Quelle est la capitale du Canada ?

Les villes les plus célèbres du Canada sont sans nul doute Vancouver, Toronto, Montréal et même Calgary. Et pourtant aucune d’entre elles n’est la capitale du Canada. Car la capitale du pays le plus septentrional de l’Amérique n’est autre qu’Ottawa.

Zoom sur la création d’Ottawa la capitale du Canada

L’histoire de cette ville est plutôt récente. En effet, la ville d’Ottawa fut fondée en 1826 à l’occasion du percement d’un canal, le canal du Rideau. Il relie la rivière Ottawa au lac Ontario. Chose plutôt bizarre, lors de sa création elle fut baptisée Bytown. L’essor de la ville est d’abord lié à la construction du canal. Puisque dès sa création c’est près d’un millier d’ouvrier qui débarquent dans cette ville nouvelle. Pour mémo la construction du canal se voulait être à la fois un axe de communication mais également un ouvrage passif dans la stratégie de défense militaire du Canada.

Bytown est donc un avant poste militaire, puis une ville modeste qui connaît un essor grâce à la construction du canal du rideau. Mais quinze années après la création de la ville c’est bel et bien l’industrie forestière qui permet à Ottawa de se développer. D’autre part la ville est également dopée par le traffic fluvial de la rivière Ouataouais (la rivière Ottawa). En effet des rapides et même des chutes d’eau coupent la rivière en deux interdisant tout passage. Il faut donc décharger la marchandise à terre pour la recharger un peu plus en aval après les chutes des Chaudières.

Le choix stratégique dans le choix de la capitale canadienne

Et c’est en 1857 que la ville devint officiellement la capitale du Canada. Et si cette ville a été choisie comme capitale du Canada ce n’est pas un hasard. En effet, cette ville avait l’immense avantage de se trouver entre les deux cultures qui vivent ensemble dans l’un des plus grands pays du monde.

En effet au Canada vivent depuis la création du pays des anglophones (plutôt à l’est) et des francophones (plutôt à l’ouest). Cette ville était donc une sorte de train d’union entre deux capitales régionales Toronto et Montréal.

Hormis une volonté de pacifier les esprits et de trouver une sorte d’équilibre dans le pays, le choix d’Ottawa est également stratégique. En effet sur le plan militaire le choix de cette ville n’est pas anodin. Ottawa est la ville la plus éloignée de la frontière des Etats-Unis. Et lors du choix de la capitale en 1847 personne n’a oublié les violents affrontements de 1812. Une période de l’histoire où canadiens et américains étaient en guerre.

De plus le fait que la ville soit entourées de forêts denses, lui procurait au milieu du XIX ème siècle un avantage militaire défensif non négligeable.

Ottawa, une ville à l’intérieur des terres

Située à l’intérieur du pays, la capitale canadienne est soumise à un climat continental. C’est à dire un été chaud et un hiver glacial. Avec parfois 77 degrés d’écart entre les températures d’été et d’hiver, l’amplitude thermique est presqu’aussi importante que dans certaines villes de Sibérie. Les records de chaleur ont lieu généralement en juillet et en août un moment de l’année où le thermomètre frôle parfois les +38 degrés Celsius. En hiver entre décembre et février les températures négatives peuvent descendre jusqu’à -39 degrés Celsius.

Ottawa en chiffres

On estime la population d’Ottawa à près d’un million de personnes. Et c’est à ce titre qu’elle se classe à la quatrième place du classement des plus grandes villes du Canada.

Sur le plan économique on enregistre 556 000 emplois dans la ville et le taux de chômage y est de seulement 6,3%. Il faut dire que les nombreuses administrations et ministères dopent littéralement le marché de l’emploi.

Concernant la superficie de la capitale politique du Canada, la ville s’étend sur près de 2796 kilomètres carrés. Ce qui est plus que la superficie cumulées des villes de Vancouver, Calgary, Edmonton, Toronto et Montreal.