10 Conseils pour survivre à une escale à l’aéroport

Parfois lorsque l’on réserve un vol pour des raisons de tarifs ou lorsque les lieux sont trop reculés, il n’existe pas de vol direct.

C’est alors que le voyageur lambda est confronté à une escale dans un aéroport. Cette escale peut être express ou parfois interminable. Voici tous nos conseils pour survivre à une escale dans un aéroport.

Première hypothèse – l’escale à l’aéroport sera courte :

Dans le cas où l’on a moins d’une heure, il faut se renseigner au maximum sur l’aéroport dans lequel se fera l’escale. Avoir en sa possession, le numéro de vol, la compagnie et au moins le terminal dans lequel s’effectura l’embarquement.

Il faut en parler également pendant l’enregistrement pour le premier vol mais aussi avec le personnel navigant dans l’avion. Toute information est toujours bonne à prendre.

Avant que l’avion atterrisse essayez de changer de place en vous installant le plus en avant possible de l’avion – avec l’aide de l’hôtesse.

Deuxième hypothèse – l’escale à l’aéroport sera longue voir très longue

Dans cette hypothèse il peut se révéler intéressant d’envisager une visite express dans la ville où l’on fait escale pour plus de 10 heures. Cela peut être une bonne piste pour faire passer le temps.

Autre possibilité, prendre une chambre dans un hôtel se trouvant à proximité de l’aéroport, histoire de prendre une douche et de se détendre un peu. Certes vous n’allez peut-être pas passer la nuit à l’hôtel. Et on va sûrement vous demander de payer comme si vous aviez séjourné pour la nuit. Il faut raisonner différemment. En moyenne nous passons 8 à 9 heures maximum dans une chambre d’hôtel. Donc même si l’on ne passe pas la nuit dans l’hôtel on en aura « profité » autant.

Dans tous les cas pour survivre à une escale dans un aéroport entre 2 vols vous vous devez de suivre ces 10 conseils !

 

1. Billet et passeport : le césame du voyage

Toujours avoir à porter de main son billet d’embarquement et son passeport et une montre.

Lors d’un voyage et notamment lors d’une correspondance il est important de de suivre une procédure en rangeant toujours son passeport et son billet toujours au même endroit. « Procédure, je rassemble mes documents »

2. Embarquement rime avec vigilance

Il faut toujours garder à l’œil la porte d’embarquement et l’heure d’embarquement. Le nom de la compagnie ainsi que le numéro de vol.

Vous pouvez même faire un petit repérage physique afin de visualiser la porte d’embarquement.

3. L’heure d’embarquement est toujours en heure locale.

Il faut oublier le fuseau horaire de la destination de départ ou d’arrivée. L’heure d’embarquement et de décollage est toujours exprimée en heure locale. Il est donc très important de regarder l’heure affichée dans le hall de l’aéroport,  plutôt que sur sa montre où l’heure indiquée sur son téléphone. On élimine ainsi une source d’erreur.

4. Duty Free

Pour faire passer le temps je vais dans le rayon parfumerie pour découvrir le parfum qui me plaît le plus. Et qui correspond le mieux à mon état d’esprit du moment.

Même si généralement les Duty Free ne tiennent pas leurs promesses en terme de prix remisés, c’est toujours une bonne occasion pour visiter l’aéroport et se distraire un peu.

5. Les liquides en avion

C’est toujours lors de la dernière escale que vous avez le droit d’acheter et de voyager en avion avec des produits liquides de plus de 100 ml sous film plastique scellé.

6. Faire de l’exercice

Il est important de marcher le plus possible entre 2 avions. Il est donc judicieux de se promener dans l’aéroport et de prêter attention à tout un tas de petites différences culturelles.

7. Surveiller de temps en temps le tableau des départs

Pendant une escale à l’aéroport, il est fondamental de surveiller régulièrement le statut du vol sur lequel on s’apprête à voyager.

8. Formalités, lois et règlements

Il est très important de se renseigner à l’avance et de vérifier les exigences en matière de visa. Généralement lors d’une escale à l’aéroport, les passagers restent sous douane. Néanmoins on est jamais trop prudent…

Il faut toujours se renseigner sur la liste des produits interdits en cabine. Attention cette liste est susceptible d’évoluer en fonction des pays ou des compagnies aériennes.

9. Rendez-vous au café

Pour passer le temps les cafés ou les restaurants des aéroports sont des lieux à privilégier. Généralement on en profite pour récupérer un peu de WIFI et l’on rechargera bien sûr les batteries de son PC, appareil photo ou de son « téléphone intelligent ».

Si vous avez une carte de fidélité gold, vous pourrez accéder aux salons de l’aéroport. Parfois c’est un service payant qui coûte une trentaine d’euros.

 

10. Reposez-vous

Un voyage est généralement fatigant,une escale à l’aéroport est l’occasion pour se reposer un peu. Il est donc important d’avoir des boules quiès, un casque de musique et un bandeau pour se masquer les yeux. et surtout n’oubliez pas de mettre en route une alarme pour ne pas rater l’avion suivant…

Escale à l'aéroport de Hangzhou
Vue sur un coucher de soleil lors d’une escale à l’aéroport d’Hangzhou en Chine

Nota Bene : les bons réflexes lors d’une escale à l’aéroport :

Renseignez-vous sur la faisabilité de la correspondance. Avez-vous suffisamment de temps pour changer d’avion ? Avez-vous les bons visas ou le bon passeport pour envisager une escale dans un pays étranger ?

Les aéroports sont souvent de véritables labyrinthes. Avec le stress dans les aéroports, les voyageurs perdent une partie de leurs facultés intellectuelles. Cela complique d’autant l’orientation et la prise de décisions.