Les plus belles vagues du spot de surf de la Govelle

Un petit air de Californie sur le spot de surf de la Govelle
Un petit air de Californie sur le spot de surf de la Govelle

2020 a été une année assez spéciale pour le spot de la Govelle. Il y a eu comme toute les années des belles sessions et la situation sanitaire nous a permis de vivre six mois à quelques encablures du spot. Et voici les images des meilleures sessions de la Govelle.

Des conditions très musclées le 12 décembre 2020
Des conditions très musclées le 12 décembre 2020

La Govelle, le meilleur spot de Loire Atlantique

La Govelle un jour ou ça souffle et que le spot est en chantier
La Govelle un jour ou ça souffle et que le spot est en chantier

Il est toujours assez compliqué de prendre des vagues en photo et encore plus à la Govelle. Car généralement quand c’est gros les vagues cassent assez loin du bord et puis il y a également un bon vent d’ouest de force 5 à 7 qui vient perturber le plan d’eau et qui a tendance à réduire la période entre les vagues. Résultat lorsque l’on regarde le spot depuis le parking on ne voit pas grand chose. Beaucoup de mousse et des vagues qui s’empilent les unes sur les autres formant une immense barre blanche. Circulez il n’y a rien à voir. Mais de temps en temps, soit une à deux fois par mois il se passe quelque chose d’anormal sur le plan météo et la plage de la Govelle se transforme en un fabuleux spot de surf.

Une session à la Govelle le 8 décembre 2020
Une session à la Govelle le 8 décembre 2020

Lorsque le spot de surf de la Govelle devient magique

Un peu en retard sur une belle gauche de la Govelle vers la fin du mois de novembre 2020
Un peu en retard sur une belle gauche de la Govelle vers la fin du mois de novembre 2020

Il ne faut pas le dire trop fort, mais comme tous les spots de surf il arrive que la houle, les bancs de sable, le vent et tout un tas d’autres paramètres comme les marées, la hauteur d’eau et la saison viennent influer sur le spot. Et le résultat est toujours magique, au moins une fois par mois. Il suffit juste d’être patient.

Une gauche bien tubulaire sur le spot de la Govelle
Une gauche bien tubulaire sur le spot de la Govelle

Une question d’anticyclone et d’anticipation

Pour avoir la chance de surfer des vagues comme celle-là il faut surveiller de près la carte météo et espérer que la houle arrive avant le vent de la dépression. Ce petit jeu est assez facile en automne où au printemps et quasiment impossible en été. A condition évidemment que l’anticyclone des Açores soit suffisamment puissant et qu’il se trouve le plus au nord possible pour bien protéger le plan d’eau et assurer un vent de terre.

L'une des meilleures sessions de surf à la govelle fin novembre 2020
L’une des meilleures sessions de surf à la Govelle fin novembre 2020
Une belle gauche assez massive le 28 novembre 2020 à la Govelle
Une belle gauche assez massive le 28 novembre 2020 à la Govelle
Une vague bien creuse et un vent offshore lors d'une des meilleures sessions de l'année
Une vague bien creuse et un vent offshore lors d’une des meilleures sessions de l’année

Octobre, la saison des vagues et encore des sessions incroyables

Une vague tubulaire à la fin du mois d'octobre 2020
Une vague tubulaire à la fin du mois d’octobre 2020

Ce jour là il y avait un très léger vent d’est, la période, entre les vagues, était de plus de 15 secondes. Autre point non négligeable le plan d’eau était vraiment propre et il n’y avait presque aucune vague entre les séries donc pas de barre à passer.

En octobre la température de l’eau oscille entre 14 et 15 degrés ce qui est encore très acceptable, même sans gant et sans bottillon. De plus l’absence de vent et le soleil rendent les conditions de surf vraiment parfaites et ce peu importe la température de l’eau. Néanmoins pour se jeter à l’eau il est fondamental d’avoir une bonne condition physique et une bonne connaissance des courants en fonction des marées. En effet plus les vagues sont grosses et plus ça brasse. Les sauveteurs appellent cela le courant d’arrachement. En d’autres termes les dizaines de mètres cubes d’eau qui arrivent sur la côte finissent par repartir vers le large en créant un courant. Plus les vagues sont grosses et plus le courant est fort, c’est mécanique.

De belles vagues, assez violentes, fin octobre 2020
De belles vagues, assez violentes, fin octobre 2020
Une belle droite tubulaire sur le spot de la Govelle
Une belle droite tubulaire sur le spot de la Govelle

Combien mesure les vagues ?

Même lorsque les conditions sont parfaites il est compliqué d’évaluer la taille des vagues. Une chose est sûre, en ce jour de la toute fin du mois d’octobre la lèvre de la vague semblait tomber au ralenti. Ce qui est un signe que les conditions sont assez musclées.

La question de la taille des vagues est hautement polémique. Certains surfeurs s’amusent d’ailleurs à donner des tailles de vagues ridicules afin de minimiser la performance des autres. D’autres part snobisme, peut-être les mesures par derrière. Mais mesurer une vague par derrière a une utilité surtout sur les barrières de corail à Hawaï ou en Indonésie.

Avec le vent offshore, les vagues creusent et se lèvent plus facilement. A cause du peu de fond, les vagues sucent et creuse la surface devant la vague et c’est ainsi qu’elles paraissent plus grandes qu’elles ne le sont en réalité. (nous n’avons pas ce problème dans l’Atlantique Nord) Et c’est comme cela qu’une vague d’un mètre peut pratiquement atteindre les deux mètres lorsqu’elle passe sur le reef. (c’est presque artificiel)

Concernant la taille des vagues en cette fin de mois d’octobre n’hésitez pas à laisser vos estimations en commentaires.

Sûrement l'une des plus belles vagues de la Govelle, le meilleur spot de surf de Loire Atlantique
Sûrement l’une des plus belles vagues de la Govelle, le meilleur spot de surf de Loire Atlantique
Un coucher de soleil et une superbe vague sur le spot de la Govelle
Un coucher de soleil et une superbe vague sur le spot de la Govelle

Lorsque la houle est au rendez-vous, les vagues déroulent toute la journée, peu importe le moment de la marée et peu importe la hauteur d’eau et le type de fond.

Ce jour là les belles vagues ont déroulé toute la journée sans discontinuer
Ce jour là les belles vagues ont déroulé toute la journée sans discontinuer

crédits photos: Yann Vernerie