La première fois que je me suis rendu à Copenhague, j’ai vraiment apprécié un certain art de vivre et une attention très particulière portée à la « déco ». A Copenhague les intentions sont toujours subtiles et toujours très simple. C’est peut-être parce que le génie réside dans la simplicité. Vous l’aurez compris votre séjour au Danemark va se dérouler sous le signe du design et de la sérénité.

Un bâtiment insolite et remarquable

La bourse de Copenhague

Que faire à Copenhague ?

Que vous soyez de passage dans la capitale danoise pour quelques heures ou quelques jours, vous n’échapperez pas à une séance de vélo. 

1. Faire du vélo pour découvrir la ville

Faire du vélo à Copenhague

Un parking à vélo sur la place centrale de Copenhague

Copenhague est sans aucun doute la capitale du vélo en Europe. Certes Amsterdam pourrait essayez de lui faire concurrence… mais en 2006 lorsque j’ai visité la ville j’ai vu au feu rouge, pour la première fois de ma vie des « embouteillages de vélos ». Autant dire que la culture du vélo est très bien ancrée dans la ville même chez les automobilistes. Lorsqu’une voiture veut tourner à droite ou à gauche, elle laisse passer tous les vélos. Et son conducteur ne force jamais le passage face à un vélo. 

Ah oui, j’ai oublié de vous dire, à Copenhague, en vélo tout le monde s’arrête au feu rouge…

2. Se rendre sur les quai de Nyhavn

L'image d'Epinal de Copenhague

Les quais de Nyhavn, l’une des choses à faire à Copenhague

Cette partie des quais sont à Copenhague ce que Montmartre est à Paris. Tout le monde veut voir la carte postale, même moi. Il faut dire que ces maisons colorées, les vieux gréements et le canal ont un charme fou. 

Tout comme Montmartre hébergea des artistes, les quais de Nyhavn, furent le lieu de résidence de danois célèbres. Comme par exemple le numéro 20 de Nyhavn qui fut la maison de Hans Christian Andersen.

Havn en danois signifie port et Ny veut dire nouveau. Le « nouveau port » date de la fin du XVII ème siècle, il n’est plus vraiment nouveau par contre il n’a pas été modifié. Ce lieu figé dans le temps fait de Copenhague, l’une des plus belles villes d’Europe.

Hormis la très jolie perspective, vous vous déconseillons fortement de vous y arrêter pour prendre un verre. Allez donc vous perdre dans les rues du centre ou arrêtez vous sur les quais de quartier plus excentrés.

Les quais les plus célèbres d'Europe

Les vieux gréements des quais de Nyhavn à Copenhague

 

3. Découvrir les palais et les châteaux de la famille royale

Le palais de Christianborg

Ce magnifique bâtiment est en fait l’endroit où siège le parlement danois. On y trouve également quelques bureaux du gouvernement.

Le palais d’Amalienborg

Amalienborg un point de passage incontournable

Le Palais d’Amalienborg, la résidence d’hiver de la famille royale

Une immense cour pavée et un accès libre à tous les abords du palais sont la marque du palais d’Amalienborg. Mais ce qui attire les touristes c’est forcément la relève de la garde royale qui a lieu tous les jours à midi pile.

Le château de Rosenborg

Ce bâtiment est reconnu pour son style architectural remarquable. Rosenborg se trouve en plein centre de la capitale danoise et sa construction date du début du XVII ème siècle.

Chaque année près de deux millions de visiteurs arpentent les jardins du château. Par contre ils ne sont que 200 000 à passer la porte pour découvrir l’intérieur du château.

4. Christiania, votre dose de liberté

La « ville libre » de Christiania fut fondée en 1971 sur un camp militaire désaffecté. Au départ des hippies et des squatters se sont emparés d’une quarantaine d’hectares. Au départ c’est une belle idée, une utopie qui a voulu faire croire que les choses sont gratuites. 

