A la découverte des trésors cachés du Cotentin

Le Cotentin, c’est avant tout une péninsule qui semble se jeter dans la Manche. Un des plus beaux endroits de France qui reste encore protégé du tourisme de masse.

Aujourd’hui le Cotentin est devenu un département qui s’appelle la Manche (50). Le département de la Manche englobe le Mont Saint-Michel à l’Ouest et l’un des lieux du débarquement à l’Ouest plus connu sous le nom d’Utah Beach.

Le Cotentin est donc délimité au nord par Cherbourg et au sud par les villes de Granville, de Saint-Lô et de Vire.

1. Saint-Vaast la Hougue et le Val de Saire

Saint-Vaast La Hougue est le plus ancien bassin ostréicole de Normandie
Saint-Vaast La Hougue est le plus ancien bassin ostréicole de Normandie

Situé dans l’est du Cotentin, dans le canton du Val de Saire se trouve la ville de Saint-Vaast la Hougue est une très joli lieu et vraiment paisible.

Saint-Vaast c’est une grande baie qui est protégée par une tour Vauban et par des méandres rocheux. Et l’île de Tatihou, accessible à pied uniquement lors de la marée basse ou par bateau à marée haute, le trajet est d’ailleurs fantastique.

Pour se loger dans le nord du Cotentin, nous vous recommandons, la Granitière, un charmant hôtel situé dans un manoir du centre ville. De là vous pourrez atteindre la belle plage de Joinville ou le port de Saint-Vaast la Hougue sans trop d’effort.

L'hôtel la Granitière un lieu chaleureux et idéal pour se ressourcer quelques jours en automne au printemps ou en hiver
L’hôtel la Granitière un lieu chaleureux et idéal pour se ressourcer quelques jours en automne au printemps ou en hiver

Adresse de l’hôtel La Granitière: 74 rue Maréchal Foch, 50 550 Saint-Vaast la Hougue         téléphone: 02 33 54 58 99

Tatihou, la petite île imprenable

Sur cette petite bande de terre, l’architecte de Louis XIV avait édifié une forteresse afin de protéger le littoral français. Aujourd’hui les tours sont classées à l’Unesco.

Hormis la forteresse Vauban, ce qui donne un air vraiment paradisiaque à cette île, c’est surtout sa longue plage de sable et son jardin botanique.

2. Découverte du Cotentin à Barfleur

Le charmant port du village de Barfleur dans le nord du Cotentin
Le charmant port du village de Barfleur dans le nord du Cotentin

Situé à quelques encablures de Saint-Vaast, Barfleur abrite un très joli port. Et c’est également l’un des plus jolis villages de France. Après avoir arpenté les quais de ce port de pêche si attachant, il faudra prendre la direction du coeur du village. En effet l’église Saint-Nicolas et la cour médiévale sont deux points d’intérêts à voir sans hésitation.

Barfleur est sans nul doute l'un des ports les plus beaux de France
Barfleur est sans nul doute l’un des ports les plus beaux de France

Si vous avez aimez les petits villages, alors vous aimerez le petit village de la Pernelle. Une fois arrivée, on vous conseillera sûrement de vous rapprocher de Quettehou et du Belvédère pour bénéficier d’une des plus belles vues du Cotentin. L’église de Saint-Vigor de Quettehou est donc l’une des attractions du coin, puisque c’est là que se trouve le fameux belvédère et son panorama sur la côte est du Cotentin. Après la vue vous pourrez marcher jusqu’à un petit pont et découvrir ainsi une jolie cascade. En redescendant vers Quettehou l’idéal est de découvrir la halle aux grains de Quettehou et gouter à la bonne brioche de la boulangerie du village.

3. Les roches de Ham, Condé sur Vire

La vue imprenable depuis les roches de Ham
La vue imprenable depuis les roches de Ham

Situé un peu au sud de Saint-Lô, sur la commune de Condé sur Vire se trouve les roches de Ham. Il s’agit en fait de falaises de schiste qui culminent à 105 mètres de hauteur. Une fois arrivé, depuis ce promontoire rocheux on a une vue sur toute la région du pays Saint-Lois.

Entre les mois de mai et de septembre une crêperie est ouverte. La crêperie des Roches de Ham offre un bon rapport qualité prix. L’occasion rêvée de déguster quelques crêpes avec une vue apaisante et splendide à la fois.

