La liste de tous les ports de Corse

Lorsque l’on navigue autour de l’île de beauté on en profite généralement pour mouiller dans les baies les plus inaccessibles de l’île. Mais lorsque les appels de sécurité du CROSS résonnent sur le canal 16 de la VHF, il est alors urgent de se mettre à l’abri. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous avons élaboré avec Océan Evasion, le spécialiste de la location de voilier, la liste de tous les ports de Corse.

Le port d'Ajaccio, l'un des plus grands ports de France
Le port d’Ajaccio, l’un des plus grands ports de France © Yann Vernerie

Où trouver un port en Corse ?

Préambule, lorsque l’on navigue en Corse ou plus généralement en mer Méditerranée, il y a une chose à savoir. Les conditions météos peuvent changer voir se dégrader très brutalement. Une matinée sans vent peut être suivie d’un après-midi à force 7 ou 8. Mais en Corse il y a une spécificité supplémentaires que vous retrouverez écrite dans tous les pilotes. Pour le Cap Corse au nord ou pour les Bouches de Bonifacio au sud il faut toujours ajouter 12 noeuds de vent supplémentaire. (soit +2 sur l’échelle de Beaufort)

1. Ajaccio

le port Tino Rossi

Les places visiteurs du port Tino Rossi à Ajaccio
Les places visiteurs du port Tino Rossi à Ajaccio

Ce port historique compte quelques places visiteurs en bout de ponton. Elles sont très facile d’accès, avec beaucoup de place pour manoeuvrer. Mais sans avoir réservé préalablement cela risque d’être compliqué d’en trouver une le jour où le vent souffle fort. (Pour ceux qui arrivent pendant la nuit il est toujours possible de s’amarrer discrètement à la station service le long de la digue, à condition d’être prêt à repartir dès l’aube.)

Le port Tino juste à côté du port de Commerce d'Ajaccio
Le port Tino juste à côté du port de Commerce d’Ajaccio

téléphone de la capitainerie Tino Rossi : 04 95 51 22 72

Le port Charles Ornano

Ce port de plaisance est sans doute l’un des plus denses de l’île et il vous sera peut-être compliqué de trouver une place au dernier moment. La meilleure solution sera de réserver votre place de port en ligne via le service officiel mis en place par les ports de corses.

téléphone de la capitainerie Ornano : 04 95 22 31 98

2. Le port de Girolata

Ce port dispose de place à quai mais également de quelques emplacements à la bouée. Ce qui n’est pas négligeable. Pour rappel lorsque vous êtes amarrés à un corps mort il faut toujours doubler les amarres. Car avec le ragage votre amarre peut céder.

Nota bene: il vaut mieux réserver au port de la Girolata.

téléphone de la capitainerie de Girolata : 04 95 50 02 52 (ligne fixe) ou 07 57 06 70 25 (portable). Nota Bene: il est possible d’envoyer des sms ou de les contacter par Whatsapp.

3. Porto Vecchio

Ce petit port corse situé dans le sud-est de l’île se trouve tout au fond du Golfe de Porto Vecchio. On y accède par un long chenal qui débute un peu après l’îlot de Ziglione. Le port dispose de 150 places visiteurs mais elles sont toutes prises d’assaut en été. À noter que la capitainerie autorise sur le quai nord une franchise de trois heures à tous les navires souhaitant se ravitailler entre 9 heures et 15 heures. Pour éviter toute incompréhension, il est préférable de toujours demander l’autorisation avant de rentrer dans le port. (VHF canal 9)

Un peu plus au sud on notera la présence d’un port de commerce à 500 mètres du port de plaisance de Porto Vecchio. L’occasion de garder un œil sur le trafic maritime.

téléphone de la capitainerie : 04 95 70 17 93

Le petit quai de la Cala de Stentinu

Non loin de Porto Vecchio se trouve un petit goulet assez étroit et difficilement identifiable depuis le large. Généralement les bateaux vont jeter leur ancre au fond de la baie. Mais, en cas de besoin, le quai ouest de la Cala de Stentinu peut accueillir deux ou trois unités avec une hauteur d’eau d’environ 3 mètres. (à vérifier sur les cartes et le pilote)

4. Le port de Solenzara

Le port de Solenzara dans l'est de la Corse
Le port de Solenzara dans l’est de la Corse

Situé à mi-course entre Bastia et Porto Vecchio, le port de Solenzara offre une bonne option pour échapper au mauvais temps. Il n’y a certes « pas grand chose à faire » dans cette partie de l’île mais c’est déjà bien d’être à Solenzara. Ce port peut accueillir jusqu’à 150 visiteurs, ce qui représente une belle capacité d’accueil. Néanmoins lorsque l’on arrive par le sud il faut faire attention aux zones militaires strictement interdites à la navigation.

