Le canal Saint-Martin l’une des plus belles balades de Paris

Le miroir d'eau du Canal Saint-Martin
Le miroir d’eau du Canal Saint-Martin

Dans le dixième arrondissement de Paris se trouve l’un des lieux les plus intrigant de la capitale qui n’est autre que le canal Saint-Martin. C’est d’ailleurs ici que l’on peut faire l’une des plus belles balades à Paris. Ce lieu emblématique de la capitale possède une histoire et une utilité que bien des parisiens ignorent.

Une nouvelle voie navigable et de l’eau potable pour Paris

L'une des nombreuses écluses du Canal Saint-Martin
L’une des nombreuses écluses du Canal Saint-Martin

Historiquement seule la Seine alimentait en eau les parisiens. C’était également l’une des sources d’alimentation en eau pour la ville. Sur la rive gauche coulait la Bièvre. Mais ce petit cours d’eau avait mauvaise réputation puisque les tanneurs rejetaient leur eaux usées dans la Bièvre.

C’est à partir du XVII ème siècle que se pose la question d’une nouvelle alimentation en eau potable de la capitale. Vers la fin du XVIII ème siècle, la question n’est toujours pas tranchée et la révolution française et les troubles qui s’en suivirent ne permirent pas d’engager les travaux pour alimenter Paris en eau potable.

Il faudra finalement l’arrivée d’un homme autoritaire pour qu’une décision soit prise et imposée à tous. En 1802 Napoléon Bonaparte décide  d’une alimentation en eau potable par le nord de la capitale. La rivière qui sera en partie détournée sera l’Ourcq.

Il faut dire que si la question de la création d’un canal se posa si longtemps aux autorités du pays, c’est tout simplement parce que les paysans de l’Aisne (et de Picardie) s’inquiétaient de voir disparaître un cours d’eau très important pour leurs activités agricoles. Il fallut donc un homme fort pour faire appliquer une décision qui faisaient quelques mécontent dans le nord du pays.

Les travaux débuteront donc en 1805 pour être achevés près de 20 ans plus tard en 1825.

L'une des nombreuses passerelles du canal
L’une des nombreuses passerelles piétonnes du canal

Le canal Saint-Martin à la loupe

Une vision champêtre du canal Saint-Martin dans le dixième
Une vision champêtre du canal Saint-Martin dans le dixième

Ce canal parisien baptisé « canal Saint-Martin » aurait très bien pu garder le nom de canal de l’Ourcq et ce jusqu’à sa jonction avec la Seine au niveau du pont d’Austerlitz. Mais dès que le canal quitte la ville de Pantin et entre dans Paris il change de nom. Il s’appellera tour à tour Bassin de la Villette (entre la porte des Lilas et la station de métro Stalingrad). Puis il prend le nom de canal Saint-Martin, pour ensuite prendre le nom de bassin de l’Arsenal et pour finir finalement dans la Seine (au niveau du métro Quai de la Rapée).

Il faut noter que dans le tracé du canal certaines parties passent en souterrain notamment sous le boulevard Jules Ferry et le Boulevard Richard Lenoir.

Le canal Saint-Martin sous le soleil
Le canal Saint-Martin sous le soleil
Une vue depuis le haut du canal Saint-Martin
Une vue depuis le haut du canal Saint-Martin
L'une des écluses du canal Saint-Martin dans le 10 ème arrondissement
L’une des écluses du canal Saint-Martin dans le 10 ème arrondissement
L'une des écluses du canal du dixième arrondissement
L’une des écluses du canal du dixième arrondissement