Into The Wild le film sur l’histoire vraie d’un aventurier raté

Un aventurier qui a raté son aventure
Into the Wild, le film d’un aventurier

Into The Wild le film ultime sur l’aventurier voyageur

Autant le dire tout de suite, Into the Wild le film, est une superbe histoire sur un aventurier des temps modernes. Car Chris Mac Candless décide de s’attaquer à l’Everest de l’aventure. Partir seul sans ressource pour vivre en autonomie totale en Alaska. Au fur et à mesure que le film avance, on voit le personnage principal prendre une série de décisions assez aléatoires. Ces choix d’itinéraires sont toujours plus extrêmes et toujours plus radicales. Cet enchaînement dans cette volonté d’aller toujours plus loin sans vraiment connaître la nature effraye le spectateur. Car c’est un peu comme assister en direct à la scène de quelqu’un qui va se jeter dans la gueule du loup.

L’impatience, l’incompétence et des aventures ratés

Dans la même veine que le film Into the Wild, il y a eu plus récemment Gabriel et la montagne. Pour être synthétique, on pourrait résumer ces deux films de la sorte.

Into the wild le film, c’est l’histoire d’un mec qui part en Alaska sans réelle préparation. Un mec qui n’a pas grand chose à manger car la survie n’est pas son fort et qui meurt à la fin.

Gabriel et la montagne c’est l’histoire d’un mec qui part en speed faire une ascension. Et ce juste avant que son visa n’expire. Mais ce n’est pas tout. Car en fait Gabriel il est comme Chris, il ne croit pas en l’argent. Donc il part en randonnée en haute montagne avec des sandales et un pull et il finira par mourir de froid.

Etre positif, être ouvert toujours croire à sa bonne étoile, se dire que l’impossible est réalisable c’est louable. Notre façon d’être joue à 80% sur le résultat d’une aventure quelle qu’elle soit. Mais à un moment il faut une base de connaissance, de la pratique. Mais bon si tu vas surfer à la tomber de la nuit sur l’une des vagues les plus dangereuses du monde, il ne faut pas s’étonner de voir des requins se mettre en chasse. Même si l’on a voyagé autour du monde, se balader en Alaska cela rien à voir avec un city trip à Buenos Aires ou une escale à New York

L’accident de voiture de Chris Mc Candless est un brillant exemple et d’un manque évident de maîtrise. L’aventure ne souffre pas de l’erreur. Et lorsqu’on est loin de la civilisation chaque erreur se paye immédiatement. Rapprochez-vous de Mike Horn, il vous expliquera comment ça marche la survie.

 

La sœur de l’aventurier nous explique pourquoi Mac Candless a tout quitté

« Into the Wild » le film sur l’histoire vraie d’un aventurier raté sort en 2007, quelques années plus tard le film de Shean Pen est un succès total. C’est d’ailleurs incontestablement l’un des meilleurs films sur le voyage. Et voilà que la sœur vient comme par hasard proposer un livre pour expliquer les vraies raisons qui ont poussé son frère à partir loin sans plus donner de signe de vie.

Et là elle balance le soit-disant secret de famille. Donc pour faire court, tout est de la faute du père, il est manipulateur et autoritaire. Il a deux familles et donc une double vie. Pour Chris tout est de sa faute car il est l’enfant non désiré… Et il culpabilise tellement qu’il abandonne sa mère avec une personne toxique et néfaste… C’est d’ailleurs pour cela que certains observateurs avaient à l’époque déjà soulevé l’égo surdimensionné et la cruauté dont il avait fait preuve notamment envers ses proches.

L’art de la récupération

Cette histoire valait bien de faire encore un livre pour surfer sur un succès commercial. D’ailleurs la promotion a plutôt bien marché. Puisque Carine Mc Candless, la sœur de Chris, a même fait une interview sur ABC. Elle expliquait donc que le livre « Into the Wild » qui était sorti en 1996, permettait de comprendre que Chris avait eu une enfance difficile. Mais ce n’était pas suffisant, il fallait écrire un nouveau livre encore plus explicite au cas où dans imbéciles n’est pas compris le message.

