Ma vie de Château à Chambord dans le val de Loire

Ma vie de château au château de Chambord
Ma vie de château au château de Chambord

Quand l’ombre de Léonard de Vinci plane sur le Château de Chambord

Symbole de la Renaissance, le château de Chambord est l’ambassadeur des châteaux de la Loire.

Ce château est caractérisé par une partie centrale, qui est en fait un donjon en forme de lanterne. Sous ce donjon se trouve un escalier à double révolution. Autour de ce donjon, se trouvent 4 tours d’angles toutes légèrement arondies et qui rapellent ainsi symboliquement les châteaux forts du Moyen-Age.

Tout débute en fait en 1519 avec François 1er lors de son retour des guerres de conquêtes en Italie du Nord. Impréssionné par kes cillas et les palais de la Renaissance italienne, le Roi François 1er cherche à se faire construire une résidence de chasse. Mais peu à peu la volonté du Roi à montrer son pouvoir et son souhait de laisser une trace dans l’histoire prennent le pas sur la volonté d’édifier une simple résidence de chasse. François 1er invite donc des artistes italiens pour édifier ce qui sera bientôt « une merveille du monde ». Malgré tous ces efforts, le château ne sera que vraiment achevé par Louis XIV. Le roi soleil ordonne en fait à son architecte Jules Hardouin-Mansart de finir l’édifice et d’y apporter une touche finale.

Le Château de Chambord dans la tourmente, l’épisode de la révolution française

Pendant la révolution française le château sera malheureusement pillé et saccagé. Malgré le désastre le château échappe de peu à la destruction et à l’oubli. Le mobilier qui n’a pas été volé sera vendu aux enchères vers la fin 1792 et la « bande noire » des révolutionaires français fait fortune en détournant pour leur compte la recette des enchères.

Mais tout change en 1802, Napoléon mais la main sur le château et sonne la fin des menaces qui pesaient sur ce bijou de la Renaissance française, symbole pour certains esprits révolutionnaires de la « mégalomanie monarchique ».  Certains révolutionaires souhaitaient même construire en lieu et  place du château une cinquantaine d’habitations, un grenier et une écurie.

Il aura fallu donc attendre le tout début du XIX ème siècle et Napoléon Bonaparte pour que le château soit définitivement sauvé. Le général Augereau visite le château et ordonne la fermeture du domaine de Chambord, répare l’enceinte et préserve ainsi le château de Chambord. En 1840  le  château est classé patrimoine historique. Mais ce n’est qu’au XX ème siècle et plus précisément le 13 avril 1930, que l’Etat français achète le domaine de Chambord.

 

L’architecture du château est dominée par la géométrie, la régularité, une certaine forme de symétrie complexe et les quotiens mathématiques. Nul doute que Léonard de Vinci proche de l’architecte et résidant du Clos Lucé à Ambroise ait participé en coulisse aux plans du château. L’escalier à double révolution et les terrasses de la tour donjon lui ont été attribués.

 

 

Le château de Chambord en images :

Faste et démesure d'un château de plus de 400 pièces
Faste et démesure d’un château de plus de 400 pièces

 

Le fameux escalier à double révolution
Le fameux escalier à double révolution

En examinant de plus près ce château on peut s’apercevoir qu’il y a en fait qu’il y a deux rampes qui permenttent aux différents invités et convives d’emprûnter l’escalier sans jamais se croiser.

La cour intérieure du château de Chambord
La cour intérieure du château de Chambord

 

 

L'escalier à double révolution de Chambord, vue en plongée au centre des escaliers
L’escalier à double révolution de Chambord, vue en plongée au centre des escaliers
Le domaine de Chambord sous un ciel bleu
Le domaine de Chambord sous un ciel bleu

 

Usure des sols à Chambord
Usure des sols à Chambord

 

 

Les jardins durant l'hiver
Les jardins durant l’hiver

 

Merveilleuse perspective sur les jardins depuis l'une des denêtres de Chambord
Merveilleuse perspective sur les jardins et  la forêt depuis l’une des fenêtres de Chambord

 

Chambord un enchantement malgré l'imposant château voulu par François 1er
Chambord un enchantement malgré l’imposant château voulu par François 1er

 

Le coeur du château, avec la tour lanterne du donjon.
Le coeur du château, avec la tour lanterne du donjon.

 

Exposition artistique dans la Chapelle du château
Exposition artistique dans la Chapelle du château

 

Transparence et Renaissance à Chambord
Transparence et Renaissance à Chambord

 

Lumière hypnotique au cœur du château
Lumière hypnotique au cœur du château et sous le donjon lanterne.

 

Au pied du château
A Chambord au pied du château

 

Merveilleuse perspective sur les jardins depuis l'une des denêtres de Chambord
Merveilleuse perspective sur les jardins et la forêt  depuis l’une des fenêtres de Chambord

 

Vue sur le toit terrasse du donjon où la cour aimait passer son temps
Vue sur le toit terrasse du donjon où la cour et le roi aimaient passer son temps

 

Le château de Chambord perdu dans les herbes folles
Le château de Chambord perdu dans les herbes folles

 

 

Une sculpture portrait de françois 1er
Une sculpture portrait de françois 1er, l’instigateur de Chambord

 

Sur les routes des châteaux de la Loire
Sur les belles routes des châteaux de la Loire

 

crédits photos : Yann Ve

autoportrait à Chambord
autoportrait à Chambord

boitier : Leica M6

objetif : summilux 35 mm

pellicule argentique 24 x 36 : XP2 Ilford

photos couleurs : smartphone