Top 10 des choses à faire à Bergen 

Bergen est la deuxième ville plus grande ville de Norvège. Construite aux environs du dixième siècle, elle avait d’abord porté le nom de Bjorgvin. D’une petite colonie située sur les rives du sud-est de la rivière Vaagen, elle est devenue aujourd’hui le centre géographique de la partie occidentale du pays. Une grande ville portuaire aussi animée que colorée, la « ville entre les sept montagnes » est aussi la plus emblématique de la Norvège. Et les activités n’y manquent pas. 

Bergen une ville inclassable en Norvège
Le Top 10 des choses à faire à Bergen

Visiter Bryggen, une carte postale

Bergen, l'une des plus belles villes de Norvège
Les fameuses façades de Bryggen, l’une des choses à faire à Bergen

La visite du quartier de Bryggen est l’une des activités à ne vraiment pas manquer à Bergen. Ancien quai hanséatique, ce quartier a été créé au 14è siècle et constitue l’image la plus connue du pays. Bryggen, vous l’aurez compris c’est le quartier du port, un quartier qui offre un festival de couleur un peu à la manière de Nyhavn à Copenhague. Même cause, même effet, ce lieu est le quartier le plus touristique de la ville.

Avec leurs façades colorées, les bâtiments en bois pittoresque offrent une vue splendide aux visiteurs. A noter que ces bâtiments ont été malheureusement  victimes d’un incendie au 18è siècle, ils ont été reconstruits et ont été depuis déclaré patrimoine mondial par l’UNESCO. 

Un musée consacré à l’histoire du quai et notamment à son passé de capitale de la ligue hanséatique, se trouve à dans ce quartier typique  surnommé Bryggen. On peut également y trouver des boutiques, des cafés ainsi que des restaurants. Le quai constitue un lieu de visite incontournable.

Bergen, un si joli port et un quartier mythique
Les façades de Bergen le long du port

A voir dans le quartier de Bryggen

Hormis les façades colorées et la rade du port, vous pourrez admirer la très belle église Sainte-Marie qui subit malheureusement un terrible incendie en 1955 ou faire un tour dans le musée d’histoire, le Bryggens Museum.

A noter au coeur du port se tient très régulièrement un marché aux poissons, assez touristique – lui aussi – où il est possible de gouter aux spécialités norvégiennes. Nous en parlons un peu plus bas.

Le quartier plus authentique de Skuteviken

Le quartier pitoresque et préservé de Skuteviken
De superbes maisons sur pilotis dans le quartier de Skuteviken à Bergen

Lorsque vous êtes en face des façades colorés sur le port de Bergen, il y a un peu plus loin le port commercial de Vagen. Vous ne pouvez pas le rater car c’est la que viennent s’amarrer les grands paquebots. En remontant encore un peu vers le nord vous tomberez nez à nez avec des maisons colorées sur pilotis face à la mer. Bienvenue dans le quartier déserté de Skuteviken, un lieu sympa qui se trouve à cinq ou dix minutes à pied de Bryggen.

Découvrir le Fløyen et son funiculaire

Bergen est souvent appelée « la ville des sept montagnes ». Le Floyen est donc l’une de ces montagnes. C’est la plus accessible des sept et c’est également qui elle est la plus proche du centre-ville. Le Mont Floyen est accessible en funiculaire via le fløibanen. Avec ce moyen de transport, on parvient au somment en seulement quelques minutes. 

La vue du sommet du Floyen est imprenable, que ce soit sur la ville elle-même ou sur le paysage environnant, notamment le Fjord. Ce point de vue offre aussi la possibilité d’une promenade tranquille en montagne, ou d’une randonnée vers d’autres lieux moins exposés au tourisme.

Visiter la stavkirke de Fantoft

La stavkirke de Fantoft est l’une des nombreuses églises médiévales en « bois debout » qui font la renommée du pays aujourd’hui. Construites un peu partout en Europe pendant le Moyen-âge, les stavkirkes encore debout se trouvent surtout en Norvège. Celle de Fantoft a été construite vers 1150 et exprime un style architectural unique. Cependant l’église que l’on peut admirer aujourd’hui n’est plus qu’en faite une reconstruction. L’église originelle a été entièrement détruite par un incendie provoqué par le chanteur de black métal, pyromane et meurtrier condamné Varg Vikernes en 1992. 

