Moderne et architecture un peu froide

Un quartier moderne et intemporel lors d’une escale à Oslo

Escale à Oslo la nuit

Ce que j’aime à Oslo la nuit c’est la sensibilité des perspectives, la beauté des ligne de fuite. Mais aussi l’éclairage puissant d’une ville qui est littéralement plongée dans le noir en hiver. la nuit permet d’imaginer le déficit de lumière auquel les habitants peuvent être confrontés durant l’hiver.

Oslo est situé dans le sud du pays à l’abri au fond d’une baie à l’abri de la houle. Oslo est une ville de 650 000 habitants qui évolue rapidement, cap aujourd’hui sur l’état scandinave le plus à l’Ouest. C’est d’ailleurs la plus grande ville de Norvège.

 

Les voies ferrées à Oslo

A la découverte d’Oslo la capitale norvégienne

Les principaux monuments à Oslo

Escale de nuit à Oslo

L’hôtel de ville d’Oslo

Ce lieu ne vous dit peut-être rien, mais c’est dans ce bâtiment que l’on remet chaque année le prix Nobel de la paix. Certes Albert Nobel était Suédois et les prix sont remis généralement en Suède. Mais la Suède a occupé la Norvège et une bonne partie de la Scandinavie. En 1905 la Norvège devient indépendante mais le prix de la paix lui ne sera jamais délocalisé à Stockholm. 

Vous voilà prévenu, lors de votre passage à Oslo vous pourriez quand même visiter le centre Nobel de la Paix. Un lieu tout a fait inspirant et idéal pour rester positif et essayer de changer le monde.

 

L'opéra nouveau pendant la nuit

L’Opéra nouveau d’Oslo, un monument incontournable de la capitale

Autres lieux à visiter lors d’une escale à Oslo

Pourquoi ne pas commencer par le musée Munch d’Oslo ? Ce musée retrace la vie de l’artiste et met son travail en perspective. Par contre si vous voulez voir le Cri, il faudra vous rendre à la National Gallery (toujours à Oslo).

Pourquoi ne pas se rendre sur la forteresse d’Akershus, une grande place forte faisant face à la mer dans le but de défendre la ville. C’est un lieu très dépaysant et très agréable.

Autre lieu incontournable, la presqu’île de Bygdoy. Située dans l’ouest de la ville c’est un quartier où l’on trouve beaucoup de musées. On peut s’y rendre en navettes ou avec la ligne 91 qui est un bateau-bus. Dans ce quartier résidentiel vous trouverez par exemple le musée des navires Viking. Il y en a certainement un peu partout en Norvège et notamment sur les îles Lofoten. Vous y trouverez également le musée du folklore norvégien

Si vous aimez les musées maritimes, l’autre musée à voir est celui du FRAM. Un lieu qui est entièrement consacré aux expéditions polaires norvégiennes. A noter qu’aujourd’hui les expéditions partent traditionnellement de la ville de Tromso située dans l’extrême nord du pays.

 

Les photos d’Oslo la nuit

La vue depuis l'Opéra nouveau

Vue depuis l’Opéra nouveau sur Havnepromenade lors d’une escale à Oslo

L’opéra d’Oslo est un batiment central dont sa construction date d’une dizaine d’années. Il représente un énorme glacier qui semble flotter à la surface des eaux du port. Ce lieu est bien pensé car il offre de grandes terrasses ouvertes de jour comme de nuit et qui offrent un joli panorama sur la ville.

 

Les rues d'Oslo la nuit

Escale à Oslo, balade dans le centre ville

 

Les autres monuments à voir à Oslo spont la cathédrale – Oslo Domkirke. Un impressionnant édifice assez sobre, on est loin du style flamboyant ou baroque des églises italiennes. Le plus joli dans ce quartier c’est très certainement les boutiques qui se trouvent sous les arcades. Même si Oslo n’est pas forcément le lieu le plus dingue pour faire du shopping, en raison des prix pratiqués, l’expérience est plutôt dépaysante.

Oslo insolite

Autant mettre tout de suite les pieds dans le plats. Oslo est une ville chère. Et pour cette dernière étape, j’ai fait le choix de rester seulement 24 heures dans la ville. Une balade le soir en arrivant et une visite de la ville avant de prendre le bateau et voilà il fallait déjà partir. En 24 heures on peut à peine prendre le pouls de la ville. C’est compliqué mais le temps et l’argent sont les deux seules choses sur lesquelles nous n’avons pas trop de prise et il faut donc faire avec.

Balade à Oslo la nuit

Une clôture très colorée à Oslo

Dans cette série de photos on s’aperçoit qu’il n’y a pas trop d’unité dans la ville. Où plutôt on à l’impression d’arriver dans une ville nouvelle qui est en train de se construire et qui se cherche. Peu à peu des projets architecturaux voient le jour et l’aspect de la ville semble indéfini. Cette ville est donc en mutation permanente. Tout reste à découvrir et rien n’est évident.

Oslo, la nuit des vélos installés dans une rue

Une installation artistique dans les rues de la capitale norvégienne

Cette installation au milieu d’une route peut aussi bien servir de parking à vélo que de message politique. En fait Oslo souhaiterait devenir la première capitale du monde sans voiture. Un projet ambitieux qui risque d’entrainer bien d’autres villes dans son sillage. Premier objectif qu’en 2025 aucune voiture n’émette de CO2. La Norvège peut se permettre ce pas en avant car sa production électrique provient de l’hydraulique, la seule énergie renouvelable qui soit vraiment efficace. Et comme ce pays n’a pas de problème d’eau il peut faire tourner ses centrales à plein régime.

