Les plus beaux villages de la Drôme

Ce département français qui se trouve entre le Vaucluse et le Rhône possède de nombreux villages vraiment très attachants. La Drôme débute un peu après la ville de Lyon en suivant le cour du fleuve. Avec le département de la Drôme, on entre dans la Provence et ici débute le sud de la France. Sur ce territoire on dénombre de très nombreux villages plein de charme qui ont la particularité d’avoir été fondés vers le XI ème ou le XII ème siècle. Voici donc une sélection non exhaustive des plus beaux villages de la Drôme Provençale.

A la découverte des plus beaux villages de la Drôme

1. Poët-Laval, l’un des plus beaux villages de la Drôme

Dans les ruelles du petit village de Poët-Laval en automne
Dans les ruelles du petit village de Poët-Laval en automne

Ce petit village situé dans les hauteurs du paysage provençale fût créer par un ordre religieux hospitalier et militaire. On doit en effet la fondation du village aux moines de Saint-Jean de Jérusalem, un ordre plus connu aujourd’hui sous la dénomination « ordre de Malte ».

Un dédalle de murs de pierre dans les hauteurs de Poët-Laval
Un dédalle de murs de pierre dans les hauteurs de Poët-Laval

Ce petit village fortifié surmonté d’un château et d’une tour, offre un très joli panorama sur la campagne environnante. On y trouve quelques maisons en pierre, une vieille église en pierre ainsi qu’un petit cimetière à proximité du mur d’enceinte.

A tout début, c’est à dire vers le XIII ème siècle Poët-Laval est réduit à sa tour défensive et à sa petite église. Puis avec le temps cette petite cité facile à défendre s’agrandira notablement jusqu’au XIV ème siècle. A partir de la guerre de 100 ans  (1337) et à cause des guerres de religions qui suivront (1562) le village connaîtra un déclin non négligeable.

Les paysages de la Drôme autour de Poët-Laval
Les paysages de la Drôme autour de Poët-Laval

Puis pendant le XIX ème siècle le village connaît de nombreux transferts de ses activités vers des zones mieux desservies. Mais il faudra attendre le milieu du XX ème siècle pour que le village commence peu à peu à reprendre vie sous l’impulsion d’un certain Yvon Morin, né à Paris en 1924. Aujourd’hui cette petite cité perchée fait partie des plus beaux villages de France.

2. Grignan l’autre village célèbre de la Drôme provençale

Quelques petits potagers et le joli village de Grignan
Quelques petits potagers et le joli village de Grignan

Ce village est célèbre tout simplement parce que le destin du village est fortement lié à celui d’un écrivain célèbre. Madame de Sévigné a en effet séjourné à Grignan. Grignan est une village incontournable de la Drôme, en été, au printemps ou en été on se laisse séduire par les petits jardins au pied du château.

Les murs de pierre de Grignan
Les murs de pierre de Grignan
Le château et les bâtisses du village de Grignan
Le château et les bâtisses du village de Grignan

3. Mirmande

Avec son nom qui sent bon la Provence, Mirmande est un petit village provincial de la Drôme à ne surtout pas confondre avec Marmande. En effet Marmande est une ville du sud-ouest de la France célèbre pour ses tomates.

Mais si Mirmande est un petit village reconnu c’est aussi surtout parce qu’il a eut la chance d’héberger deux célébrités. Il y a eut d’abord le peintre André Lhote et le célèbre volcanologue Haroun Tazief. Ce dernier fût même le maire de la commune entre 1979 et 1989.

Ce village qui se trouve à deux pas du Rhône est un tout petit village qui compte un demi-millier d’habitants à peine. Une cité célèbre pour la culture de la soie. C’est ici qu’on éleva jusqu’à la toute fin du XIX ème siècle des vers à soie. Aujourd’hui c’est la production de fruit qui fait vivre la région, une activité agricole importante de la Drôme. On surnome même Mirmande « le verger du val de Drôme ».

4. La Garde-Adhémar, l’un des plus beaux villages de la Drôme

Ce village perché de la Drôme porte le nom d’une famille dont l’histoire familliale est intimement liée à l’histoire de la cité. En effet la Garde-Adhémar fût le fief de la famille Adhémar dès le XII ème siècle. Ce village d’un petit millier d’habitants se trouve non loin de Pierrelatte et plus précisément dans le canton du Tricastin (arrondissement de Nyons).

Comme pour la plupart des villages de la Drôme, la Garde-Adhémar bénéficie d’un  climat assez doux en hiver et relativement chaud en été.

Les traces de peuplement remonteraient à l’époque romaine étant donné que l’on a retrouvé quelques sarcophages, des mosaïques et même quelques sculptures.

Côté terroir on cultive ici un peu de truffes, des céréales mais on dénombre également une présence importante d’arbres fruitiers. Les champs de vignes nous indique que cette région est viticole. C’est ici que l’on élève le vin des côteaux du Tricastin sous l’appelation AOC.

à suivre

Les autres villages de la Drôme à visiter sont:  Châtillon-en-Diois, Montbrun-les-bains, Chamaret, Saint-Restitut, les vestiges du village médiéval d’Allan (la Bégude). A noter: dans le département de la Drôme, on trouve l’enclave des Papes, une bizarrerie administrative qui remonte au Moyen-Age. Une occasion de découvrir quelques uns des plus beaux villages du département du Vaucluse.