Le port de Reykjavik sous la brume en hiver

Le port de Reykjavik la plus grande ville d’Islande

Le classement des plus grandes villes d’Islande

1. Reykjavik, la capitale

La plus grande ville du pays compte environ 130 000 habitants. Cette ville du sud-ouest du pays est très agréable à vivre malgré le froid, la neige ou la pluie et les bourrasques de vent. De nombreux cafés et restaurants sont autant d’endroits où l’on peut se réchauffer et discuter entre amis le temps d’une soirée ou d’une après-midi.

Que faire à Reykjavik ?

Les armes de Reykjavik l'une des plus grandes villes d'Islande

Pourquoi ne pas commencer par le centre ville et le lac Tjörnin. Ce lieu est chargé d’histoire. Car les premiers habitants qui commencèrent à habiter sur l’île sont venus s’installer ici au bord de ce lac.

L’église d’Hallgrimskirkja, cette église en forme de fusée spatiale est l’un des lieux les plus visités de la capitale. Il est possible également de se rendre  tout en haut du clocher pour admirer Reykjavik.

Et pour terminer la journée pourquoi ne pas déambuler dans le port de Reykjavik? L’occasion de découvrir le quartier de la Marina et les anciennes maisons en bois des pêcheurs islandais.

2. Kopavogur, l’une des plus grandes villes d’Islande

On dénombre un peu plus de 32 500 habitants dans la localité de Kopavogur. Une ville qui se trouve dans l’agglomération sud de Reykjavik.

3. Hafnarfjördur

On recense environ 27 500 habitants environ pour la localité d’Hafnarfjordur.

4. Akureyri, la grande ville du nord islandais

Islande, une grande ville du nord

Akureyri dans les lointains, l’une des plus grandes villes d’Islande

Situé sur le bord de l’océan Arctique, Akuyeri est le chef lieu de la région du Nord Est. Il y a environ 18 000 habitants à Akureyri. Les islandais aiment appeler cette ville la capitale du nord en opposition à Reykjavik, la capitale du sud.

Que faire autour de la ville d’Akureyri ?

Un peu plus à l’Est on trouve la région du lac Myvatn un lieu recherché pour ses eaux thermales et ses bains chauds en pleine nature.

En allant plus à l’est encore on découvre le site de Hverir. Ce site géothermique balisé permet d’observer des mares de boues bouillonnantes qui diffusent dans l’air des fumées avec une très forte teneur en souffre. Pour ceux qui ont un peu de temps il est possible d’escalader sur le Namfjall, un volcan qui permet d’observer d’un côté le champ géologique de Hverir et de l’autre le lac Myvatn.

Au nord d’Akureyri, on trouve deux fjords Skalfandi et Eyjafjordur. Deux fjords où parfois les baleines viennent profiter de ces eaux calmes. Les points de départ pour l’observation des baleines sont Husavik et Dalvik.

Et puis en Islande il y a toujours une cascade à aller voir. Akureyri n’échappe pas à la règle. A l’ouest on pourra observer la spectaculaire cascade de Godafoss. Tandis qu’en partant vers l’est un peu après le site de Hverir on trouvera Dettifoss et Selfoss, qui sont deux des plus belles cascades islandaises.

5. Reykjanesbaer

Cette municipalité englobe les villes de Keflavik (ville non loin de l’aéroport domestique), Njardvik, Asbru, Helguvik et Hafnir. On compte environ 15 000 habitants vivant sur cette localité.

Que faire dans les environs de Keyflavik et sur la péninsule de Reykjanes?

L’un des sites les plus plébiscités d’Islande se trouve non loin de l’aéroport de Keyflavik. Ce site s’appelle « blue Lagoon » c’est un vaste lac bleu où les touristes du monde entier se pressent pour pouvoir nager dans les eaux turquoises de ce lagon islandais.

Avant de prendre l’avion à l’aéroport international de Keyflavik, peut-être aurez vous le temps de vous rendre sur les falaises de Krysuvikurberg. Sur ces immenses falaises des dizaines de milliers d’oiseaux viennent nicher. L’occasion d’assister en été à un spectacle fantastique où les fortes houles de l’océan Atlantique viennent s’écraser contre les hautes falaises noires de Krysuvikurberg.

6. Gardabaer, dans la région de Reykjavik

On recense un peu plus de 14 100 habitants à Gardabaer. Une ville qui se situe dans le sud oust de la capitale islandaise.

7. Mosfellsbaer

C’est à peu près 9 000 habitants qui vivent dans cette ville qui se trouve dans le nord ouest de Reykjavik, à une heure de route environ.

8. Arborg

Cette municipalité islandaise se compose des villes de (Selfoss, Eyrarbakki et Stokkeyri). Elle se trouve sur la côte sud de l’Islande non loin de Reykjavik.

9. Akranes

Cette ville de l’Est de l’Islande compte environ 7 000 habitants. Historiquement Akranes est une ville de pêcheurs qui s’est principalement développée au XIX ème siècle.

Que faire à Akranes ?

L’été il est possible d’aller se balader sur une jolie plage de sable à Langisandur. Un lieu paisible où il est possible de faire des randonnées sur des sentiers qui offrent de jolis paysages.

On peut également visiter le phare d’Akranes qui permet de prendre un peu de hauteur et d’admirer les paysages de l’ouest islandais.

Akranes est donc un point de passage agréable où l’on peut faire une halte loin des sites touristiques de l’île.

10. Fjardabyggd

Un ancien village de pêcheurs qui était principalement occupé par des français

Faskrudsfjordur, cette localité fait partie de la municipalité de Fjardabyggd

Située dans l’Est du pays cette municipalité islandaise regroupe les villes de Eskifjordur, Faskrudsfjordur (en image ci-dessus), Neskaupstadur, Stodvarfjordur et Reydarfjordur. Avec ses 5 000 habitants c’est la dixième des plus grandes villes d’Islande.

Que faire à Fjardabyggd ?

Cette partie de l’Islande est caractérisée par des Fjords assez profonds, des parcs naturels et une nature sauvage. La côte est un lieu idéal pour y pratiquer la randonnée et admirer les déferlantes qui viennent se fracasser contre les rochers. Tout cela contraste forcément avec la tranquillité que l’on trouve au fond des fjords islandais.

crédits photos: escale de nuit