La campagne à Paris, l’esprit village dans l’Est parisien

La campagne à Paris vue depuis le Boulevard Mortier
La campagne à Paris vue depuis le Boulevard Mortier

La province vous manque, tous vos amis sont partis à la campagne et vous êtes resté(e) seul(e) à Paris ? Pas de panique, dans l’Est parisien il existe un petit coin champêtre que l’on appelle la campagne à Paris. Un petit coin de paradis qui se trouve dans le vingtième arrondissement. Non loin de la porte de Bagnolet se trouvent quelques petits îlots pavillonnaires qui vous transporteront loin de la capitale le temps d’une balade. Et surprise, la campagne à Paris ne se limite pas aux deux rues Irénée Blanc et à la rue Jules Siegfried. Tout commence avec l’église de Saint-Germain de Charonne et la rue Saint-Blaise.

La rue Saint-Blaise dans le prolongement de l'église de Charonne
La rue Saint-Blaise dans le prolongement de l’église de Charonne

Où se trouve la campagne à Paris ?

La belle église de Saint-Germain de Charonne
La belle église de Saint-Germain de Charonne

Tout commence en 1860 lorsque le baron Haussmann décide de donner un nouveau souffle à Paris. De douze arrondissements, Paris passera à vingt divisions administratives. C’est ainsi que la petite commune de Charonne sera intégrée à Paris. De cette charmante petite commune ouvrière de l’ouest parisien il ne reste pas grand chose. Hormis l’église, un grand parc et un petit quartier pavillonnaire qui domine le boulevard Mortier. Un lieu bien connu des fans de la série du « bureau des légendes ».

La campagne à Paris délimitée par le boulevard Mortier
La campagne à Paris délimitée par le boulevard Mortier

La commune de Charonne a donc quasiment disparue laissant place aux immeubles entre 1860 et 1970.

Un îlot en dehors du monde

La célèbre jonction entre les rues Irénée Blanc et la rue Jules Siegfried
La célèbre jonction entre les rues Irénée Blanc et la rue Jules Siegfried

Ce quartier est surnommé la Campagne à Paris. Un lieu insolite qui nous rappelle la Mouzaïa, la cité Florale ou les petites rues pavées de Montmartre. Situé dans les hauteurs de la porte de Bagnolet la campagne à Paris est un lieu qui semble hors du temps. Un lieu qui pourrait presque illustrer à merveille l’expression « tour d’ivoire ».

Un bol de verdure en plein Paris
Un bol de verdure en plein Paris
Un petit escalier qui permet de rejoindre le quartier de la campagne à Paris
Un petit escalier qui permet de rejoindre le quartier de la campagne à Paris

Cet escalier un l’un des quatre escaliers qui permet d’accéder à l’un des quartiers les plus bucoliques de Paris. Cet accès que l’on voit sur la photo ci-dessus s’appelle la rue Georges Pérec.

Il y a donc la rue Georges Pérec, la rue Mondonville, la rue du Père Prosper-Enfantin et la rue Camille Bombois. Quatre rues qui sont en fait tous des escaliers et qui ne desservent quasiment aucune maison.

Le grand escalier de la rue Camille Bombois
Le grand escalier de la rue Camille Bombois

La campagne à Paris en images

La rue Jules Siegfried, une voie du 20 ème arrondissement de Paris
La rue Jules Siegfried, une voie du 20 ème arrondissement de Paris
Au printemps la nature reprend ses droits, Paris XX ème © Yann Vernerie
Au printemps la nature reprend ses droits, Paris XX ème © Yann Vernerie

Autour de la Campagne à Paris

Au pied de la campagne à Paris se trouve la très jolie rue Paul Strauss
Au pied de la campagne à Paris se trouve la très jolie rue Paul Strauss

Après avoir visiter les emblématiques rues Irénée Blanc et Jules Siegfried, il sera peut-être temps d’emprunter les escaliers de la rue Mondonville ou des la rue Georges Pérec. L’occasion de découvrir la charmante rue Paul Strauss et sa végétation luxuriante.