Explorer la forteresse de Bergenhus

Dans le centre historique près du port se trouve la forteresse de Bergen
Bergenhus, la forteresse de Bergen

La forteresse de Bergehus a été construite au Moyen-âge, au début du 13è siècle. Il s’agit de l’un des plus vieux édifices les mieux conservés de toute la Norvège. Il s’agit d’un ancien palais royal, construit alors que Bergen était encore la capitale du pays. On y retrouve à Bergen encore certaines des constructions séculaires les mieux préservées du pays, comme la tour Rosenkrantz ou encore le hall de Haakon. Ces édifices sont si bien conservés qu’ils peuvent aujourd’hui encore accueillir des réceptions officielles, ainsi que des concerts. La forteresse de Bergenhus est un véritable joyau architectural et historique pour la Norvège. 

Faire un tour au vieux musée de Bergen

Construite au Moyen-Age, Bergen est vite devenue l’une des plus grandes villes du vieux continent au 19è siècle. A noter que l’architecture de la ville est aussi principalement composée de constructions en bois. De superbes constructions malheureusement très vulnérables face aux incendies.

Le musée de Bergen a été créé pour conserver et préserver la mémoire d’une ancienne capitale presque millénaire. Etant donné que la ville vue fondée au crépuscule de l’ère Viking par Olaf III en 1070 après JC.

Effectuer une petite excursion au Troldhaugen

Il s’agit d’une demeure transformée en musée, celle du plus grand compositeur norvégien, Edvard Grieg. Cet artiste est connu sur la scène musicale internationale comme une figure principale du mouvement romantique. Il est également considéré comme ayant contribué à forger l’identité nationale du Norvège grâce à son idée d’un «art musical national». 

Le musé est donc consacré à sa vie : ses œuvres, son militantisme pour une identité musicale nationale. Une autre partie du musée présente plus en détails de sa vie.

La cabane où il a composé certaines de ses plus grandes œuvres est aussi mise à l’honneur. On retrouve également dans la villa musée une salle de concert qui est encore utilisée aujourd’hui. 

Se familiariser avec le KODE de Bergen

Le KODE est un musée consacré à l’art, la musique et le design de la région nordique. Il est composé de plusieurs maisons d’artistes, de bâtiments extérieurs en plus de ses bâtiments principaux qui sont localisés au centre de Bergen.

On peut trouver dans ces bâtiments des expositions temporaires d’œuvres contemporaines à côté d’œuvres plus anciennes comme celles d’Edvard Munch, de Nikolai Astrup, de JC Dahl, …

Aller au marché aux poissons de Bergen

Fisketorget la halle aux poissons de Bergen
Sur la gauche on peut voir la façade du marché au poissons de Bergen

Le marché au poisson est un endroit qui vaut le détour. On dit a Bergen que ce marché existe depuis 1276. Autant vous dire que même si les halles ont été completement refaite, le « Fisketogert » est l’un des lieux les plus emblématique de la ville.

Certes l’atmosphère qui y règne aujourd’hui est sans doute bien différente de celle de l’époque où la ville constituait le centre névralgique de la Norvège.

Cependant, le port est encore aujourd’hui très actif et c’est ce qui en fait un lieu plein de vie, animé et plein de couleurs.

Mais revenons au marché au poissons. Dans ce lieu unique, on peut y trouver certes une grande variété de poissons, mais également des fruits, des légumes et des produits artisanaux. L’occasion pour goûter au fameux saumon norvégien le « Lax » en norvégien dans le texte. L’occasion également de goûter à sa préparation « gravlax ». Certes les prix sont élevés mais la qualité se paie et surtout elle est au rendez-vous. Et puis c’est l’occasion de vivre une belle expérience culinaire norvégienne.

A noter que le marché est ouvert généralement de 8 heures à 15 heures. Mais à proximité on trouve également quelques étales qui proposent des soupes de poissons et des produits sous vide à emporter.

