Que faire à Siem Reap? 10 choses incontournables à voir et à faire

Siem Reap, une ville du nord ouest du Cambodge
Un scène de la vie quotidienne à Siem Reap

Le top 10 des choses à faire à Siem Reap

Siem Reap n’est pas forcément l’une des villes les plus connues dans le monde. Mais cette ville du Cambodge se trouve à deux pas d’un site architectural hors du commun. Et si les gens se rendent à Siem Reap c’est pour visiter Angkor. Un ensemble de temples uniques au monde datant de l’ère Khmer. Des temples perdus au milieu de la forêt tropicale.

1. La cité d’Angkor, l’une des choses à faire à Siem Reap

Des visages qui interpellent, temple Bayon, Cité d'Angkor
Le temple Bayon et les visages de la jungle

Vous l’aurez deviné, si l’on vient à Siem Reap, l’une des principales villes du Cambodge, c’est pour visiter les temples d’Angkor.

Il faut au minimum 3 jours pour découvrir les très nombreux temples d’Angkor. Néanmoins certains visiteurs pressés font la visite dans la journée. Bien évidemment nous recommandons de rester au minimum 4 nuits. Vous ne verrez sans doute ce site exceptionnel et unique au monde une fois dans votre vie. Pour comprendre de quoi il s’agit et pour avoir une chance d’apprécier il faudra vous résoudre à adapter le slow travel. Visiter les temples d’Angkor c’est un peu comme si on vous demandait votre avis à propos d’un verre de Romané Conti que vous auriez bu cul sec.

Que faire à Siem Reap? visiter la cité d'Angkor
L’un des temples de la cité d’Angkor, à deux pas de la ville de Siem Reap

2. Partir découvrir les villages flottants du Lac Tonle Sap

La découverte du Lac est la deuxième principale attraction de Siem Reap. Généralement cette excursion est proposée entre 20 et 25 dollars US. Au Cambodge, car petite subtilité, on parle en dollar et on paye en dollar. On peut même retirer des dollars dans tous les distributeurs du pays.

Voir les villages flottants l'une des choses à Faire à Siem Reap
Les villages flottants et le lac Tonle Sap, l’une des choses à faire à Siem Reap

Les villages flottants sont nombreux sur le lac Tonle Sap, l’un des plus grands lacs d’Asie. Il y a tout d’abord Chong Kneas, le village le plus proche de Siem Reap. Kampong Phluk, c’est en fait un ensemble de trois villages. Situé à une quinzaine de kilomètres de Siem Reap, les maisons de ces villages sont principalement construites sur pilotis. Prek Toal, ce village flottant est recherché par les touristes puis que c’est le point de départ vers un poste d’observation d’oiseaux, qui figurent malheureusement sur la liste des espèces menacées.

A noter qu’entre la saison sèche et la saison des pluies le niveau du lac varie de 7 mètres.

Un lac incontournable dans l'ouest du Cambodge
Les villages flottants du lac de Tonle Sap,une chose à faire à Siem Reap

3. Sortir le soir sur Pub Street

L'une des rues principales de Siem Reap
Prendre un verre sur Pub Street, l’une des choses à faire à Siem Reap

Cette rue de Siem Reap est la rue principale de la ville. Un lieu où tous les touristes et tous les locaux viennent pour se retrouver entre amis, voir du monde et se sentir en ville. Il faut avouer que cette rue n’est pas désagréable et permet de trouver des pubs, des salons de massages traditionnels ainsi que quelques restaurants le tout dans une ambiance sympathique et un niveau de sécurité acceptable.

 

4. Découvrir les « night market » de la ville

Un mélange de couleur sur l'un des marchés de Siem Reap
Les étales de vêtements sur un marché nocturne de Siem Reap. Cambodge

Les marchés de nuit à Siem Reap sont nombreux, mais le principal se trouve en centre ville à deux pas de la « street pub ». Certes l’ensemble du marché est consacré à la vente de textile à destination des touristes. C’est un endroit agréable et relativement sûr où l’imagination se laisse facilement porter.

