Immersion dans la tour de contrôle de l’aéroport d’Orly

Une belle fin de journée depuis l'aéroport d'Orly
Un rêve d’enfant se réalise, monter dans la tour de contrôle

Une tour de contrôle dans un aéroport c’est un peu comme la pièce maîtresse d’un jeu d’échecs. A Orly, la tour de contrôle, c’est le lieu où l’on fait en sorte que les avions décollent et atterrissent dans des conditions de sécurités maximales. Ici le droit à l’erreur est placé juste un peu en-dessous de zéro. Autant dire que chaque manoeuvre, chaque déplacement, chaque arrivée ou chaque départ doit être réussi à 100%. Et que la communication et la compréhension des instructions entre la tour et les pilotes doivent être parfaites.

La grande tour de contrôle d'Orly Paray
A la découverte de la tour de contrôle d’Orly

Au coeur de la Tour de contrôle d’Orly

Orly, au pied de la tour de contrôle à la tombée de la nuit
Dans les coulisses de la tour de contrôle d’Orly

Les contrôleurs aériens d’Orly sont toujours les premiers et les derniers à être en contact avec les pilotes de lignes. Durant une partie de son vol, le commandant de bord est en contact avec les contrôleurs aériens. Ce sont eux qui permettent de fluidifier un trafic toujours plus dense.

Il y a donc trois types de contrôleurs aériens. Les contrôleurs d’aéroport qui travaillent dans la tour avec aussi leur collègues contrôleurs d’approche. En ce qui concerne les contrôleurs en route qui surveillent les couloirs aériens, ils sont situés dans des CRNA. Ces centre régionaux de navigation aériennes sont au nombre de cinq et ils sont répartis sur tout le territoire. Ils s’assurent du bon déroulement du vol, lorsque des aéronefs passent au dessus de l’espace aérien.

dans la tour de contrôle d'Orly
Une salle de contrôle de la tour de contrôle d’Orly
Les escaliers de la Tour de Contrôle
Dans les coulisses de la tour de contrôle à Orly
L'aéroport d'Orly en image
Une vue imprenable sur les pistes d’Orly depuis la tour

Des écrans pour gérer un trafic aérien complexe

Des écrans, des radars et de puissants ordinateurs pour régler le balai des avions
La gestion en direct du trafic aérien de l’ aéroport d’Orly

Paris est l’une des villes les plus touristiques du monde. C’est en plus la capitale d’un pays où tout est centralisé. Résultat, les vols internationaux côtoient les vols internes. Le tout dans un contexte de sécurité pas toujours facile à gérer. Aux heures de pointes il faut parfois faire patienter les avions ou leur demander de réduire leur vitesse pour gérer au mieux les grands nombres d’arrivées simultanées. Lorsque la situation n’est plus tenable alors à proximité de l’aéroport on fait tourner en rond les avions dans des espèces de parking virtuels. Les avions tournent alors les uns au dessus des autres, en attendant de recevoir l’autorisation pour leur atterrissage.

La tour de contrôle c’est un peu le chef d’orchestre qui met en musique le balai aérien des avions. A Orly ça commence vers 6 heures du matin jusqu’à 23h30 et ce 365 jours par an. Les femmes et les hommes de la tour sont les garants de la sécurité aérienne pour tout le périmètre de l’aéroport mais aussi pour les croisements entre avions tout autour de l’aéroport.

Orly depuis le point le plus haut
La tour de contrôle de l’aéroport d’Orly au crépuscule

De l’autre côté il y a les pilotes. Ils peuvent être comparés à des musiciens. Ce sont d’excellents solistes qui connaissent par coeur leur partition mais qui seraient bien incapables de savoir comment se frayer un chemin en toute sécurité jusqu’à leur parking.

Mais contrairement à un orchestre, une cacophonie à l’aéroport se traduirait inéluctablement en une tragédie grecque. Comme nous l’écrivions un peu plus haut, le droit à l’erreur se situe sur le zéro et il n’y à aucune marge de manoeuvre.

Comment se passe l’arrivée d’un avion ?

L'une des dernières arrivées de la journée à Orly
Un avion à l’approche de l’aéroport d’Orly

A cinq ou dix minutes avant l’arrivée de l’avion, la tour de contrôle reçoit les informations de l’aéronef qui est à l’approche. Une bandelette de papier est alors imprimée, c’est le « strip« , c’est à tire une bandelette de papier. Tous les indicatifs sont inscrits dessus, le code du transpondeur, l’indicatif d’appel, la provenance et la destination. Sur le strip on trouve également le nom de la compagnie et le type d’appareil utilisé.

