Pour découvrir la Sardaigne l’arrivée en bateau est le meilleur moyen de transport.

 

20120606-141414.jpg

Un café à l’italienne

La Sardaigne l’île de la méditerranée presque oubliée

un café à l'italienne

Un café court à déguster sans modération

Porto Cervo le port des millionnaires

Le port de Porto Cervo dans le nord est de la Sardaigne

Non loin d'Olbia

Dans l’est de la Sardaigne

Sur la côte EST, les villes côtières d’Olbia et de San Pedro réservent de belles surprises!

Un plat national italien

Bien plus qu’un plat de pâtes

Des crevettes grillées et revenues à la poêle

Un plat typiquement méditerranéen

Il restaurante, un lieu magnifique ou vos aurez la qualité dans vos assiettes et vous bénéficierez d’un très bel emplacement avec une vue imprenable sur la mer.

20120607-235107.jpg

Olbia est une ville portuaire située au Nord-Est de la Sardaigne.

La Sardaigne l'île oubliée

Une plage de rêve à Olbia dans l’Est de la Sardaigne

 

Dans les rues d'Olbia en Sardaigne

Olbia une ville de Sardaigne

20120612-212557.jpg

La fiat 500 est une icône en Italie et on en voit presque à tous les coins de rue. Une voiture populaire et légendaire.

20120612-212738.jpg

20120612-212829.jpg

20120612-212911.jpg

Le chantier d’Olbia un lieu très convivial où vous pourrez obtenir de l’aide en cas de pépin sur le moteur Volvo Penta de votre voilier.

20120622-193055.jpg

Ici on défend les couleurs de l’Italie – un vespa rosso et un casque au couleur du drapeau national.

20120622-193155.jpg

Le drapeau sarde

le drapeau de la Sardaigne

L’origine du drapeau sarde n’est pas certaine, on y retrouve une certaine analogie avec le drapeau corse.
On y trouve quatre têtes de maures avec un bandeau blanc sur le front, les quatres têtes étant séparées d’une croix rouge.
Le drapeau est censé rappeler la victoire sur les maures, quatre rois qui auraient été tués lors de la bataille d’Alcoraz au XI eme siècle.

une île posée à quelques encablures de la Sardaigne, l'île oubliée

Le rocher d’Olbia, un îlot inoubliable

La carte google de l’île :

crédits photos : Yann