Un parking gratuit se trouve sur la commune de Brectouville. Pour y atteindre les roches de Ham, il suffit de suivre les panneaux depuis le centre de Condé sur Vire.

4. La Route des Caps, au Nord

Sur la route des caps à la découverte du Cotentin
Sur la route des caps à la découverte du Cotentin

Il existe dans le nord-ouest du Cotentin de magnifiques routes baptisées « route des Caps ». Ce spot est l’un des plus beaux endroits de France. D’abord parce que l’on a l’impression d’être au bout du monde et d’autre part parce que la vue que l’on a est à couper le souffle.

Si vous prévoyez d’emprunter la route des Caps prévoyez le plus de temps possible, on a envie de s’arrêter tout le temps.

Le cap de la Hague est splendide et grandiose. Devant ce cap se trouve l’un des courants les plus violents de France, le courant du Raz Blanchard.

Le cap de la Hague est un endroit absolument magnifique
Le cap de la Hague est un endroit absolument magnifique

Un peu plus loin, en allant vers le sud, on trouve le Nez Jobourg. C’est à cet endroit que l’on trouve les plus vieilles roches de France. En contre bas se trouvent des grottes qui servirent de cache aux contrebandiers. Pour les plus intrépides il est donc possible de visiter des grottes en fonction des marées.

Balade sur le chemin des douaniers au Nez Jobourg dans le Cotentin
Balade sur le chemin des douaniers au Nez Jobourg dans le Cotentin

Des falaises de près de 130 mètres de haut offrent une vue absolument extraordinaire sur le littoral de l’ouest du Cotentin. Un paysage grandiose qui mérite vraiment le détours.

Ces splendides paysages de la Hague sont l’occasion de s’intéresser à l’oeuvre d’un peintre local Jean-François Millet. La maison natale du peintre se trouve d’ailleurs à Gréville-Hague. C’est vers la fin du XIX ème siècle que ce peintre s’attèlera à immortaliser des ambiances dans un style impressionniste. Parmi ses toiles célèbres il y aura, « l’église de Gréville », « la porteuse de lait », mais aussi « les falaises de Gréville ». Le plus touchant est sans doute « l’Âne dans une lande » ce sera l’un de ses tous derniers tableaux peint en 1874, soit un an avant sa mort.

5. Granville, au Sud du Cotentin

La plage de Granville à marée basse et au crépuscule
La plage de Granville à marée basse et au crépuscule

Granville c’est la station balnéaire du Cotentin. C’est une splendide ville dont une partie de la ville est située sur le Cap Lihou. Commencer la découverte du Cotentin par Granvillen c’est se mettre dans de très bonnes conditions.

Pour se loger dans le sud du Cotentin, nous vous conseillons l’Hôtel Mercure de Granville. Ce lieu est assez remarquable puisqu’il s’agit de l’ancienne résidence de Christian Dior.

Balade sur les falaises de Granville
Balade dans les hauteurs de Granville

Vers le phare de Granville se trouve la ville haute. Un quartier de la ville datant du quinzième siècle qui oppose une vision différente de la partie balnéaire de Granville. En effet ici on cherchait à se protéger au maximum de la mer, des embruns et de ses envahisseurs qu’ils soient anglais ou scandinaves.

Granville une ville attachante du Cotentin accrochée à la falaise
Granville une ville attachante du Cotentin accrochée à la falaise

6. Les marais du Cotentin et du Bessin

Le Marais Blanc, le Parc régional du Cotentin et du Bessin
Le Marais Blanc, le parc régional du Cotentin et du Bessin

En hiver les marais sont submergés par les pluies et les crues.  Et c’est alors qu’apparaissent de grands espaces immergés. L’hiver est une saison incontournable pour venir admirer les couleurs et l’eau des marais qui semblent s’étirer à perte de vue.

Le grand marais blanc du Cotentin, ce sont des terres gorgées d’eau qui sont depuis 1991 un parc naturel régional. Cet endroit c’est un peu la perle secrète de ce petit paradis normand.

Balade dans les herbes hautes du parc du Cotentin et du Bessin
Balade dans les herbes hautes du parc du Cotentin et du Bessin

Comme toutes les zones humides, les marais forment un abri naturel pour de très nombreux animaux et notamment pour les oiseaux. Les marais ce sont la pouponnière pour de nombreuses espèces viennent se reproduire et mettre au monde leurs petits.