A partir de ce moment, l’avion va être suivi à la trace. Il recevra toutes les informations concernant son cap et surtout son créneau pour l’atterrissage.

Un avion sur le circuit d'Orly
Les avions sont suivis à la trace

Une vue à 360 degrés depuis la tour

Le panorama depuis la tour de contrôle
Un superbe point de vue sur l’aéroport d’Orly

Depuis la tour de contrôle de l’aéroport d’Orly, on bénéficie d’une vue à 360 degrés sur tout l’aéroport et ses environs. Les vitres sont équipées de stores qui permettent de teinter les vitres ce qui est très utile au lever et au coucher du soleil.

Orly en fin de journée
En fin de journée dans la tour à Orly

Dans la tour l’activité n’est jamais linéaire. Il y a des moments où il se passe beaucoup de choses, à l’arrivée comme au départ. Il faut donc savoir gérer ces temps calmes et des pics soudain d’activité. Au fur et à mesure que l’on se rapproche des heures clefs, le stress et l’intensité augmente. L’adrénaline fait donc partie du job. Pour éviter toute erreur due à la fatigue, les vacations des contrôleurs aériens sont organisées de manière très précise et immuable. Car ce qui est fondamental c’est de réussir à comprendre une situation mouvante qui peut très vite dégénérée. A titre d’information la vitesse la plus basse de déplacement d’un avion est au moment de l’atterrissage. En effet un avion peut se poser à des vitesses qui oscillent entre 240 et 300 kilomètres à l’heure.

Orly et la tour de contrôle
Un coucher de soleil un soir d’été

Courant 2020, les activités aéroportuaires ont été fortement restreintes, mais la surveillance du ciel n’en reste pas moins importante.

Le matériel pour le chargement et déchargement des avions
Sur le tarmac de l’aéroport d’Orly

Dans les coulisses de la tour de contrôle d’Orly

La salle des serveurs à travers une glace sans teint
Les serveurs permettant de gérer le trafic aérien à Orly

Tout en haut de la tour, il y a les contrôleurs aériens pour gérer le trafic aérien. Ils ont à leur disposition tout un tas d’ordinateurs, de radars et d’écrans de contrôle ainsi qu’une liaison directe avec chacun des avions. Néanmoins pour faire fonctionner ce matériel high-tech, il faut des calculateurs et des serveurs informatiques. Un réseau complexe, ultra-sécurisé qui est lui aussi géré par les services de la direction générale de l’aviation civile. Un organisme publique plus connu sous le sigle de la DGAC.

Une lumière bleue et les serveurs de la tour de contrôle
Dans les coulisses de la tour de contrôle, les serveurs sont en permanences surveillés et gardés avec un accès ultra limité.
La tour de contrôle et ses accès interdits
Une immersion dans la partie technique de la tour de contrôle

Zoom sur la salle de la tour de contrôle

La salle de commande de la tour de contrôle
Les contrôleurs aériens ont une multitude d’outils à leur disposition

Parmi tous les écrans et dispositif de contrôles, il y a un écran radar qui permet de suivre l’arrivée des avions en temps réel.

Ces écrans permettent donc de suivre ce qui se passe dans les airs. Et c’est grâce aux transpondeurs des aéronefs que les informations qui figurent sur les radars sont donc enrichies et plus complètes.

La technique qui permet de sauver des vies
Ce sont ces écrans qui permettent de suivre les avions à la trace

On voit donc sur ces écrans radars la hauteur de vol mais aussi la tendance. En d’autres termes on arrive à savoir si l’avion monte ou descend ou si il est stable. Il y a aussi une dissociation entre les appareils. Il y a ceux qui sont juste de passage dans l’espace aérien de l’aéroport et il y a ceux qui vont être pris en charge pour l’atterrissage. Les contrôleurs aériens arrivent d’un premier coup d’oeil à différencier tous les avions grâce à un code couleur.

Dans la tour de contrôle d'Orly
Le suivi des aéronefs autour d’Orly

Les vues sur l’aéroport depuis la tour de contrôle d’Orly

Un avion prêt au décollage
Une vue sur les pistes de l’aéroport d’Orly
Une vue imprenable sur les installations aéroportuaires
Les toits d’un terminal et la zone d’accès à l’aéroport
Au décollage depuis Orly
Un avion au décollage d’Orly
une vue depuis la tour
La ville d’Orly Parey-Vieille-Poste au crépuscule
Vue depuis la tour de contrôle
Clap sur une journée d’été ensoleillée

crédits photos: Yann

remerciements: @[email protected]