Un combat de plusieurs années s’est ensuite engagé entre les squatteurs et les forces de l’ordre. Lors de votre passage on vous parlera de cette expérience libertaire qui n’est qu’en fait une vaste fumisterie intellectuelle. Puisque les squatteurs sont désormais les réels propriétaires des lieux. Votre présence est tout juste tolérée, uniquement parce que certains habitants de Christiania vendent des babioles aux touristes de passage.  Lors de mon passage en 2006 j’avais déjà senti une certaine tension palpable dans la ville la plus libre du monde.

Autre point fort, les squatteurs ont négocié avec l’état le rachat des terres. Les autorités danoises ont vendu 41 hectares pour environ 10 millions d’euros. Les libertaires d’hier sont devenus les propriétaires d’aujourd’hui. 

5. Prendre un bain de soleil et nager dans la Baltique

Se baigner dans la capitale danoise c'est possible

Des danoises se réchauffant au soleil après un plongeon dans la Baltique

Cela peut paraître impossible, mais il est possible de se baigner à Copenhague. Difficile de juger de la qualité des eaux, mais la mairie a installé un peu partout de grands espaces pour prendre le soleil. Ainsi que quelques échelles de bains.

Nager le long des quais de Copenhague

Les 1000 mètres de Copenhague, uniquement le dernier samedi du mois d’août

Lors de mon passage le samedi 30 août 2019, j’ai vu une préparation à ce que je croyais être un triathlon. En fait il s’agissait de quelque chose de beaucoup plus festif et abordable: « les mille mètres de Copenhague ». J’avais une combinaison néoprène dans le coffre de ma voiture mais je n’ai pas osé prendre le temps d’aller me plonger dans les eaux de la mer Baltique. En tout cas le rendez-vous est pris pour une prochaine édition. 

6. Les jardins de Tivoli

Une fois n’est pas coutume, ces jardins là ne sont pas des espaces verts mais tout simplement un parc d’attraction datant du XIX ème siècle. Situés à proximité du centre ville, les jardins de Tivoli sont donc incontournables. D’autant plus que ce parc d’attraction est l’un des plus grands du monde.

Il faut compter environ 30 euros pour une entrée qui vous donnera accès à toutes les attractions du parc.

7. La tour Ronde, la plateforme d’observation

Rundetarn une tour insolite

La tour ronde de Copenhague, Rundetarn

Cette tour est en fait un observatoire astronomique qui est toujours en activité. Il est possible au grand publique de visiter la tour. Ce qui est fantastique c’est la rampe d’accès au sommet. Il s’agit en fait d’une rampe circulaire en extérieur. 

Cette tour date du tout début du XVII ème siècle en hommage à l’astronome Brahe et pour poursuivre ses travaux.

8. Se promener le long des quais de Copenhague

Des quais à Copenhague il y en a absolument partout et c’est sans doute cela qui donne à la ville un charme inimitable.

Les quais enchanteurs de Copenhague

Quelques vieux gréements amarrés à côté de Sainte Annae Plads

9. La visite de la forteresse de Kastallet

Kastellet juste à côté de la petite sirène

L’un des nombreux bâtiments rouge de la caserne de kastellet

Bien que ce lieu soit encore fonctionnel, il est totalement ouvert au public dans la plus pure tradition danoise. Bien que l’ambiance soit très détendue, n’oubliez pas que vous êtes dans un camp militaire encore en activité. D’ailleurs des soldats montent la garde et veillent au grain.

De grands bâtiments en brique rouge accueille des familles de soldats qui vivent ainsi en plein centre de la capitale danoise. Un lieu idéal pour se promener. On y trouvera ainsi un moulin à vent, une petite église ainsi que quelques canons. 

Un moulin à vent traditionnel danois

Le moulin à vent de la forteresse de Kastellet

10. La petite sirène

A Bruxelles il y a le Mannekenpis et à Copenhague il y a la petite sirène. Il ne se passe pas un mois sans que la petite sirène ne soit prise en otage ou déguisée. Elle est parfois dégradée mais la Mairie veille à son intégrité.

 

crédits photos: Yann Vernerie