Est-ce que Nantes fait partie de la Bretagne ?

Administrativement parlant Nantes est la préfecture de la région des Pays de la Loire-Atlantique. Mais historiquement parlant Nantes fait partie de la Bretagne et nous allons vous expliquer pourquoi.

Nantes, la capitale historique de la Bretagne

Nantes capitale de la Bretagne
Le château des Ducs de Bretagne à Nantes

Le château des Ducs de Bretagne était le lieu de résidence des Ducs qui ont dirigé la Bretagne. Et la ville de Nantes était la capitale de la Bretagne.

Pourquoi la ville de Nantes est en Bretagne ?

1. Un nom Breton pour une ville bretonne

Le véritable nom de la ville de Nantes est NAONED. Il serait assez cocasse qu’une ville qui ne soit pas bretonne porte un nom breton.

2. Les Marches de Bretagne

Clisson l'une des marches de Bretagne
Le château de Clisson au sud de Nantes

Les châteaux construits au fil des siècles pour protéger la Bretagne sont un témoignage historique et une preuve géographique des anciennes frontières du Duché. Pour comprendre et découvrir les frontières historiques de la Bretagne, il suffit de s’intéresser aux fortifications des Marches de Bretagne.

Il existait jadis une frontière entre la Bretagne et la France qui s’étend d’Avranches, Saint-James et Fougères au Nord jusqu’à Ancenis, Clisson et Montaigu au Sud.

Ce qui est intéressant avec le château de Clisson c’est son positionnement géographique. En effet Clisson est un château breton qui assure la défense du duché, situé à un peu plus de trente kilomètres de la capitale bretonne.

3. Un long processus politique

Assiégée, Anne de Bretagne se résigne

Les Marches de Bretagne date du Moyen-Âge, elles ont été édifiées entre le V ème siècle et le XV ème siècle. Ce système défensif était un véritable verrou qui a fini par sauter. Le premier acte c’est l’attaque de la France sur la Bretagne en août 1491. Le deuxième acte c’est le mariage politique entre Anne de Bretagne assiégées et le Roi de France Charles VIII. Acculée par l’armée française la Duchesse Anne décide de trouver un accord pour sauver l’indépendance de son duché tout en se mariant avec le roi de France. Leur union aura lieu le 6 décembre 1491 à château Langeais. Le 8 février 1492 Anne de Bretagne est donc couronnée Reine de France à la Basilique de Saint-Denis.

Le lieu du premier mariage d Anne de Bretagne
Château Langeais sur les bords de Loire

La mort du Roi de France et le décès brutale d’Anne de Bretagne

En 1498 Charles VIII décède brutalement d’un hématome sous-dural, après avoir percuté un linteau de pierre en passant une porte. Tous les accords passés entre Anne et Charles VIII sont remis en cause. A 22 ans elle devra se marier à Louis XII, dans la chapelle du château des Ducs de Bretagne à Nantes. Anne de Bretagne décèdera à 37 ans, elle sera enterrée à la Basilique Saint-Denis et son coeur sera déposé dans un reliquaire et placé à Nantes au couvent des Carmes à côté du tombeau de son père.

Un Duché en déshérence et les manoeuvre de François 1er

La fille d’Anne de Bretagne, Claude, Duchesse de Bretagne, sera mariée à François 1er qui oblige sa jeune épouse à lui céder les droits de son duché. Celle-ci moins attachée que sa mère ne l’était à ses terres, elle finira par céder. Son deuxième fils ne sera pas Duc de Bretagne ce qui va à l’encontre des dispositions d’Anne de Bretagne. Le stratagème inventé par Anne de Bretagne pour garder le duché indépendant  deviennent caduques et la Bretagne fini par atterrir dans la corbeille du Royaume de France. François 1er publie l’Edit de Nantes en 1532, un texte politique qui scelle le destin de la Bretagne à celui de la France.

A noter si le texte porte le nom de la ville de Nantes, c’est tout simplement parce que cette ville était la capitale de la Bretagne.

Le saviez-vous ? Le détachement de Nantes à la Bretagne date de la France de Vichy

Aussi incroyable que cela puisse paraître, c’est par une décision du Maréchal Pétain et une loi datant du 19 avril 1941 que Nantes fut déchue de son titre capitale de la Bretagne. Ce qui paraît encore plus incroyable, c’est que personne n’a trouvé de mot à redire. En 1945 toutes les lois de Vichy ont été abrogées, mais un comité ad hoc d’une administration a ressorti la carte de 1941. Le détachement administratif de Nantes à la Bretagne devient alors définitif. Mais pour être détachée en 1941 il eu fallut que Nantes fasse partie de la Bretagne. CQFD

Certains médias « mainstream », estiment même que Pétain n’aurait pas été favorable à ce découpage administratif. Plus fort encore, un média autoproclamé « vérificateur d’informations », estime que Pétain aurait été favorable à une région Bretagne à cinq départements. Une façon de dire que tout ceux qui militent pour la réintégration de Nantes en Bretagne seraient sur la même ligne politique que Pétain. Diaboliser pour mieux décrédibiliser l’adversaire c’est une technique vieille comme le monde et le stalinisme.

C’est tout de même assez surprenant pour un média français de dire d’un chef de gouvernement qu’il ne serait pas responsable d’une loi qu’il à lui même entériné et promulgué. Alors que le même média considère que Pétain serait donc responsable de tout ce qui s’est passé sous la France de Vichy. Incroyable mais vrai. Le détachement de Nantes à la Bretagne en 1941 ne serait pas tout à fait imputable à Pétain. Intrigant n’est-ce pas ?

Dans cette affaire seule les faits historiques comptent. Nantes est devenue la capitale de la Loire Atlantique pendant que Rennes sa rivale bretonne prenait la tête de la région Bretagne. Et tout cela s’est passé sous le gouvernement de Vichy en 1941. Fermez le ban.

Les technocrates le savent, réintégrer Nantes et la Loire Atlantique en Bretagne risquerait de renforcer les régionalismes corse, basque et breton. Vous en doutez? prenez l’exemple de la Corse où tous les députés élus sont des nationalistes. Jouer sur la rivalité entre Rennes et Nantes c’est permettre de ne pas recréer une grande région qui risquerait de demandé plus d’autonomie.

crédits photos: Yann