Le top 10 des choses à faire à Reykjavik

Reykjavik est une ville ni belle, ni moche.  C’est une ville fonctionnelle qui est en autre la capitale la plus au nord de toute la planète. Une ville du bout du monde qui est avec son port la tête de pont d’un état insulaire. L’Islande est en effet une île perdue située dans l’Atlantique nord au bord du cercle polaire Arctique. Officiellement l’Islande fait partie de l’Europe, mais géographiquement une faille sismique traverse l’île du nord au sud. C’est en effet ici que les plaques tectoniques eurasiennes et américaines se séparent.

Quels sont les choses à faire à Reykjavik ?

Tout d’abord il faut jouer cartes sur table, en Islande l’intérêt touristique ne réside pas dans la capitale. Reykjavik n’est pas Rome, ni Paris. Autrement dit, il n’y a pas grand chose à voir et à faire à Reykjavik. Tout l’intérêt de l’Islande réside dans sa géologie, ses paysages et ses curiosités naturelles. Des volcans, des glaciers, des cascades, des champs géothermiques et même un geyser. Les choses à voir et à découvrir ne manquent pas en Islande et il serait dommage de perdre du temps à la capitale. Tout est cher dans cette capitale bigarrée et à l’architecture incertaine. Néanmoins pour ceux qui ne peuvent pas où qui ne veulent pas suivre nos conseils, voilà ce qui vous attend à Reykjavik.

1. Découvrir le quartier du port

C’est sans doute l’un des endroits les plus interessants de la ville de Reykjavik. On trouve ici des bateaux de pêche, un port de commerce ainsi qu’un port de plaisance.

Concernant les propositions pour partir voir des baleines en mer, il faut reconnaître qu’il est difficile de résister. D’un côté il est important de laisser ces grands mammifères marins tranquille. De l’autre voir une baleine, est toujours quelque chose d’incroyable et d’extrêmement réconfortant. Pour les voir dans les meilleurs conditions possibles il est important de choisir une compagnie qui soit le plus éthiques possible. Pourquoi ne pas choisir

2. Les églises de Reykjavik, l’une des choses à faire à Reykjavik

Hallgrimskirkja, la cathédrale fusée

L'étrange cathédrale, Hallgrimskirkja, à Reykjavik.
L’étrange cathédrale, Hallgrimskirkja, à Reykjavik.

La cathédrale-basilique du Christ-Roi de Reykjavik

La cathédrale-basilique du Christ-Roi de Reykjavik
La cathédrale-basilique du Christ-Roi de Reykjavik

Cette église de Reykjavik est plus connue sous le nom de église de Landakot. Située dans les hauteurs de la ville la cathédrale-basilique catholique de Reykjavik fut achevée en 1929. Elle a été bâtie dans un style néogothique et elle est facilement reconnaissable grâce à son clocher de forme cubique. L’arrivée du catholicisme en Islande s’effectue avec l’arrivée de deux prêtres français. Ils acquirent la ferme de Lankadot et y édifièrent une chapelle en bois.

L'école privée de Landakot, l'une des toutes premières écoles d'Islande
L’école privée de Landakot, l’une des toutes premières écoles d’Islande

Sur le territoire de la première église catholique on trouve l’une des plus anciennes des écoles de l’île. Une école privée qui accueille depuis presque toujours (1896) des élèves entre 5 et 16 ans.

3. Harpa, la salle de concert de Reykjavik

Harpa, un bâtiment original au bord du port de Reykjavik
Harpa, un bâtiment original au bord du port de Reykjavik

Cette immense bâtiment moderne borde le port de Reykjavik. Le premier concert eu lieu en mai 2011. On doit les formes de ce bâtiment au cabinet d’architectes danois Henning Larsen. A noté que la construction de ce bâtiment s’est télescopée avec la crise financière de 2008. Ce fut le seul bâtiment qui fut achevé. Dans le projet d’origine Harpa devait faire partie d’un ensemble architectural.

4. Découvrir le centre ville, l’une des choses à faire à Reykjavik

Dans les rues de Reykjavik une ville moderne et bigarrée
Dans les rues de Reykjavik une ville moderne et bigarrée

Le centre ville de Reykjavik recèle de bâtiments tous aussi bizarres les uns que les autres. On passe de bâtiments traditionnels à des cubes ultra-modernes. Ainsi va la vie à Reykjavik, une ville du bout du monde. Une ville colorée et parfois morne.

Une petite maison typique du centre de Reykjavik
Une petite maison typique du centre de Reykjavik

La ville de Reykjavik est la plus grande ville d’Islande. Elle rassemble 130 000 habitants. Mais lorsque l’on prend en compte l’agglomération, c’est alors la moitié de la population du pays qui vit dans cette partie de l’île. (soit environ 200 000 habitants)

Faire une pause et se réchauffer un peu

Faire une pause dans l'un des cafés de la ville, c'est vraiment l'une des chose à faire à Reykjavik
Faire une pause dans l’un des cafés de la ville, c’est vraiment l’une des chose à faire à Reykjavik

La capitale islandaise à cela en commun avec les villes de Moscou, de Saint-Petersbourg ou d’Helsinki, en hiver il est compliqué de se promener dans la ville sans faire de pause. Toute les heures on essaye de s’arrêter quelque part pour se réchauffer ou se restaurer. Les petits cafés alternatifs nous font aimer petit à petit la ville et le mode de vie islandais. Tout compte fait c’est plutôt agréable qu’il fasse froid. Lorsque le vent polaire se met à souffler, la seule alternative c’est d’aller se réfugier dans les cafés. Les odeurs de cannelle, les effluves de chocolat et du four à pain remonte le moral aussi vite que le temps islandais peut changer.

Les images de Reykjavik

La vue depuis la ville de Reykjavik
La vue depuis la ville de Reykjavik

En s’éloignant un peu du centre ville et en rejoignant le port et les bords de mer on découvre avec stupefaction un champ de lave. Cette vision rappelle que l’Islande un assis sur un énorme volcan. C’est ce qui nous fait comprendre que Reykjavik est une ville vraiment à part.

crédits photos: Yann Ve