Les meilleurs podcasts sur la photographie

Lorsque l’on parle de photographie tout le monde à un avis. Aujourd’hui la photographie est pratiqué par tous et il n’est pas rare d’entendre un peu tout et n’importe quoi. Entre les imposteurs qui racontent les histoires après avoir pris une photo. Ceux qui déclenchent à tout va en fichiers bruts et qui passent leur temps à repêcher des photos ratées pour en faire des contrefaçons. Et les imposteurs qui plagient allègrement les titres des autres et les photos des autres avec en point d’orgue les « Insta copieurs ».

Voici ici quelques photographes qui livrent leur approche sans aucune imposture. Enfin des auteurs, des reporters ou des témoins qui ne nous bassinent pas avec leur créativité ou leurs balades en hélicoptère pour sauver la planète. Il est temps de faire preuve d’humilité et un minimum d’honnêteté. Une posture de plus en plus difficile à pratiquer, dans un monde où seul la communication compte.

Patrick Chauvel – A voix nue, France Culture

A travers une série de cinq épisodes le photographe revient sur son enfance, ses débuts difficiles. Mais aussi ses blessures de guerre et ses traumatismes. Un photographe de guerre qui à couvert plus de trente guerres. Ses photos sont aujourd’hui conservées au mémorial de Caen. Un fond de photos d’archives qui permettra aux juges puis aux historiens de profiter de preuves visuelles indiscutables, classées, légendées et fiables.

On apprendra que lorsque Patrick Chauvel n’est pas en reportage il ne fait pas de photos. Que le soir du 13 novembre 2015 il s’est senti en zone de guerre à Paris. Mais aussi on se souviendra aussi de cet officier américain qui déclarait :  « j’ai besoin de ta sensibilité, pas de ta sensiblerie ».

On découvrira avec surprise que certains photographes font autant de photos en une après-midi que le photographe Patrick Chauvel en trois semaines de guerre.

« il est urgent d’attendre »

Marie-Laure de Decker – France Culture

C’est avec stupéfaction que l’on découvre le parcours hors norme d’une femme qui fut Top-Modèle pour ensuite se reconvertir au photoreportage en zone de guerre.

Une femme attachante, charismatique que l’on prend plaisir à écouter. On apprendra qu’il est « impossible de rater une photographie avec un Leica ». L’occasion de rappeler une ergonomie hors norme d’un appareil photo souvent décrié pour son prix. Certains photographes aiment dire que le leica est l’appareil photo des dentistes. Mais c’est tout simplement un outil fantastique qui coûte cher, qui est fiable mais qui n’est pas incontournable.

Une approche de la photographie à découvrir pour une photographe de guerre hors norme.

Richard Avedon – Plus grand que la vie, France Culture

Dans cette émission on apprendra comment ce grand maître de la photographie de mode interagissait avec son modèle.

Il maîtrisait, la lumière, il dirigeait son modèle et cherchait les lignes de fractures. Un photographe qui travaillait à la chambre ou au moyen format argentique et qui se trouvait devant l’objectif pour rentrer en relation avec son modèle.

Véronique de Viguerie – Regarder Voir, France Inter

La découverte d’une photographe qui voulait être militaire et qui au cours d’un stage découvrit l’Afghanistan. Une signature incontournable dans le monde du photoreportage en tant de guerre.