Donc selon la sœur de l’aventurier défunt, il fallait en dire quand même un peu plus. Et bien sûr quitte à monnayer l’histoire contre un peu d’argent. Après tout exhibitionnisme et le voyeurisme c’est aussi une composante de notre société contemporaine. Bref le pauvre Chris Mc Candless rejoint la longue liste des enfants qui ont eu une enfance difficile. On se croirait presque au tribunal d’instance en train d’écouter l’avocat de la défense. Et du coup avec l’enfance, ça explique tout et tout devient logique. (A titre personnel, je pense qu’au Moyen Âge les enfants avaient vraiment une vie difficile). Et puis en suivant cet argument l’Alaska devrait donc être très prochainement l’un des endroits les plus densément peuplés de la planète.

 

L’intrigante fuite de Chris Mc Candless

L'un des meilleurs films sur le voyage
Into the wild le film- l’affiche du film

Au-delà de toute la littérature qui a pu être écrite autour de l’enfance, du parcours de Chris, ce qui intrigue est que tout dans son comportement indique une volonté de fuir. Dans le film il a toujours un rôle de mec sympa, souriant et d’ouvert. Or chaque personne à toujours une zone d’ombre, un défaut. Car malgré ses caractéristiques de champion du monde de la sociabilité, il y a une chose Chris n’a pas bien fait, c’est qu’il a coupé les ponts avec sa famille. Qu’il ne parle plus avec son père est une chose, même si ce n’est jamais très recommandé. Par contre il a laissé sa mère et sa sœur en plan, dans l’angoisse et avec quelqu’un de dangereux (le père).

La fuite, oui mais de quoi ?

Ce champion du monde de la débrouille, expert du voyage et de la communication a néanmoins un comportement étrange. Du moins dans ce qui en ressort lorsque l’on s’intéresse au livre de la sœur et au livre originelle de 1996.

Car ce voyageur utilise plusieurs identités différentes pour se déplacer. Il multiplie les fausses pistes un peu comme s’il avait peur d’être retrouvé. On le voit par exemple découper puis brûler ses papiers… On en arrive même à se demander s’il ne chercherait pas à brouiller les pistes aux cas où il soit recherché par la police. A-t-il fait quelque chose de répréhensible pour agir de la sorte? Est-il en cavale ou alors anticipe-t-il d’éventuelles poursuites judiciaires.

 

Quelle était la réelle motivation de ce voyage initiatique en Alaska?

la piste de la pulsion de mort

C’est l’attitude nonchalante du personnage principale qui nous a mis sur la piste. Car ici tout laisse à penser qu’il y a avait quelque chose de suicidaire dans son entreprise.

Certes cette vision des choses est complètement occultée par le brillant jeu d’acteur. On comprend et on partage son projet anticapitaliste. On est subjugué par le fait qu’il puisse voyager aussi facilement avec moins d’un dollar par jour. Le talent du réalisateur est de faire passer un voyage en Amérique du Nord comme étant aussi simple et aussi coûteux que d’envoyer une lettre à la poste.

Le suicide ou la folie

Mais à partir du moment où il brûle l’argent il se passe quelque chose de grave. C’est un point de non retour. Peu importe les convictions politiques de chacun. C’est ici la reconnaissance tacite qu’il sait qu’il ne reviendra pas, l’expression d’une tendance suicidaire. Car tout brûler c’est la reconnaissance du fait qu’il ne reviendra pas. Même pour prendre un café avec sa sœur dans 10 ans. Et c’est en cela que le voyage de Chris Mc Candless est en réalité une entreprise suicidaire.

Que l’on me prouve qu’il n’est pas suicidaire. Et dans ce cas on pourra en déduire facilement que c’était juste un malade mentale. Un mec qui pensait pouvoir s’auto déterminer, je pense donc c’est vrai et je n’écoute personne. Je traverse un fleuve en Alaska et je n’imagine même pas que le niveau du fleuve puisse varier.

Une expérience de mort imminente

Pour un mec qui veut se reconnecter soit disant à la nature. On est presque dans le film de l’excellent Michel Houellebecq, Expérience de mort imminente. En plein été un père de famille par se réfugier dans la nature. Oui la nature est hostile et Michel Houellebecq comprend que notre société a idéalisé tout un tas de chose comme le retour à l’état de nature.