Qu’est-ce qu’une vague scélérate ?

En mer il existe une règle, toutes les 24 heures un bateau peut croiser une vague deux fois plus haute que les autres.  Cela veut dire que que dans une mer formée avec des vagues de trois ou quatre mètres on peut rencontrer une vague de six à huit mètres. On ignore comment le phénomène se produit mais il est bien  réel. Cette vague on l’appelle : vague scélérate.

toutes les informations sur les vagues scélérates?
Comment se forme une vague scélérate ? image d’illustration)

Comment apparaît une vague scélérate ?

Une vague scélérate serait en fait la superposition de deux vagues. L’empilement de deux vagues va créer une immense vague qui de part sa hauteur risque de déferler et de tout embarquer sur son passage.

En d’autres termes lorsqu’un train de vagues en rattrape un autre, la scène devient alors dantesque et parfois tragique. Le plus grave en mer c’est lorsque les vagues déferlent.

le rôle des courants sur la formation des vagues

Les vagues déferlent, lorsque les fonds remontent mais ce n’est pas tout. Lorsque la houle se retrouve en prise à un courant contraire, la mer se forme et devient encore plus grosse. Les courants sont généralement facile à prévoir. Mais en Bretagne ils changent de côté toutes les six heures. Et six heures ça passe vite. Les courants de marée c’est ce qu’il y a de pire.

l’effet du vent sur la houle

Lorsque le vent souffle dans le sens des vagues, cela à tendance à les aplatir mais aussi à les faire un peut déferler. Par contre lorsque le vent souffle contre la houle, c’est ce qu’il y a de plus terrible. Surtout à partir de force 8, le vent qui souffle contre les vagues c’est sans doute ce qu’il y a de pire – après les courants contre les vagues.

Lorsque le vent souffle contre la houle, il va contribuer à creuser et à faire monter les vagues et donc contribuer logiquement à les faire déferler. Mais ce n’est qu’un facteur dans la constitution d’une vague scélérate.

Le rôle des mers croisées

Nous en avions déjà parlé lors d’un article dédié à la rumeur des vagues carrées lors d’une baignade. En haute mer les mers croisées, ne sont légions. on les retrouve généralement au niveau des grands caps. Il y a le Cap de Bonne espérance, la mer de Tasmanie, le Cap Horn et la pointe du Raz.

Les mers croisées résultent généralement de la rencontre d’une houle résiduelle avec la houle d’un nouveau système dépressionnaire. Mais on a tendance à observer le mauvais temps via un chapelet dépressionnaire. C’est à dire que les dépressions se suivent les unes après les hautes, en suivant à peu près la même route. Le danger c’est lorsqu’il y a, à proximité un autre système météo qui vient télescoper une houle d »une autre provenance.

C’est d’ailleurs souvent le cas au Cap Horn ou la houle de l’Atlantique vient parfois perturber la puissante et longue houle du Pacifique. C’est dans ces conditions que parfois deux vagues s’additionnent pour créer un montre d’écume. Ce montre c’est la vague scélérate. Celle que l’on attend pas et qui laisse des traces indélébiles sur la coque des bateaux, du moins sur ceux qui ont la chance de pouvoir rentrer au port.

Comment apparaissent les vagues scélérates ?

Tout le monde le sait, les vagues se forment grâce grâce aux vents créer par les systèmes dépressionnaire.

Néanmoins, lorsque qu’un ondulation sur l’eau ne déferle pas, ce qui est le cas au large, on appelle ces ondes de la houle.

Par contre lorsque la houle commence à déferler à cause de la force du vent, des courants ou des fonds qui remontent brusquement, on va parler de vagues.

Pour qu’une vague scélérate apparaisse, il est nécessaire que les conditions de mer soient déjà très mauvaises. Il ne faut surtout pas confondre des conditions de mer très mauvaises avec le phénomène des vagues scélérates.

Les plus grosses vagues du monde

Il ne faut pas confondre le phénomène avec les grosses vagues qui cassent sur les hauts-fonds avec les vagues scélérates. Belharra en face de Saint-Jean de Luz, Parlementia à Guéthary, Jaws sur l’archipel d’Hawaï, toutes ces vagues sont ce que les marins appellent les brisants. Des vagues qui se cassent à la faveur d’un haut-fond et qui déferlent ensuite sur une grande distance.

La vague scélérate, reste une vague à part et un phénomène très rare 

Une vague scélérate est phénomène totalement différent de ce que l’on peut observer lors des très fortes houles. Car ce montre des mers est avant tout une vague qui apparaît au large pendant pendant une tempête. d’autre part, on ne peut pas vraiment expliquer le phénomène, d’ailleurs l’apparition d’une vague scélérate reste très rare. Mais ce que l’on sait, c’est qu’elle mesure près de deux fois la taille des vagues qui l’entoure. Mais ce n’est pas tout. De part sa taille, elle va tout simplement déferler comme le ferait n’importe quelle ondulation qui arrive sur la côte. Certains chercheurs estiment que la pression d’une vague scélérate lorsqu’elle se brise atteint parfois les cent tonnes au mètres carrés.

Mais le plus important pour qu’une vague scélérate apparaissent c’est le fait que deux trains de houle se mélangent. Lorsque deux houles se mélangent, et surtout lorsqu’elles sont dans la même direction, il arrive qu’une vague en rattrape une autre. La fréquence entre deux vagues se raccourcit au point de n’en devenir qu’une seule. Une vague scélérate serait donc une accumulation de deux vagues possédant une pente modérée pour n’en former qu’une seule. L’addition de deux vagues va créer une nouvelle onde qui cette fois sera bien plus abrupte et quasiment impossible à passer.

L’observation des vagues scélérates

Depuis les satellites, il est quasiment impossible de constater la présence de vague scélérate. Néanmoins une plateforme pétrolière de mer du Nord située en Norvège a pu observer et enregistrer le phénomène. La vague faisait plus de 25 mètres de haut.

crédits photos: Yann