Les plus grandes villes de Turquie

drapeau de la Turquie

La Turquie est un pays unique en son genre : une partie de son territoire se situe en Asie et l’autre en Europe. On fait donc souvent référence au pays comme d’un « pont » reliant les continents et les civilisations. Cette situation géographique a donné au pays une grande richesse en matière de diversité. Les dix (10) villes suivantes ont été choisies pour rendre compte de cette diversité. 

(source eurostat 2018)

1. İSTANBUL, la plus grande ville du pays 

a. Nombre d’habitants

Istanbul compte 15 millions d’habitants aujourd’hui.

b. Histoire de la ville (date de création, signification de la ville, événement marquant)

Créé aux environ de l’an 660 avant JC, elle était alors appelée Byzance. Devenue Constantinople vers 330 après JC, elle sera la capitale de trois empires importants pendant 16 siècles. La ville perd son statut de capital à la chute de l’empire Ottoman, ce n’est qu’en 1930 qu’elle prendra son nom actuel.

c. Situation géographique

La ville longe l’ancienne route de la soie et est située sur les rives du détroit de Bosphore. 

d. Point d’intérêt (églises, musée, parc ou jardin etc…)

Istanbul est la plus grande ville de Turquie. La ville abrite la très célèbre basilique Sainte-Sophie et la non moins célèbre Mosquée bleue. Deux emblèmes de la ville.

e. Économie de la ville (ville portuaire, ville industrielle, ou centre économique)

Cette ville portuaire constitue le poumon économique du pays qui en tire 40% de sa recette fiscale. Le port d’Istanbul est le plus grand du pays.

2. Ankara, la capitale politique du pays 

a. Nombre d’habitants

La capitale de la Turquie compte près de 5,5 millions d’habitants et c’est à ce titre l’une des plus grandes villes de Turquie.

b. Histoire de la ville (date de création, signification de la ville, événement marquant)

La ville aurait déjà existé au 2è millénaire avant JC sous le nom d’Ankuva. Elle devient une cité Galate (ou gallo-grecque) durant l’empire romain, avant de devenir définitivement turque au 17è siècle. Et devient la capitale du pays en 1923.

c. Situation géographique

Située dans la région d’Anatolie centrale, elle est la deuxième plus grande ville du pays. Ankara se trouve dans le centre du pays à un peu plus de 900 mètres d’altitude.

d. Point d’intérêt de la ville (églises, musée, parc ou jardin etc…)

Ankara est un haut symbole de l’Etat moderne turque. Ankara est connue pour ses vestiges de l’époque romaine : ses thermes romains, datant du 3è siècle, les monuments d’Ancyre du 2è siècle. Mais aussi la citadelle ottomane d’Ankara. 

C’est aussi une ville réputée pour sa scène artistique avec son opéra et son ballet. C’est à Ankara que se trouve l’orchestre symphonique présidentiel ainsi que de nombreuses troupes de théâtre nationales.

A ne pas rater également l’immense mausolée bâti sur une colline qui domine la ville. Anitkabir est donc un immense bâtiment construit pour honorer la mémoire de Kemal Atatürk. Un homme politique turque qui fut le premier président de la Turquie moderne.

e. Économie de la ville (ville portuaire, ville industrielle, ou centre économique)

La ville est un centre économique presque entièrement tournée vers le secteur des services.

3. İZMİR 

a. Population

Izmir a une population d’environ 4, 3 millions d’habitants.

b. Histoire de la ville (date de création, signification de la ville, événement marquant)

Connue sous le nom de Smyrne, la ville aurait été fondée environ 30 siècles avant JC, avant d’être conquise par Rome en 85 avant JC. Elle sera envahie par Attila le Hun au 5è siècle, et par les arabes au 7è siècle. Elle devient Ottomane au 15è siècle. De cette histoire, elle tire aujourd’hui son multiculturalisme.

c. Situation géographique

Izmir se trouve dans la région de la côte Egéenne.

d. Point d’intérêt de la ville (églises, musée, parc ou jardin etc…)

Elle constitue la plus belle ville de sa région, elle st ainsi une destination touristique formidable.

Izmir compte plusieurs points d’intérêts remarquables dont le Kulturpark et son zoo, ainsi que la cathédrale de Saint Polycarpe, construite au 17è siècle.

e. Économie de la ville (ville portuaire, ville industrielle, ou centre économique)

Elle a le deuxième plus grand port du pays, ce qui en fait un centre important de l’activité d’exportation du pays.

4. BURSA 

a. Population

Bursa est une ville turque de 3 millions d’habitants environ.

b. Histoire de la ville (date de création, signification de la ville, événement marquant)

D’abord connue sous le nom de Kios, la ville prend le nom de Pruse lorsqu’elle a été cédée par le roi de Macédoine au roi de Bithynie en 202 avant JC. Elle devient capitale de l’empire byzantin durant 40 ans au 14è siècle.

c.  Situation géographique

La ville se trouve dans la région de Marmara, dans la partie nord-ouest de l’Anatolie.

d.  Point d’intérêt de la ville (églises, musée, parc ou jardin etc…)

Elle demeure aujourd’hui encore un important centre administratif, vestige de son aura de capital d’antan. Elle a également déjà reçu le prix de l’Europe.

Bursa est aussi riche en monuments dont la fameuse Mosquée verte, ou encore le célèbre village ottoman de Cumalıkızık.

e. Économie de la ville (ville portuaire, ville industrielle, ou centre économique)

Bursa est une ville industrielle : elle s’est d’abord concentrée sur l’extraction du chrome au 19è siècle, avant de se tourner vers une industrie plus moderne, celle de la construction automobile, mais aussi de l’agro-alimentaire avec l’implantation de marques comme Coca-cola.

5. Antalya, la capitale culturelle du pays

a. Population

Antalya est une grande ville d’environ 2,5 millions d’habitants.

b. Histoire de la ville (date de création, signification de la ville, événement marquant)

Fondée vers 150 avant JC, la ville aurait d’abord été appelée Attaleia. Elle fut occupée par les romains et les byzantins, mais également par la tribu des Saljûqides, avant d’être conquise par les ottomans qui la renommèrent Adalaya.

c.  Situation géographique

La ville se trouve dans la région méditerranéenne, sur la côte Egée.

d. Point d’intérêt de la ville (églises, musée, parc ou jardin etc…)

La ville était déjà connue en Europe durant le moyen-âge.

Antalya est connue pour sa vieille ville, Kaleici , pour son port de plaisance, la  chute d’eau de Karpuzkaldiran. Ainsi que ses monuments. Dont le minaret cannelé et la tour Hıdırlık.

e. Économie de la ville (ville portuaire, ville industrielle, ou centre économique)

Ville balnéaire, Antalya est l’une des principales destinations touristiques en Turquie. Elle compte près d’une dizaine de millions de visiteurs chaque année.

6. Adana

Cette ville turque compte a peu près 2,21 millions d’habitants.

7. Konya

On estime la population de Konya à 2,16 millions d’habitants.

8. Gaziantep

Le nombre d’habitants à Gaziantep est d’un peu plus de deux millions d’habitants.

9. Sanliurfa

Lors du dernier recensement on a enregistré 1,94 millions d’habitants.

10. Izmit

1,83 millions d’habitants

10. Mersin (ex-aequo)

L’une des plus grandes villes de Turquie n’est autre que la ville de Mersin. Une ville qui comporte 1,8 million d’habitants et qui se trouve dans le sud du pays au bord de la mer Egée.

L’économie est essentiellement tournée vers le raffinage du pétrole et concentrée autour des activités portuaires de la ville.