Le top 10 des plus grandes villes d’Egypte

La carte de l'Egypte
Le top 10 des plus grandes villes d’Egypte

L’Egypte est un pays millénaire, un pays où l’on a construit il y a des milliers d’années des pyramides. Retrouvez les plus grandes villes d’Egypte, des villes riches d’histoire tournées vers la modernité et qui vont dans le sens de l’histoire.

1. Le Caire, la mégalopole

La ligne d'horizon de la capitale égyptienne
La skyline de la grande ville du Caire

La plus grande ville d’Egypte est également l’une des plus grandes villes du continent africain. Avec ses 9,95 millions d’habitants, le Caire est une mégalopole hors norme (chiffres janvier 2020). Une ville qui s’étale sur près de 1895 kilomètres carrés et dont la densité de population avoisine les 5300 habitants au kilomètre carré.

Avec son agglomération la ville du Caire comptabiliserait près de 21 millions d’habitants ce qui en ferait ainsi l’une des plus grandes mégalopoles du monde. La région du Grand Caire est également l’une des zones urbaines les plus peuplées de tout le Moyen-Orient.

2. Gizeh, l’une des plus grandes villes d’Egypte

La population de Gizeh est de 9,1 millions d’habitants (chiffres 2019). La ville enregistre chaque année un peu plus de 200 000 naissances.

3. Alexandrie

La baie de la ville d'Alexandrie
Alexandrie l’une des plus grandes villes d’Egypte

On estime la population de la ville d’Alexandrie a environ 5,2 millions d’habitants. A noter que les chiffres datent du mois d’octobre 2018.

L’activité économique d’Alexandrie tourne principalement autour de l’activité portuaire. Le port d’Alexandrie est une porte de sortie pour toutes les marchandises produites en Egypte et pour l’exportation de matières premières.

L’autre point fort de la ville, c’est évidemment l’activité touristique.

Une ville d’art et d’histoire

Alexandrie est une ville millénaire qui se trouve sur les rives de la Méditerranée. Une ville qui fut fondée en 331 avant Jésus-Christ et qui fut célèbre pour son phare et sa grande bibliothèque. Deux trésors inestimables qui ont aujourd’hui complètement disparu.

La bibliothèque d’Alexandrie aurait brûlé vers l’an 640 lors de la prise de la ville par les musulmans, les troupes du calife Omar. C’était la plus célèbre bibliothèque de toute l’Antiquité.

Le phare d’Alexandrie quant à lui s’est effondré le 8 août 1303 ème siècle suite à des tremblements de de terres successifs. Finalement c’est vers le XV ème siècle que les restes du phare furent démantelés pour construire le fort Qaitbay. C’est ainsi que disparu l’une des sept merveilles du monde antique.

4. Shubra El-Kheima (Choubra)

Cette ville se trouve dans le nord est de la capitale égyptienne. Choubra est donc la quatrième ville la plus peuplée du pays. La superficie de la ville est d’environ 271 kilomètres carrés.

La population est de 1,5 million d’habitants. (estimation 2015)

5. Port Saïd

En 2019, on estime la population de Port Saïd à 768 750 habitants. Cette ville tire son activité économique du Canal de Suez. Port Saïd est c’est la ville analogue de Suez mais côté méditerranéen.

6. Suez

La ville de Suez qui porte le nom du Canal éponyme, comptait 744 189 habitants en 2018. Cette ville se trouve sur l’un des bras de la mer Rouge qui s’enfonce le long du Sinaï avant d’atteindre la Mer Méditerranée et le fameux canal creusé par Ferdinand de Lesseps. D’une superficie de 250 kilomètres carrés, cette ville doit son essor économique à l’activité portuaire et au Canal de Suez.

Avant la création du canal pour relier la mer Méditerranée à la mer Rouge, la ville servait de point de passage et ce dès l’Antiquité. Les marchandises étaient déchargées à Klysma (l’ancien nom grec de la ville de Suez) avant de traverser l’isthme via des caravanes.

7. Tanta

Cette ville du delta du Nil rassemblait 658 800 habitants en 2018. Tanta est une ville égyptienne qui se trouve entre le Caire et Alexandrie. De part sa situation géographique Tanta est une carrefour routier et ferroviaire.

Les principales activités de la ville sont le raffinage de pétrole, l’industrie du textile (laine, coton) et aussi la production de tabac.

8. Louxor, l’ancienne capitale des pharaons

Avec ses 506 588 habitants, la ville de Louxor est l’une des villes les plus peuplées d’Egypte. Située dans le centre de pays, à une altitude de 76 mètres, elle se trouve sur les ruines de l’ancienne Thèbes, la capitale des Pharaons. C’est peut-être ici que l’on ressent le plus l’histoire d’une civilisation millénaire.

C’est évidement sur ces lieux que se trouve le splendide temple de Louxor et le temple de Karnak. Mais également ici que se trouve la vallée des rois et la vallée des Reines.

D’une superficie de 416 kilomètres carrés, la ville de Louxor se trouve en plein milieu d’une zone désertique et ne doit son salut qu’à la présence du Nil, le plus grand fleuve du monde.

9. Mansourah

Avec son agglomération Mansourah rassemble 633 000 habitants. Intra-muros on dénombre un peu plus de 500 000 habitants.

10. El-Mahalla El-Koubra

Cette ville qui rassemble environ 543 271 habitants se trouve dans le delta du Nil, non loin de l’autre grande ville Mansourah.

L’une des principales activités de la ville est l’industrie textile. C’est d’ailleurs l’un des poumons industriels du pays. Une prémonition puisque le nom de la ville signifie le « grand entrepôt ».

Autre fait sur la ville, El-Mahalla El-Koubra serait le point de départ du printemps arabe en Egypte.