7. Cherbourg un port transatlantique

Chaque année c’est près de 55 000 croisiéristes qui débarquent à Cherbourg. Ce qui continue de perpétuer la tradition de Cherbourg comme une ville au carrefour de l’Europe et des continents. Et si Cherbourg est connu par tous les marins et les capitaines, c’est tout simplement parce que c’est ici que se trouve la plus grande rade artificielle du monde. La construction de la grande digue commencera en 1782 et les travaux durèrent près de sept décennies. Décidément la découverte du Cotentin réserve bien des surprises.

Le port de Cherbourg

Le port de Cherbourg sous le soleil
Le port de Cherbourg sous le soleil

Cherbourg est une ville tournée vers la mer. L’un des lieux les plus emblématiques de la ville c’est sans doute la gare maritime. Un superbe bâtiment de style art déco qui a été inauguré en 1933. Sa surface est de 120 000 mètres carrés pour 280 mètres de long. Un bâtiment hors norme qui était la dernière étape avant l’Amérique. Le terminal maritime de Cherbourg est donc assez particulier et il n’est pas rare de lire que ce bâtiment est l’une des plus belles gare maritime du monde. Cherbourg est un lieu chargé d’histoire. La gare de Cherbourg était reliée directement à Paris. Il ne faut pas oublier qu’autrefois pour se rendre en Amérique le trajet se faisait exclusivement par bateau. Les passagers arrivaient donc de Paris directement à Cherbourg pour embarquer par milliers à bord des navires transatlantiques.

L’escale du Titanic en rade de Cherbourg

C’est en 1912 que le tristement célèbre Titanic fit escale le 10 avril 1912 entre 18h15 et 20h10. Cherbourg sera donc l’avant-dernière escale de ce paquebot insubmersible qui rentrera dans l’histoire en faisant naufrage au large de Terre-Neuve dans la nuit du 14 au 15 avril.

Durant son escale à Cherbourg, le Titanic mouillera à l’ancre dans la rade de Cherbourg. 24 passagers seront débarqués et 274 personnes embarqueront à bord pour la dernière escale à Queenstown en Irlande.

La cité de la mer

Un spectacle hors du temps et hors du commun à la cité de la mer à Cherbourg
Un spectacle hors du temps et hors du commun à la cité de la mer à Cherbourg

C’est aussi assez logiquement que Cherbourg une capitale maritime accueille la Cité de la mer. En 1989 la gare maritime de Cherbourg est classée monument historique, mais avec l’apparition du transport aérien elle n’est plus en service, il lui faut donc trouver une nouvelle utilité. Elle abritera donc un grand musée dédié à la mer. La cité de la Mer de Cherbourg est une sorte de musée océanographique qui rassemble de nombreuses espèces sous-marines et qui retrace l’évolution des océans.

8. La lagune de Vauville

La Laune Vauville en contrebas
La Laune Vauville en contrebas

Ce lieux est absolument exceptionnel, il y a plus de trois cents espèces de végétaux, cent cinquante espèces d’oiseaux, plus de cinq cents types d’insectes.  A Vauville, les pâturages s’arrêtent juste avant la plage. Et cela donne un côté tout a fait surréaliste.

La mer est vert émeraude et c’est ensuite une belle plage de sable qui s’étend sur des kilomètres et des kilomètres.

Pour observer la lagune, il suffit de se rendre au Belvédère du Thot à Vauville.

9. Les dunes de Biville à l’Ouest du Cotentin

Les dunes de Biville, un ancien terrain militaire désaffecté aujourd'hui accessible au public
Les dunes de Biville, un ancien terrain militaire désaffecté aujourd’hui accessible au public

Un lieu sauvegardé, voici les dunes de Biville, c’est également un lieu tout à fait remarquable. C’est presque une hymne au pacifisme. Les dunes sont en fait un ancien terrain militaire reconverti désormais en site naturel protégé.

10. La fameuse plage de Barneville-Carteret

C’est sans doute l’un des endroits les plus photographiés de la presqu’île du Cotentin. Des petites cabines de plages posées sur le bord d’une plage entre la mer et les dunes de sables. L’existence des cabines de plage provient du XIX ème siècle, période à partir de laquelle les bains de mer se popularise. Et c’est donc très logiquement que sur tout le littoral de la Manche sont installées des petites cabanes en bois qui permettent aux dames de se changer avant et après la baignade. Vous l’aurez compris la plage de la Potinière offre une perspective digne d’une carte postale.

