Naviguer à la voile à la découverte du Morbihan

Le pont d'un petit voilier
A bord d’un petit voilier à la découverte du Morbihan

Dans le sud de la Bretagne les programmes de navigation ne manquent pas. La seule contrainte c’est toujours l’horaire des marées et parfois la météo. Car lorsque le vent se lève et que la houle commence à monter, il vaut mieux revoir ses ambitions à la baisse. Sous peine de devoir gérer des situations complexes qui peuvent vite s’avérer dangereuses. Cette précision étant faite, partons à la découverte des plus beaux paysages du Morbihan côté mer et sous le soleil.

Navigation du côté de l’Océan Atlantique, au large du Morbihan

En mer un petit chalutier ramenant ses filets
Un petit chalutier au large du Morbihan

Tout commence par un très long bord au portant entre le petit port du Pouliguen et l’île de Houat toute proche. L’occasion de découvrir deux phares méconnus du grand publique. Le phare de la Banche en face du Pouliguen  et le phare du plateau du Four en juste en face du Croisic.

La navigation entre la baie de la Baule (la baie du Pouliguen) et l’île de d’Hoëdic, ne présente pas de grandes difficultés. Hormis peut-être les croisements avec les chalutiers ou le fait de rester dans la limite des six milles. Si vous n’avez pas l’armement hauturier, il vous faudra faire bien attention de rester sous la protection de l’île Dumet. Le seul abri qui vous permet de rejoindre l’île de Hoëdic sans passer par la « haute mer ».

Escale à Hoëdic

Le charme des paysages d'une petite île bretonne
Une petite maison très photogénique face au port d’Hoëdic

A l’arrivée, un petit port accueillant vous y attend, Hoëdic, « le caneton » en breton est une île méconnue mais qui recèlent de paysages fabuleux et de plages de sable blanc. Visiter l’île d’Hoëdic est donc un enchantement et un moment hors du temps. Cette île a en effet depuis toujours banni les voitures de son territoire et elle reste habitée à l’année par une poignée d’irréductibles iliens bretons.

Un goéland à l'atterrissage
Lors du dîner quelques goélands viennent s’aventurer près des voiliers visiteurs
Dans le port d'Hoëdic au crépuscule
Un joli clair obscure dans le petit port d’Hoëdic

Rase cailloux autour de l’île de Houat

Entre Houat et Hoëdic, un jour sans vent
Un dauphin vient nous rendre visite et surveille notre trajectoire

Faire le tour de l’île de Houat à la voile est un privilège rare. Il faut se trouver au bon moment et avec le bon bateau. Le bon moment c’est lorsqu’il n’y a ni trop de vent ni trop de houle. Le bon bateau c’est forcément un petit voilier avec pas trop de tirant d’eau pour pouvoir aller se glisser dans les quelques mouillages de l’ouest.

Le passages des Beniguets entre Houat et la Teignouse
Rase cailloux dans l’oust de l’île de Houat

A la découverte de la petite mer intérieure

Une jolie fin de journée pour la fin d'un convoyage
Un reflet sur l’eau en fin de journée dans le Golfe du Morbihan

Le Golfe du Morbihan est l’une des curiosités du département éponyme. Les nombreuses petites îles plongées dans une mer calme et traversées par l’un des courants les plus forts de France font de ce lieu un endroit unique au monde. Dans un dédale d’îles, de hauts fonds on se promène dans une petite Bretagne en miniature.

Un port du golfe du Morbihan au crépuscule
Le golfe du Morbihan du côté du port d’Arradon

crédits photos: Yann