Vous avez toujours rêvé nager avec des poissons au milieu des coraux ? Et bien voici la liste des plus grandes barrières de corail du monde.

Puerto Morelos, sur la barrière de corail du Yucatan

Sur l’une des plus grandes barrière de corail du monde, à Puerto Morelos au Mexique

1. La grande barrière de Corail, Qeensland, Australie

Elle mesure 2 600 kilomètres de long et elle se trouve dans l’Est de l’Australie. On recense plus de 1 500 espèces de poissons différentes et plus de 400 sortes de mollusques. C’est donc parce que ce site est d’une richesse indescriptible qu’il a été inscrit par l’UNESCO au patrimoine mondiale de l’humanité.

Mais au-delà de cette longueur record, la barrière de corail d’Australie c’est aussi 378 700 kilomètres carrées où l’on trouve plus de 600 types de coraux différents.

2. La barrière de corail du Yucatan

La barrière de corail au niveau de Puerto Morelos

La deuxième plus grande barrière de corail du monde, Péninsule du Yucatan, Mexique

Cette incroyable barrière de corail s’étend de la Péninsule du Yucatan jusqu’au Honduras. Avec une longueur de 1 000 kilomètres cette barrière de corail est la deuxième plus grande du monde. Le point d’Orgue étant Blue Hole, l’un des meilleurs spot de plongée du monde et il se trouve dans le petit état du Bélize.

La barrière de corail du Belize (Mexique, Belize et Honduras) est la plus grande barrière de corail de l’hémisphère nord. On y trouve près de 500 espèces de poissons différentes et plus d’une soixantaine de sortes de coraux différents. Ce récif est d’une biodiversité étonnante le tout à une très faible profondeur. En effet le récif se trouve parfois entre un et deux mètres de profondeur.

La barrière au niveau de Puerto Morelos au Mexique

Une petite tortue sous-marine sur la barrière de corail au Mexique

3. Le Grand lagon, Nouvelle-Calédonie

Avec 600 kilomètres de long le grand récif corallien de Nouvelle-Calédonie occupe la troisième place des plus grandes barrières de corail du monde. Le récif commence au nord-ouest de l’île pour finir au sud-est et en plein milieu du récif se trouve la Nouvelle-Calédonie.

A noter que l’on trouve des récif coralliens tout autour de la Nouvelle-Calédonie. Cela représente donc 23 000 kilomètres carrées dont 16 000 kilomètres carrées ont été classés au patrimoine mondiale de L’UNESCO.

4. La barrière de corail des Bahamas

Avec ses 225 kilomètres de long, la barrière de corail d’Andros au Bahamas est l’un des endroits les plus fabuleux de la mer des Caraïbes. Vous l’aurez compris Andros, c’est le lieu de prédilection pour partir à la découverte d’un lieu hors du commun.

Pour découvrir l’une des plus jolies parcelles de la barrière de corail des Bahamas, il faut se rendre à Nassau. Cette barrière de corail est bien connu des plongeurs expérimentés puisqu’elle se termine par une fosse océanique. On surnomme cet endroit la « langue de l’océan » à cet endroit précis le fond passe de moins 35 mètres à moins 1 800 mètres. Ce n’est certes pas la fosse la plus profonde de la planète mais c’est une chute libre vers les abysses de la mer des Caraïbes.

Barrière de corail, le saviez-vous ?

Des coraux qui rasent la surface de la mer des Caraïbes

Des coraux sur l’une des plus grandes barrières de corail du monde au Mexique

Les barrières de corail recouvrent moins de 1% de la surface des océans. Néanmoins ces mêmes barrières de corail sont les pouponnières des océans. Les massifs coralliens servent d’abri aux poissons qui se cachent des prédateurs. Mais la barrière de corail c’est également un lieu ou prolifèrent les algues et la nourriture, un lieu idéal pour maintenir une biodiversité hors du commun. C’est pour cette raison que toute les barrières de corail sont protégées plus ou moins efficacement, en général par les autorités locales.

crédits photos: Yann