Côté ville, Barneville-Carteret a tout d’une traditionnelle ville normande. De superbes villas, des restaurants de fruits de mer, quelques cafés très chics, toute l’ambiance de la Normandie.

11. Découvrir les forteresses et les châteaux du Cotentin

Parce que les anglais n’étaient jamais loin, il a fallut défendre le trait de côte et les terres de ce petit bout de Normandie. Sur la côte ouest on ne trouve que très peu de forteresse. Par contre de passage dans les villes et villages vous prêterez attention aux clochers fortifiés de l’ouest du Cotentin.

Le château de Bricquebec

C’est sans doute l’un des châteaux les plus remarquables de cette grande presqu’île normande. Un château qui est l’un des plus beaux exemples d’architecture militaire du Moyen-Âge. Le donjon de Bricquebec est par exemple une tour polygonal à onze côtés. A noter que ce château fût entièrement remanié au XIV et au XV ème siècle.

Un lieu illustre, puisque le château de Bricquebec a même accueilli François 1er et ce en 1532.

Le château de Saint-Sauveur le Vicomte

Ce château à la particularité d’être l’une des rares forteresses anglaises construite en Normandie. Saint-Sauveur le Vicomte daterait de la fin du X ème siècle ou du tout début du XI ème siècle.

Ce château fut l’un des points de crispation de la guerre de cent ans, puisqu’il fut assiégé deux fois et régulièrement attaqué pendant près de cinquante ans.

Il est possible de visiter ce château et notamment son impressionnant donjon carré. La cour des prisons, le logis Robessart ou les restes de l’enceinte fortifiée sont également des lieux intéressants à découvrir.

(à ne pas rater : la fête médiévale en plein air qui a lieu tous les 15 août)

Mais Saint-Sauveur ne se limite pas à son château. Puis que c’est ici que naquit en 1808, un célèbre écrivain, un peu oublié de nos jours, Jules Barbey d’Aurevilly. Le Cotentin se découvre également par le biais de la littérature. Parmi ses livres les plus en vue, il y a l’ensorcelée (1852), une histoire sans nom (1882) ou les Diaboliques (1874).

Le château de Valognes ou le petit Versailles normand

Avec Valognes on quitte définitivement la période médiévale pour rentrer dans une conception plus moderne des châteaux. A partir de la Renaissance, la noblesse fit construire un grand nombre d’hôtels particuliers, dont celui de Valognes fait partie.

Bonus : à la découverte des phares du Cotentin

Les phares de Gatteville et de Goury  sont deux des plus grands phares de France.

Le petit phare blanc de Barfleur
Le petit phare blanc de Barfleur

Ce tout petit phare blanc veille sur le joli port de Barfleur. Ici on a l’habitude de dire que ce village est la perle du Val de Saire. Les bateaux sont amarrés en ligne dans la rade et ils égaillent incontestablement le village de Barfleur.

L'immense phare de Gatteville dans l'Est du Cotentin
L’immense phare de Gatteville dans l’Est du Cotentin

Le phare de Gatteville est le plus grand phare de France. Un bâtiment malicieux qui compte autant de marches que de jours dans l’année, soit 365. Et bien évidemment 52 fenêtres ont été installées.

Le phare de visite donc et pour bénéficier d’une vue splendide il faut donc gravir 365 marches et passer devant 52 fenêtres. Ici le bout du monde s’ouvre à vous.

Le phare de Granville
Le phare de Granville, dans le sud ouest du Cotentin
Le phare de Goury, l'un des plus hauts phares de France
Lointain et mystérieux phare de Goury, l’un des plus hauts phares de France
Le phare de Saint-Vaast la Hougue
Le phare de Saint-Vaast la Hougue

L’origine du Cotentin

Historiquement le Cotentin désignait le pays de Coutance. Puis les limites de du pays se sont élargies et avec le temps, le nom « Coutance » s’est transformé en Cotentin.

Coutance c’est aussi le nom d’une ville dans l’ouest du Cotentin. Une ville qui compte 8 500 habitants. A noter que la seule cathédrale du Cotentin se trouve à Coutance. Un bâtiment datant du XIII ème siècle et qui se distingue grâce à ses deux flèches fièrement dressées vers le ciel.

crédits photos : Escale de nuit – Yann

dernière mise à jour le 9 décembre 2020