téléphone de la capitainerie de Girolata : 04 95 57 46 42

5. Bastia

Les ports de Bastia
Les ports de Bastia © Yann Vernerie

L’incontournable port Toga

Ce grand port de l’Est de la Corse propose en permanence une soixantaine de place aux visiteurs. Mais dans la rade du port on peut trouver également une place sur un corps-mort.

téléphone de la capitainerie de Port Toga : 04 95 34 90 70 / VHF canal 9

Le vieux port de Bastia

Tout comme à Ajaccio on peut tenter sa chance dans l’un des deux ports de la ville. Le vieux port dispose d’une quarantaine de place visiteurs et de près de 250 places sur corps-morts dans la rade entre l’épi du Fango et la jetée du Dragon.

téléphone de la capitainerie du vieux port de Bastia : 04 95 31 31 10

6. Propriano

Le ponton visiteur depuis le quai du port de Propriano
Le ponton visiteur depuis le quai du port de Propriano

Tout au fond du golfe de Valinco se trouve un petit port corse. On vient s’y amarrer par l’arrière sur le ponton visiteur après avoir emprûnté un étroit chenal le long de la digue rocheuse.

L’avantage de Propriano c’est que l’on se trouve dans une large baie relativement calme, une baie propice à la fois au mouillage et au farniente. Néanmoins en hiver la grosse houle d’ouest poussée par les vents d’ouest vient s’engouffrer dans le golfe provoquant du ressac jusque dans les eaux du port. Idem, lorsque les vents catabatiques soufflants du nord-est sont de la partie.

Le Golfe de Valinco et le port de Propriano sur la gauche
Le Golfe de Valinco et le port de Propriano sur la gauche

téléphone de la capitainerie du port de plaisance de Propriano : 04 95 76 10 40 (ligne fixe), 06 76 95 53 72 (portable)

7. Macinaggio

Ce port corse est un port moderne qui fût construit dans les années 70 en lieu et place d’un ancien port de pêche et de commerce. Sa proximité avec les côtes italiennes en fait l’un des ports les plus fréquentés de l’île par les italiens.

Ce grand port réserve environ 180 places pour les visiteurs mais également 250 places sur corps-morts. Situé à deux pas du Cap Corse c’est un lieu idéal pour y faire une escale technique. Recharger les batteries, faire le plein de carburant et d’eau douce, sans oublier l’avitaillement dans les commerces environnants.

téléphone de la capitainerie : 04 95 35 42 57

8. Saint-Florent, l’un des ports de Corse

Saint-Florent, le grand port du nord de l'île
Saint-Florent, le grand port du nord de l’île

Ce petit havre de paix au pied du Cap Corse était déjà une halte maritime bien appréciée des Romains qui venaient y faire relâche lors de leurs longues navigations en mer Méditerranée.

Le port de Saint-Florent compte près de 840 places dont 240 réservées pour les visiteurs. Ne vous laissez pas impressionner par le nombre de places disponibles, certaines d’entre elles peuvent être occupées par des saisonniers.

téléphone de la capitainerie Saint-Florent : 04 95 37 00 79

8. L’île Rousse

Il ne faut pas vraiment compter sur le port de l’île Rousse car ce port est avant tout un terminal pour les ferries. Un tout petit port est accessible mais il dispose de peu de places pour les visiteurs. En été, généralement les voiliers mouillent du côté de la baie de Branca.

9. Calvi

À Calvi, on peut tout d’abord commencer par mouiller juste en face de la digue. Ensuite on peut trouver une place sur l’un des 230 corps morts de la rade. Enfin pour ceux qui ont réussi a décroché une place, il y a 150 places pour visiteurs dans le port de Calvi.

téléphone de la capitainerie de Calvi: 04 95 65 10 60

10. Bonifacio

C’est le port dont l’entrée est la plus magistrale. Néanmoins il faut noter qu’il est toujours compliqué d’y accéder et que la vie nocturne pourrait troubler votre sommeil. L’entrée dans le goulet de Bonifacio est toujours un peut stressante surtout la première fois. Quand on sait que d’immenses paquebots viennent s’ammarer dans le port de commerce, on est jamais très serein, il faut donc être attentif aux instructions de la capitainerie.

