Escapade en Chine, en noir et blanc et en couleur

La Chine, un pays millénaire d’une richesse culturelle incroyable. Escale en Chine retrace des voyages à la découverte de l’Empire du milieu. Une occasion de prendre des photos de la Chine en noir et blanc et en couleur. mais aussi un opportunité de rencontrer des hommes et des femmes qui vivent dans le pays le plus peuplé du monde. Au delà des clichés, cette itinérance en Chine est l’occasion d’aller à la découverte de l’architecture, d’industries. Mais au-delà des humains et de leurs créations, il y a des paysages méconnus et discrets qui gagnent à être découverts.

Un pays emprunt d’une grande humanité

La photographie c’est encore et toujours une très modeste contribution à vérité. Une volonté peut-être de représenter la vérité. Mais aussi parfois la volonté de combattre les a priori. Ceux qui décrivent et parfois qui critiquent les chinois comme ils le font ont leur raison ou un intérêt particulier. Mais peut-on pour autant faire leur faire confiance ?

Démonter les clichés et les a priori, c’est aussi cela l’intérêt de la photographie. La raison pour laquelle il peut-être utile de commencer par une série de portraits de chinoises et de chinois à travers l’un des plus grands pays du monde.

Sangua, le village des trois citrouilles
A la découverte Sangua et de la cérémonie du thé

Le sens de l’hospitalité, la discrétion et le respect, c’est cela la Chine. Un pays dont tout les habitants sont attachés aux traditions et à l’héritage culturelle d’une civilisation des plus influentes. Ici les deux serveuses me raccompagne et me souhaite un bon voyage. Même si nous ne nous révérons pas il y a beaucoup d’empathie et de respect. Une étape au village de Sangua, le village des trois citrouilles. 

Impassible cette jeune fille prépare le thé sereinement
Une cérémonie du thé au centre culturel de Hefei

Pour cette photo je suis revenu à Hefei, le centre culturel de la ville offre une superbe occasion de rencontrer des artisans et de découvrir les spécificité de la culture locale. Un moment parfait et harmonieux. On ne peut pas comprendre la Chine, si on ne comprend pas que l’harmonie est une valeur très importante pour le peuple chinois. C’est d’ailleurs grâce à cela que cohabitent près d’un milliard et demi habitants dans un même pays.

Escale en Chine, la naissance d’un projet

Hangzhou, l'un des berceaux de la civilisation chinoise
Le lac de l’ouest à Hangzhou, pendant une nuit très calme

La nuit était très sombre, l’eau du lac était noire, j’ai donc dû photographier à main levée et à très basse vitesse cette scène si paisible. Pourquoi cette photo un peu floue est-elle si importante pour moi? Et bien parce que ce sont sur ces montagnes que l’on cultive la soie. A quelques encablures de la mer de Chine et de l’Océan Pacifique, c’est ici, à Hangzhou, que se trouve l’un des points de départ de la route de la soie. Une route millénaire et qui évoque l’aventure et la traversée de tout un continent.

Hasards de la vie

Depuis toujours j’ai été passionné par la Chine. Il fut un temps où étudiant je pensais même apprendre le chinois et ses idéogrammes. Mes études se sont terminées et petit à petit je me suis tourné vers la vie active et la photographie. Et c’est en achetant un appareil photo d’occasion que tout a ressurgi. L’homme qui m’a vendu son leica M6, la « rolls » des appareils photos pour voyager et faire des reportages photos, avait été professeur au sein d’une université chinoise. Et pour étudier la société chinoise dans les lointaines provinces, il avait investi dans un appareil photo argentique. Après des années de bons et loyaux services il souhaitait le revendre pour acheter un reflex numérique professionnel à plus de 5 000 euros.

La boucle était bouclée. Je devais désormais photographier et je devais également ramener en Chine cet appareil photo. Peut-être pour boucler la boucle, je ne sais pas mais désormais le désir de voyager en Chine et de photographier le pays devenait plus fort que tout. Nous sommes à l’automne 2003 et il me faudra encore treize longues années avant de pouvoir découvrir ce merveilleux pays.

Hangzhou la nuit
Un panorama sur Hangzhou depuis le toit de l’hôtel

On peut être fan de noir et blanc, la nuit en Chine, pour pouvoir capter les milliers de couleurs il faut photographier en couleur. La démesure et le gigantisme des villes ne peut être abordé que par la couleur.