Sur les marchés nocturnes il est également possible de manger ou de grignoter. Par contre évitez de manger des insectes, en effet ils sont parfois imbibés d’insecticides agricoles. Vous risqueriez de passer un mauvais moment et d’avoir mal à l’estomac. Nous avions évoqué le problème dans l’article : « mangez comme les locaux sans tomber malade« .

Découvrir les marchés nocturnes de Siem Reap
Le charmant bric à brac des marchés nocturnes de Siem Reap

5. Visiter le musée national d’Angkor

Entre les 3 jours de visite des temples et le musée national, cela risque de faire beaucoup. Néanmoins les temples ont été vidés de la plupart de leurs objets. Ce qui fort logique et compréhensibles. Visiter le musée national d’Angkor est aussi un moment privilégié pour découvrir la civilisation Khmer qui régna sur le Cambodge du 9 ème au 14 ème siècle.

 

6. Visiter le jardin et admirer la résidence royale

Situés à deux pas du centre ville, le jardin royal est un lieu hors du temps où l’on vient se détendre. C’est généralement le premier endroit où l’on se rend lorsque l’on arrive à Siem Reap. Un lieu rassurant et chargé d’histoire.

Vous aurez peut-être la chance et le privilège de résider dans le splendide hôtel Raffles Grand Hôtel d’Angkor. Un bâtiment sobre et prestigieux qui a accueilli des personnalités hors du commun telles que Jackie Kennedy ou Charles de Gaulle.

une chose à faire à Siem Reap, le jardin royal
Le jardin royal au centre de Siem Reap

 

7. Partir à la découverte d’une ferme de crocodiles

Un élevage de petits crocodiles
Un élevage de crocodiles dans une des villages flottants de Tonle Sap

Âmes sensibles s’abstenir. Le lac de Tonle Sap abrite plusieurs colonies de crocodiles. Mais face à la présence humaine et à l’extension des villages, ils ont fuit vers des lieux plus reculés du lac. Il devenait donc de moins en moins évident de les chasser et c’est ainsi que les locaux ont commencé à élever des crocodiles dans des fermes.

Si vous vous rendez à l’heure des repas dans l’une de ces fermes à crocodiles vous risquez d’être assez choqué par la puissance et la voracité de ces bêtes. Si vous ne supportez pas de voir des animaux en captivité n’y allez pas. Les normes de sécurité sont assez légères évitez d’y aller avec des enfants ou alors gardez-les prêts de vous. On vous aura prévenu.

8. Visiter les temples bouddhistes, l’une des choses à faire à Siem Reap

Les temples de la ville ne sont pas les plus beaux d’Asie. Mais sont tout simplement des lieux de vie où l’on peut rencontrer des moines et des novices. Des lieux paisibles où l’on peut reprendre son souffle, loin du tumulte de la ville.

Un moment fort à Siem Reap une rencontre et la visite d'un temple
Rencontre exceptionnelle avec un moine bouddhiste de Siem Reap

9. Se balader de nuit dans le centre ville de Siem Reap

Siem Reap la nuit
L’éclairage d’un pont à Siem Reap la nuit

La nuit comme pour toujours les villes prennent une autre dimension. Siem Reap n’échappe pas à la règle. Car avec la nuit, la métamorphose de Siem Reap est totale. Les lumières donnent beaucoup plus de densité à la ville et la chaleur devient plus supportable.

Découvrir Siem Reap la nuit
A la découverte des rues de Siem Reap la nuit

 

Siem Reap la nuit, une ruelle intrigante
Une petite ruelle de Siem Reap pendant la nuit

 

Siem Reap la nuit
Un bâtiment intrigant la nuit à Siem Reap

10. Profiter d’un massage traditionnel

Quoi de plus agréable de se faire masser après une longue journée de marche et de visite dans les temples d’Angkor. Néanmoins si vous n’êtes pas habitués aux massages, vous pouvez demander un massage léger. Il faudra compter une dizaine de dollars pour 30 à 45 minutes de massage.

« Docteur Fish » – une pédicure naturelle déconseillée

Dans tous les cas nous vous déconseillons fortement la pédicure des pieds via des petits poissons carnivores. Les garra rufa, sont des petits poissons qui se nourrissent en mangeant vos peaux mortes. Sauf que ces poissons peuvent être porteurs de bactéries – de type aeromonas ou streptococcus agalactie. En d’autres termes, la première bactérie peut provoquer une gastro-entérite infectieuse et la seconde peut provoquer une septicémie, une pneumonie ou méningite.