Le port de Bonifacio compte près de 170 places visiteurs.

téléphone de la capitainerie de Bonifacio : 04 95 73 10 07

11. Le port de Pianottoli (baie de Figari)

La vue depuis le le cockpit - port de Figari
La vue depuis le le cockpit – port de Figari

Pour ceux qui n’aiment pas les complications et les endroits trop bondés, il existe un tout petit port situé à deux pas de Bonifacio. Situé dans le maquis, le port de Figari offre un cadre exceptionnel pour tous ceux qui souhaitent faire une halte avant de poursuivre vers la Sardaigne où les eaux translucides de l’archipel de la Magdalena. Néanmoins il n’y a pas d’avitaillement possible dans le port de Figari.

téléphone de la capitainerie de Figari : 04 95 71 83 57

Que faire lorsque tous les ports corses sont complets ?

C’est un grand classique. Les plaisanciers qui naviguent entre amis sur des voiliers de location, sont souvent les derniers à être informés des coup de vent en cours. Ce sont également les même qui sont surpris d’apprendre qu’aucun port n’est prêt à les accueillir. En effet, lorsque les conditions se dégradent les ports se remplissent très vite. Et pour des raisons de sécurité, les capitaineries n’accepte plus de navires lorsque leur port sont complets. Même lorsque tout semble bloqué, il reste néanmoins quelques cartes à jouer pour mettre son équipage et son embarcation en sécurité.

A – Cap au sud vers la Sardaigne

– Cannigione
– Porto Cervo
– Porto Pozzo
– Porto Palau
– Porto Santa Teresa
– Olbia (dans le pire des cas)

On y pense rarement mais en cas de coup de vent l’une des bonnes options consiste à partir vers le nord-est de la Sardaigne. Après avoir traversé les Bouches de Bonifacio en serrant les dents, on trouvera quelques baies bien protégées du vent. Ces havres de paix qui ressembleraient presque à des fjords, portent les noms de lagune de Porto Pozzo ou de Canigionne. A noter que l’on trouve de nombreuses bouées à Canigionne et qu’il est toujours possible de mouiller devant le port à condition de mettre en place une vigie pour la nuit.

Pour ceux qui ne pourront pas passer à l’est de la Sardaigne à cause des vents contraires, il faudra peut-être se reporter sur le port Santa Teresa Gallura ou de la baie Santa Reparata.

B. Anticiper au maximum et trouver une baie protégée

Lorsque l’on se trouve sur la côte est sans place de port, on a souvent tendance à privilégier la baie de Porto Vecchio mais c’est une erreur. Le fond est relativement vaseux et les ancres tiennent assez mal au-dessus de force 6. C’est un grand classique de la baie de Porto Vecchio. Dans tous les cas, il vaut mieux privilégier une baie sablonneuse et rester attentif.

Par contre à l’ouest de la Corse, on trouve par exemple le golfe de Valinco, un lieu pas inintéressant pour se mettre à l’abri de la houle. Dans ce vaste golfe on y trouve par exemple quelques bouées côté nord. Tandis qu’au sud du golfe on pourra jeter l’ancre sur du sable, tout comme au fond du golfe, juste avant la zone interdite à la navigation.

Anticiper cela signifie choisir la partie de l’île qui sera le moins longtemps exposée au vent fort. Cela veut également dire partir « en fuite », c’est à dire dans le sens du vent. Avec force 6 ou 7 c’est tout à fait possible de faire route au moteur avec le vent dans le dos vers un abri sûr. Il suffira alors de se laisser pousser par le vent, tout en surveillant de très près la dérive. Car quand le vent et la houle sont de la partie il y a un moment ou votre moteur ne sert plus à rien. Idem avec les voiles, si votre bateau n’est pas réglé à la perfection vous risquez fort de faire des bords carrés dans la tempête.

Dans tous les cas il ne faudra pas hésiter à naviguer assez loin des côtes, car en Corse il y a des rochers partout. Le plateau rocheux descend très lentement, surtout à l’ouest.

Nota Bene

En cas de soucis n’hésitez pas à passer par la centrale de réservation via internet et le site « resaport ». C’est un système qui a été mis en place par les ports de l’île de Beauté afin de faciliter la gestion des flux. Si vous avez un doute sur la météo n’hésitez pas à placer des réservations à l’avance. Il vaut mieux perdre 40 euros pour non présentation plutôt que de se retrouver une nuit à l’ancre et dans la houle (même petite).

Autre point, notre partenaire avec qui nous avons réalisé cet article propose une mise en relation avec des particuliers et des professionnels en Corse mais aussi partout dans le monde. Pour rappel c’est aussi grâce au soutien d’Océans Evasion que notre site continue d’exister aujourd’hui. N’hésitez pas à faire un tour sur leur page web. Cela sera peut-être l’occasion de louer un bateau à la journée à côté de chez vous, histoire de tester leur service et d’accumuler un peu de pratique tout au long de l’année.