L'Anhui une province au centre de la Chine
Escale à Hefei est la capitale de la province de l’Anhui

Hefei, une ville méconnue du centre de la Chine, entre Pékin et Wuhan. Ce chef-lieu de la province de l’Anhui est une grande ville chinoise surprenante et qui permet de découvrir le centre du pays. Ses paysages, sa gastronomie ou sa culture, sans oublier Hefei et son architecture résolument tournée vers l’avenir.

Un autre regard sur la Chine en noir et blanc et en couleur

Wuhan la grande métropole du centre de la Chine

Dans le centre ville de Wuhan
Wuhan la nuit, à la découverte d’une mégalopole chinoise

Devenue mondialement populaire malgré elle, Wuhan pourrait être surnommé le « New York Chinois ». Une ville immense de près de 10 millions d’habitants qui recense un nombre insensé de grattes-ciels et de bâtiments ultras-modernes. 

Un temple qui domine la ville de Wuhan
Le temple de l’oie sauvage Jaune à Wuhan

Pékin un voyage en soi

La Cité interdite en noir et blanc
A l’intérieur de la Cité Interdite, l’ancienne cité impériale au centre de Pékin

Lors d’un premier voyage en Chine, j’ai évidemment visité la Cité Interdite. C’est ici que vivait l’Empereur du temps des dynasties. Et si on appelait la Cité Interdite ainsi, c’est parce qu’il était interdit de regarder ce bâtiment depuis l’extérieur. Et si par malheur quelqu’un était surpris à regarder, alors il était exécuté sur le champs. Aujourd’hui, ce lieu est ouvert au public et il constitue un bien commun pour l’ensemble du peuple chinois.

La Cité interdite la nuit
La porte Sud de la Cité Interdite à Pékin

C’est lors d’une douce soirée du mois de mai que ce cliché a pu être réalisé. Nombreux étaient les visiteurs, mais sur la place Tian An Men tout semblait paisible et la porte sud, magistrale trônait là par une nuit sans lune. Un spectacle magnifique et inoubliable.

Changchun, à la découverte du Nord-Est

Usine du TGV chinois
Changchun est la ville où l’on construit le fameux train à grande vitesse chinois, photo: Yann Vernerie

A quelques heures de Pékin, se trouve la ville de Changchun. A quelques encablures de la frontière russe et de Vladivostok on est bien loin du sud de la Chine, des moussons et de son climat subtropical. Ici c’est le climat continental qui règne. Et au mois de novembre on sent clairement un froid glacial qui s’empare petit à petit d’une ville discrète et agréable à vivre.

Changchun une ville du nord de la Chine
Un vendeur ambulant à Changchun à la sortie d’un parc

Après avoir visité une petit parc, il est déjà l’heure de retourner à l’hôtel pour récupérer un peu du décalage horaire. Ce vendeur était si chaleureux que je n’ai pas pu m’empêcher d’échanger un peu avec lui et de lui demandé la permission de poser pour une photo. C’est aussi cela la Chine, des rencontres et moments dont on se souvient toute une vie.

Jandolai

Jandalai un village traditionnel reconstitué
A la découverte du petit vilage de Jandalai dans le Nord Est de la Chine

Ce village est issu de la culture coréenne, et il se trouve dans la préfecture autonome de Yanji. Une province chinoise où cohabitent la culture chinoise et la culture coréenne. Résultat les deux langues cohabitent dans une parfaite harmonie. 

Portrait de femmes dans le nord est de la Chine
Des femmes du village de Jandalai accueillant les visiteurs en musique

Xian

Xi'an, un lieu incontournable en Chine
Les soldats de Terre cuite à Xian, un trésor archéologique

Les soldats en terre cuite de Xian pourraient être une des merveilles du monde. Ils sont restés enterrés pendant des siècles avant de surgir de nouveau dans l histoire des hommes vers les années 1970. Incroyable.

La vue depuis mon hôtel à Xian
Incroyable ville de Xian, la nuit

La vue incroyable depuis la chambre de mon hôtel. Situé dans le sud de la ville, juste en face des remparts, ce fut une immersion assez incroyable. La magie de Xian est indéniable.

Xian, une grande et belle ville chinoise
La pagode de l’oie sauvage de Xi’an

crédits photos: Yann Vernerie