Un jour de pluie à Bergen
Les quelques tentes ou des marchands vendent de la nourriture à manger sur place où à emporter

Faire un saut à l’aquarium de Bergen

L’aquarium de Bergen permet de découvrir toute la richesse et les merveilles de la mer du Nord. On peut y trouver une cinquantaine d’aquariums où sont exposées de magnifiques espèces de poissons, d’algues, de fleurs marines. Mais on peut voir également quelques mammifères marins, et même des crocodiles. Plus surprenant, l’aquarium expose également une colonie de singes, autant étonnant que cela puisse paraître. 

S’échapper de Bergen pour partir découvrir la nature

Découvrir les environs de Bergen
Autour de Bergen la nature reprend ses droits pour notre plus grand plaisir

Une petite balade en bateau dans à la découverte des fjords

Lysefjord le fameux fjord norvégien
Le Lysefjord vu depuis le ferry, non loin de Bergen

Enfin, il reste encore à découvrir le fjord en bateau ou en empruntant tout simplement des chemins de randonnées. C’est l’une des attractions touristiques les plus florissantes de la ville. Que ce soit pour une petite balade en bateau, pour découvrir les côtes de Bergen ou pour se rendre dans les villes voisines. Il est aussi possible d’effectuer des croisières tout le long des côtes de la Norvège à partir de Bergen.

Ou de tout simplement partir à la découverte d’autres endroit tout aussi merveilleux comme le fjord de Sognefjorden (le roi des fjords).

Autres alternatives possibles pour visiter un fjord « aux alentours » de Bergen

La découverte du Geirengerfjord, qui est classé au patrimoine mondial de l’Unesco, est également une très bonne option. Attention celui-ci se trouve au nord de Bergen à environ sept heures de route. Il vous permettra de découvrir Alesund et Geiranger. Deux des plus belles villes de Norvège.

Pour ceux qui sont en recherche de sensations fortes vous pourrez vous rendre au Hardangerfjord. C’est tout simplement le grand fjord au sud de Bergen. C’est d’ailleurs là que ce trouve le grand rocher de Preikeskolen.

Preikeskolen, la démesure et la foule

Dans les environ de Bergen en Norvège
Le fameux rocher de Preikestolen dans la brume

Si vous restez plusieurs jour à Bergen vous pourriez peut-être aller visiter les environs. Certes tout le monde vous parlera du Lysefjorden, le plus beau fjord du monde bordé par Preikeskolen. Un grand rocher qui plonge à plus de six cents mètres. Attention ce lieu touristique se trouve à près d’une quinzaine de kilomètres de la ville de Bergen.

Depuis le parking il vous faudra gravir un dénivelé d’environ trois cent cinquante mètres sur une distance de six kilomètres. Attention le chemin est en fait constitué de marches en pierre. Un aménagement qui a été installé par des népalais. Inutile de vous dire que randonner sur des cailloux et monter des marches, ce n’est pas vraiment une partie de plaisir. En effet vous risquez très vite d’avoir mal aux genoux. Pensez donc à bien vous hydrater et à commencer votre marche très lentement afin de vous échauffer.

De plus, le lieu est assez fréquenté, puisque l’on enregistre environ 250 000 visiteurs par an et la fréquentation se concentre évidemment entre les mois d’avril et de septembre. Donc en plus de la difficulté vous allez être gêné dans votre progression.

Le saviez-vous Prekeiskolen ? 

Preikestolen, le rocher de la peur
Les curieux se pressent au plus près du précipice

Preikeskolen signifie littéralement en norvégien « la chaire du prêtre ».

La falaise s’est formée il y a environ 10 000 ans pendant l’âge de glace. En effet, en s’infiltrant dans la roche puis en gelant, la glace a fait tomber un pan entier de la montagne laissant ainsi une paroi abrupte.

Gravir le mont Ulriken, l’une des choses à faire à Bergen

Ce « sommet » est l’occasion de s’échapper de la foule pour aller admirer les jolis panoramas norvégiens. Pour ceux qui souhaitent s’épargner la longue montée il est possible d’atteindre le mont Ulriken grâce à un téléférique. Depuis les 643 mètres de hauteur de ce mont déserté par les touristes vous pourrez vous installer dans une petit restaurant ou scruter les environs grâce à des télescopes d’observation installés sur place.

crédits photos: Yann Vernerie