Escale à la découverte d'Oslo

Dans un souterrain de la ville d’Oslo

On se croirait dans les souterrains d’une petite ville d’Europe de l’Est. Avec des gamins sans talent qui essayent de faire des tags.

J’aurai pu écrire, ici s’exprime toute la puissance d’un art de rue naissant. Quelques essais touchants de jeunes qui entrent peu à peu dans la culture du street art.  

Mais il faut se rendre à l’évidence du street art: « beaucoup d’appelés mais peu d’élus ». Décidément cette escale à Oslo est assez bizarre.

Néanmoins si vous recherchez des belles fresques c’est dans le quartier de Grunerlokka qu’il faut vous rendre. Avec des ses murs dessinés, ce quartier est l’un des endroits les plus colorés de la ville. Et pour le coup il vaut vraiment le détours.

Une photo d'Oslo pendant la nuit

De grands travaux à Oslo, la nuit

Mais si vous recherchez un lieu vraiment insolite à Oslo c’est au musée d’Holmenkollen qu’il faudra vous rendre. Les norvégiens ne brillent pas outre mesure dans les épreuves de ski alpin. Un domaine qui est plutôt la chasse gardée des autrichiens, des suisses, des italiens et des français. Non pas que les norvégiens ne soit pas de bon descendeurs, en fait leur truc c’est le ski de fond et le saut à ski. On a même l’impression que le saut à ski a été décrété grande cause nationale. Un truc de viking où l’on se lance sur des templins vertigineux. D’ailleurs les japonais sont aussi assez forts pour ça aussi.

L’origine d’un tremplin remonte à 1892 et c’est donc en toute logique l’un des sites historiques du saut à ski. On comprend mieux la passion pour les norvégiens autour de ce sport qui pourrait être comparé à une épreuve de chute libre. 

Aujourd’hui le tremplin est ultra moderne, donc ne vous attendez pas à voir une relique en bois. Par contre ce qui est plutôt positif c’est que l’on 

Escale à Oslo de jour

Oslo ne s’est pas toujours appelée Oslo, cette appellation date en faite de 1924. Auparavant la capitale norvégienne portait le nom d’un roi danois qui avait fait reconstruire entièrement la ville après un incendie en 1924.

Oslo et le Color Line en escale

Une énorme paquebot attendant ses passagers et leurs nombreux véhicules

Il faut pouvoir imaginer Oslo sous la neige l’hiver ou Oslo sous le soleil nordique des mois de mai, juin et juillet. Un moment où la ville verse dans une ivresse lumineuse, quelques jours avant et après le solstice d’été. On sent alors une énergie et une volonté de vivre chaque moment et chaque seconde. Mais ensuite on s’habitue à ces longues journées qui en deviendrait presque pénible. Et lorsque l’automne approche on se demande si l’été n’était pas en fait qu’un doux rêve.

Un contraste, une réalité climatique qui semble irréelle. C’est aussi cela ce que l’on découvre lors d’une escale à Oslo.

Escale à Oslo

Une jolie perspective non loin du port d’Oslo

Sans vouloir faire offense à la capitale du pays, Oslo n’est pas vraiment une ville touristique. La ville est charmante, mais les paysage sont tellement beaux en Norvège qu’il est compliqué de rester plus d’un weekend à Oslo. C’est certes la plus grande ville de Norvège, mais c’est avant tout la porte d’entrée d’un des pays les plus beaux du monde.

Vue sur Oslo depuis le Ferry

Oslo suite et fin d’une escale de 24 heures

De loin Oslo semble être une ville homogène.  Au fur et à mesure que l’on s’en éloigne on se prend à imaginer une ville presque parfaite. Mais en réalité Oslo, est une ville à l’architecture très contrastée. On se croirait parfois dans une banlieue désaffectée. Mais à d’autres moments la ville offres des panoramas tellement soignés que l’on se croirait dans les rues chics de Stockholm. Ce manque d’unité est en fait très déstabilisant. Mais les norvégiens semblent s’en moquer car ils savent que leur pays est splendide et qu’un peu de pragmatisme architectural n’a jamais fait de mal à personne.

Oslo c’est avant tout son port, un lieu qui est la promesse d’un voyage. Lorsque vous abordez le port c’est généralement que vous vous apprêtez à regagner le sud et la ville de Kiel en Allemagne. On fait donc généralement escale à Oslo, on ne s’y arrête pas vraiment.

D’ailleurs le port d’Oslo à quelque chose de spécial. Car c’est un lieu où les plaisanciers côtoient des marins qui se frottent parfois à des mers déchaînées. Ces gens de mer savent que l’anomalie c’est le beau temps et que les coups de vents et la houle risquent d’être leur quotidien. Surtout pour ceux qui prendront la route du grand nord vers Tromso, le Cap Nord ou le phare de Slettness.

A bord du color line

La mer du nord s’agite mais le paquebot Color Line ne bouge presque pas

Oslo, un fjord ou une baie ?

Vous pourrez lire un peu partout, le fjord d’Oslo. Il s’agit bien évidemment d’un abus de langage. Oslo est bien située au fond d’une baie, surtout évitez de perdre du temps à visiter le « fjord d’Olso » car ce n’est qu’une succession de petites îles très agréables certes mais qui rien à voir avec les Fjords de l’île de Senjya…

Les bons plans lors à Oslo

Généralement lorsque je visite une ville chère, je me concentre sur les auberges de jeunesse et sur les boulangeries. Conscient  de ce problème, l’office de Tourisme de Norvège proposait officiellement sur son site d’aller manger là où vont manger les étudiants. Le plus efficace étant d’aller faire ses courses dans un supermarché.

crédits photos: Yann Vernerie