D’autre part l’hygiène des bassins laisse parfois à désirer. Car l’eau doit être changée très régulièrement. Il est donc possible d’être victime d’une contagion d’humain à humain. Donc si vous avez des petites plaies sur les pieds ou des mycoses, il faut éviter ce type de soin.

Même si le soin de coûte que 3 dollars US pour une demi-heure, il vaut mieux passer votre chemin.

Bonus: Siem Reap, transport, bonnes adresses et santé

Comment rejoindre Siem Reap?

Le plus simple pour rejoindre Siem Reap est de passer par Bangkok. Avec les compagnies aériennes à bas coûts, il faudra compter 40 euros pour l’aller. (méfiez-vous des moustiques dans les bus de nuit et prévoyez votre bombe anti-moustique). Si vous êtes seuls insistez pour avoir une couchette « single ». Sinon vous risquez de vous retrouver dans une couchette double.

Il est également possible de passer par la route. Des bus couchettes assurent des liaisons régulières entre Siem Reap et la capitale Phnom Penh.

Se déplacer à Siem Reap

Se déplacer à Siem Reap la nuit
En tuk tuk à Siem Reap la nuit

Le mode de transport principal à Siem Reap est le Tuk Tuk. Il faut compter 2 dollars pour une course classique.

Si vous cherchez un chauffeur de Tuktuk je vous conseille Savat. Un jeune cambodgien très sympathique que vous pouvez joindre par mail unsavat@gmail.com. Il connaît bien les temples et il vous emmènera hors des sentiers battus.

Généralement les chauffeurs viennent vous chercher gratuitement à l’aéroport et en contre partie ils vous conduisent aux temples les journées suivantes. Il faut compter 15 dollars US par jour hors pourboire ou éventuel repas. (à 3 ou 4 dollars le plat c’est toujours plus humain d’inviter son chauffeur à manger plutôt que de le laisser seul dans la rue à vous attendre).

Portrait de chauffeurs cambodgiens à Siem Reap
Mon chauffeur Savat en discussion avec une connaissance pendant que je prenais des photos

Ou dormir à Siem Reap ?

Lors de mon passage à Siem Reap, je me suis arrêté au Cambodia boutique Hotel. Un hôtel qui s’est avéré un peu trop excentré et situé au fond d’une impasse bien défendue par des chiens plus ou moins errants. Le bâtiment date de l’époque coloniale avec de la climatisation dans toutes les chambres et un toit terrasse avec une petite piscine en L. Les tarifs de cet hôtel sont raisonnables puisque j’ai payé 25 dollars US par nuit avec le petit déjeuner. Si vous êtes deux, rassurez-vous ça sera le même prix. Le lit est grand et les chambres spacieuses et propres. Le petit déjeuner est copieux, mais ne vous attendez pas à de la grande cuisine. Par contre leur café est très étrange. J’ai appris un peu plus tard qu’au Cambodge lors de la torréfaction des grains de cafés, on y ajoute de la graisse et du sucre.

L’hôtel semble un peu désuet et le personnel est très sympathique. Par contre les propriétaires de l’hôtel ont eu l’idée absolument étrange de mettre un film opaque sur toutes les fenêtres. Une expérience à vivre.

Santé à Siem Reap

Attention, lorsque vous êtes dans le nord-ouest du Cambodge et qui plus est lors de la saison des pluies il faut se protéger des moustiques. Vous vous trouvez en effet dans une zone de paludisme classée rouge. Pantalon en toile long, chemise en coton ou tee-shirt à manches longues et bombe anti-moustique sont donc de rigueur pour se protéger des moustiques. Le baume du tigre peut également servir de répulsif contre les moustiques.

Le soir seule une moustiquaire aspergée d’anti-moustique (spécial textile) ou la climatisation peuvent vous épargner des attaques de moustiques.

 

Crédits photos : Yann

Que faire à Siem Reap
Yann, Siem Reap, Cambodge