une balade le long du fleuve est peut-être possible à certains endroits (à voir avec le guide chargé de la visite). Enfin Nampo est une ville où se trouve les sépultures de Goguryeo (quartier de Tokhung).

5. Wonsan

Un croquis des berges de la ville de Wonsan en Corée du Nord
Un croquis des berges de la ville de Wonsan

Située au sud-est de la Corée du Nord, Wonsan est une ville portuaire et le chef-lieu de province de Kangwon. Une grande ville qui recense à peu près 363 000 habitants.

Cette ville a été fondée vers le X ème siècle durant la dynastie Koguryu et se trouve être aujourd’hui la ville de repos des cadres du parti et de certains travailleurs triés sur le volet.

Sur le plan économique, en plus des activités portuaires, la ville de Wonsan abrite des installations industrielles dédiées à la production textiles et à l’agroalimentaire.

Sur le plan touristique, Wonsan est l’une des destinations phares pour les sportifs. À quelques kilomètres de la ville, vous pourrez peut-être faire un peu de ski sur le mont Masik.

6. Sinuiju

Sinuiju, le pont et la ville
Le pont de la ville de Sinuiju, l’une des plus grandes villes de Corée du Nord

Sinuiju est une ville frontalière avec la Chine. Elle est le chef-lieu de province du Pyongan du Nord, située au nord-ouest de la Corée du Nord.

La ville compte environ 360 000 habitants. Elle est spécialisée dans l’industrie du textile, le bois et la métallurgie.

Sinuiju en coréen signifie « nouvelle » Uiju. Tout simplement parce que la ville nouvelle a été rebâtie à quelques kilomètres du centre ville historique.

7. Tanchon

La ville de Tanchon est située dans la province de Hamgyong du Sud au centre-est de la Corée du Nord. Elle est habitée par 345000 habitants.

En raison de sa richesse en ressources en minerais, Tanchon compte de nombreuses installations industrielles. 

Les réserves de plomb et de Zinc seraient estimées à près de trois cents millions de tonnes. On y trouve également des mines de magnésite et de cobalt. Près de la moitié du plomb qui est extrait en Corée du Nord proviendrait des mines de Tanchon. A noter que Tanchon est une grande ville portuaire qui donne directement sur la mer de Chine.

8. Kaechon

La ville de Kaechon est située dans la province du Pyongan du Sud au nord-ouest du pays, non loin de la frontière chinoise. On estime qu’environ 319 500 habitants réside à Kaechon.

L’activité principale de la ville est la métallurgie et la fabrication de machines outils. Cette ville est également connue pour abriter deux prisons dont les conditions de détention seraient assez strictes.

On trouve à Kaechon plusieurs monuments tels que les forteresses de Changhamsong ou la la grotte Songam. 

9. Kaesong

La ville de Kaesong est localisée à seulement sept kilomètres de la ligne de démarcation avec la Corée du Sud. Cette ville se trouve dans la province du Hwanghae du Nord.

On recense environ 308 400 habitants pour une ville dont la superficie est de 180 kilomètres carrés.

Les soubresauts de l’économie Nord-Coréennes

A noter l’existence d’une zone économique spéciale créée en 2002 qui accueillait des entreprises étrangères. Ces entreprises étaient en fait exclusivement sud-coréennes. A la suite de la reprise des essais nucléaires et de l’apparition de tensions entre les deux coréens, Pyongyang ordonna aux entreprises sud coréennes de quitter la zone. En 2016 la centaine  d’entreprises est finalement « nationalisée », ce qui marquera la fin de la zone économique spéciale.

La Corée du Nord fait partie des pays qui possèdent l’arme nucléaire. Or le développement de cette technologie se fait dans l’adversité et dans un climat de fortes tensions.

Kaesong un important centre culturel coréen

Kaesong s’est développée durant le royaume des Koryo, il y a un peu plus de mille ans. Elle est aujourd’hui l’une des destinations touristiques les plus prisées du pays. Les maisons de style coréen traditionnel, confèrent à la ville un charme unique. A noter que la ville de Kaesong était la capitale historique de la Corée. Une ville célèbre à travers le pays pour ses monuments et ses lieux historiques.

10. Sariwon

Cette ville nord-coréenne est localisée dans le sud-est du pays. Elle est le chef-lieu de province du Hwanghae du Nord et compte environ 307000 habitants.

Sriwon était historiquement un noeud ferroviaire de la péninsule de Corée. Après avoir connu un essor important au tout début du XX ème siècle la ville a été quasiment entièrement rasée par les forces armées des USA, lors de la guerre de Corée. 

Aujourd’hui Sariwon est une ville spécialisée dans l’industrie agro-alimentaire. En effet la ville se trouve dans un large bassin de terres agricoles.