Retour sur l’effondrement du pont de Gênes

Les restes du pont Morandi
Le pont effondré à Gênes

Les photos du pont effondré de Gênes

Le pont de gênes resté en suspend
Les restes du pont de Gênes

Le pont de Gênes s’appelle le pont Morandi, c’est un pont à haubans qui porte le nom de son concepteur. Ce pont mesure (mesurait) 1,1 kilomètre de long. Il se trouve dans les quartiers nord de la ville de Gênes. Et il fut mis en service le 4 septembre 1967. Mais le 14 août 2018, pour des raisons un peu obscures, le tablier du pont s’effondre entraînant également l’écroulement d’une pile du pont. A Gênes la population est sidérée, le pont qui vient de s’écrouler offre une vision d’horreur que l’on croyait réservée uniquement aux super-productions américaines.

Cette catastrophe routière entraînera la mort de 43 personnes et fera également 16 blessés. Il s’agissait de personnes qui roulaient sur le pont où de gens qui travaillaient simplement en dessous du pont. Mais au-delà de cette terrible tragédie, c’est toute l’Europe qui s’interroge sur la sécurité de ses ponts. A titre d’information il y a environ 260 000 ponts en France.

Le Pont Morandi du nord de Gênes

Les restes du pont de Gênes et le reste de la pile du pont
Les restes du pilier central du pont de Gênes

Début 2019 tous les abords du pont sont surveillés par des militaires. Et si l’armée est là c’est avant tout pour sécuriser la zone. Mais aussi pour interdire l’accès aux habitants qui ont été évacués. Ils sont d’ailleurs près de 600 à avoir quitté leur logement.

Le maire a promis aux habitants pour Noël 2019 un nouveau pont.

Le pont de Gênes effondré
Le pont de Gênes effondré

Les restes du pont de Gênes côté nord, nous fond comprendre à quel point la catastrophe a été soudaine et brutale.

Pourquoi le pont de Gênes s’est-il éffondré ?

Il semblerait qu’un défaut d’entretien et de structure soit à l’origine de l’effondrement du pont. D’ailleurs le vice-ministre italien des transports (en poste lors de la tragédie) déclara immédiatement que les autorités italiennes connaissaient l’état problématique du pont. Et que des travaux de renforts de structures étaient soit à l’étude, soit en cours. La dalle était par exemple en train d’être consolidée. Ce qui ne manqua pas de déclencher une gigantesque polémique en Italie.

Si le pont de Gênes s’est écroulé le 14 août 2018, s’est sans doute à cause d’un défaut de suivi et, ou un défaut de maintenance de celui-ci. Car à l’évidence, un suivi minutieux de la structure aurait pu éviter le drame. A condition bien entendu que des mesures d’entretien soient entreprises et non pas décallées dans le temps.

L’une des hypothèses les plus probables, c’est un problème de structures. D’ailleurs une rénovation du pilier numéro neuf était prévue pour la fin de l’année 2018. Et c’est d’ailleurs ce même pilier qui s’est éffondré en aout 2018, entraînant avec lui une bande de route de près de 240 mètres de long. Les commentateurs les plus alarmistes n’hésitaient pas à dire que le béton de certains piliers avaient complètement pourri de l’intérieur.

Dans le nord de Gênes
Autrefois le pont passait au-dessus de ce quartier industriel du nord de Gênes

Lorsqu’un pont s’effondre il y a plusieurs causes.

– La première cause dans l’éffondrement d’un pont, ce sont les fondations. Dans le cas du pont Morandi, celles-ci se trouvent à une cinquantaine de mètres de profondeur. Evidemment il est important de suivre l’évolution des sols.

– Ensuite les causes de l’effondrement d’un pont peuvent provenir du système de haubans. Malheureusement les haubans du pont étaient intégrés dans du béton. Cela complique donc le suivi mais il ne rend pas impossible l’entretien. Un problème de hauban est donc l’une des causes possibles.

– L’autre problème c’est le béton qui peut lâcher avec le temps. C’est pour cela qu’il est important de suivre l’état du pont et de ses piles.

– Parfois c’est un vent violent qui vient faire vibrer le tablier. Celui-ci se met alors à bouger légèrement et puis ensuite celui-ci se met en résonnance. Et ce phénomène peut entraîner son effondrement. (C’est notamment pour cette raison que l’on demandait aux soldats de ne pas marcher au pas lors du franchissement d’un pont).

L'ombre du pont qui s'est écroulé à Gênes
L’ombre du pont Morandi côté sud
Le pont de Gênes côté sud
Les restes du pont de Gênes menace encore des habitations

crédits photos : Yann

dernière mise à jour le 23 juin 2021