C’est le grand chaos dans le domaine bancaire, des fintechs s’attaquent désormais au secteur de la banque en ligne. Avec une nouvelles offre, se définir comme une banque mobile qui vous suit partout au quotidien. N26 ou Revolut ? quelle banque choisir? Et bien autant vous le dire tout de suite, leurs tarifs sont très compétitifs. Car pour l’instant la problématique de ces banques mobiles est de faire connaître leurs offres. Pour les options de bases, leur service est même gratuit.

N26, leur offre à la loupe

Cette banque mobile créée en 2013 fut officiellement lancée en 2015 et possède désormais 1 000 000 utilisateurs en Europe. Elle est présente dans plus de 8 pays. Concernant la France, la banque déclare avoir plus de 100 000 clients qui utiliseraient N26 pour leurs opérations courantes.

Désormais N26 se lance dans l’offre de crédit et dans l’épargne. Forcément ces 2 sujets intéressent beaucoup les banques car ce sont deux sources de profits pour les établissements financiers.

On voit désormais fleurir l’offre N26 sur internet, elle est souvent présenté comme étant l’une des meilleures banques pour voyager. Mais est-ce vraiment le cas? L’expérience m’a souvent démontré que le plus important lorsque l’on voyage est d’avoir un contact physique, une personne concrète avec qui parlé. Que ce soit via une application ou via le téléphone et ou un appel en PCV.

Car lorsque vous perdez votre téléphone c’est tout un monde qui s’écroule. Je me souviens d’avoir retrouvé sur un banc le téléphone flambant neuf d’une australienne qui voyageait avec des amies à Pékin. Lorsque je lui ai rendu son téléphone j’ai vu une sorte de désespoir dans ses yeux. Dans son téléphone il y avait tout. Les photos, les souvenirs,les contacts, les billets d’avion, l’accès au compte. Son téléphone lui servait également pour payer (via we chat ou Pi Pay et apple Pay). Autant dire que la question n’était pas pour elle de savoir quelle fintech choisir entre N26 et Revolut. Mais bel et bien de savoir comment ne plus perdre ses affaires en voyage. Et surtout son téléphone. Forcément avec des retours d’expérience comme cela on relativise les 40 euros d’économie annuelle que l’on fait en changeant de banque.

 

Revolut et la concurrence entre Fintechs est lancée

Cette néo banque est britannique et elle fut créée en 2014. Revolut se veut une alternative à votre banque. Du moins c’est le slogan. Il faut reconnaître qu’aujourd’hui toutes les banques ont une offre en ligne et des applications qui permettent de gérer ses comptes à distance. Mais alors qu’elle est l’intérêt de ces banques?

Tout d’abord que ce soit pour N26 ou Revolut, ces deux banques n’ont pas de frais de personnels, pas d’agence physique ou les clients peuvent se rendre. Et bien évidemment pour l’instant aucun distributeurs à recharger. Leur seul avantage est donc de n’avoir pour le moment aucune charge fixe. Une sorte de banque sans passé, mais ne me faîtes pas dire que ces banques n’ont pas d’avenir.

N26 vs Revolut, quelle banque mobile choisir ?

Et bien j’aurai peut-être un petit penchant pour Revolut qui est bien implantée en Asie et parce qu’ils sont anglais donc dans les pays du Commonwealth leur application devrait plutôt bien marcher. Mais cela n’a pas vraiment d’importance. L’important est de concevoir cette offre non pas comme une alternative à la banque traditionnelle, mais plutôt comme un complément pour sécuriser votre voyage. Car dîtes-vous bien que si vous perdez votre carte N26 ou Revolut, dans un avion ou à l’aéroport, votre problématique sera de savoir comment récupérer des sous pour poursuivre votre voyage. En évitant d’aller au consulat de votre pays qui vous dira qu’il ne font pas ce genre d’assistance.

Avoir les bons moyens de paiements sans négliger son assurance

D’où l’importance de choisir une bonne assurance pour voyager. Pour nous la meilleure assurance de voyage, c’est celle qui a un bon réseau de partenaires physiques dans le monde entier. Par exemple un assurance qui peut vous déposer de l’argent liquide dans une enveloppe là où vous vous trouvez via un taxi. Oui oui, c’est possible, mais pour cela il faut éviter les brokers qui vous assurent sur des contrats en ligne, ou au final personne n’est responsable et où vous devez avancer vous même toutes les sommes.

L’affiliation sous couvert d’information

Hormis N26 ou Revolut, il y a des banques en ligne tel que Boursorama ou Hello Bank qui proposent des offres tout aussi intéressantes. A ne pas négliger. D’autre part méfiez-vous des sites qui vous proposent des liens pour ouvrir directement un compte en ligne, il s’agit d’affiliation. C’est à dire que le site, sous couvert de vous donner une information vous redirige vers la page du commerçant tout en percevant une commission pour l’ouverture du compte. Difficile dans ces cas là d’avoir une véritable opinion subjectives sur ces nouveaux acteurs du marché.

Avoir du liquide sur soi, ne pas négliger « l’argent physique »

Autre point à ne pas négliger concernant vos moyens de paiements, assurez-vous que vous possédez bien les deux systèmes Visa et Mastercard sur vous. Car parfois vous pouvez avoir des surprises. Enfin n’oubliez pas que votre meilleure sécurité c’est vous. Essayez de toujours avoir en votre possession quelques billets de banque en euros ou en dollars peut importe. Entre 300 et 1000 euros par exemple, cela vous permettra de tenir quelques jours. Quoique en Asie du Sud-Est et en Amérique latine la priorité est toujours donnée au dollar américain.

Avoir un peut d’argent sur soi ça aide toujours et ça vous évitera peut-être de devoir vendre votre appareil photo ou votre téléphone pour poursuivre votre voyage.

Dernière minute N26 vs Revolut

Ces nouvelles banques vont avoir des difficultés notamment avec certaines autorités de régulations des affaires bancaires. En effet leur facilité d’utilisation, notamment la procédure d’ouverture de compte est trop légère. Dans certains cas il suffit juste d’envoyer la photo de sa carte d’identité par mail. Or en Allemagne, l’administration voit d’un mauvaise œil le développement de ce genre de service. Surtout après le vendredi 12 octobre 2018 où un quotidien allemand, le Wirtchaftswoche, a déclaré avoir réussi à ouvrir un compte avec de faux papiers.

Autre point, il va falloir que ces banques soient également transparentes en ce qui concerne la sécurité des dépôts et la protection des données des utilisateurs. Comme toujours la nouveauté se confronte parfois avec les règles de la dure réalité. Il pourrait être en effet ennuyeux que tel ou tel état bloque soudainement les services d’une banque en ligne. Et ce pour des raisons de lutte contre le blanchiment ou de lutte contre le financement d’activités terroristes.