Que voir et que faire à Mende ?

Les toits de la ville de Mende
Que voir et que faire à Mende ?

Mende est une ville surprenante, le chef lieu de l’un des départements les moins peuplés de France. Une ville qui a été certainement fondée vers l’an 200 avant JC et qui a connu un développement à partir du VI ème siècle après JC. Mais cette belle ville n’est pas seulement une ville historique, elle est aussi également la porte d’entrée vers l’un des plus beaux département de France. Un département, la Lozère qui est la promesse d’aventures et d’une nature à l’état brute. Visiter Mende, c’est découvrir une ville étape du Tour de France tellement agréable que l’on y resterait bien quelques jours de plus.

Mende une ville incontournable d'Occitanie
Les jolies rues pavées de Mende en Lozère

1. Visiter la Cathédrale de Mende

Mende sur la place Urbain V
La façade de la cathédrale de Mende

La Cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Privat de Mende est l’un des passages incontournable de la ville. Située sur la place Urbain V, ce monument religieux retracerait presque à lui tout seul une bonne partie de l’histoire de la ville.

La construction de la cathédrale

Tout commence par l’histoire de la construction de la cathédrale en 1368, les travaux démarrent sur la volonté d’un homme le pape UrbainV. Mais seulement quatre années après le début des travaux tout s’arrête. Et pendant près de soixante-dix très longues années, il ne se passera rien. Lorsque les travaux redémarrent en 1438 il faudra plus de six décennies pour achever l’édifice. La cathédrale de Mende est donc achevée vers l’an 1500. Le clocher sera quant à lui achevé vers 1524 – 1525.

L’histoire de la cloche de la cathédrale

Avec les guerres de religion, peu après noël 1579 l’une des cloches sera « subtilisée » par le capitaine Mathieu Merle, un huguenot. Et ce dans le seul et unique but de la faire fondre et de produire des canons. Cette cloche avait une particularité, c’était la « non-pareille » une cloche de plus de 12 tonnes qui était a l’époque la plus grosse cloche jamais fabriquée de toute la chrétienté. On reprochait entre autre à cette cloche trop bruyante d’avoir couvert une attaque de la ville pendant la célébration de Noël.

Une cathédrale presque entièrement détruite

Et puis en 1581, l’impensable se réalise, la cathédrale de Mende devient une « victime » collatérale de la guerre des religions. Cet édifice religieux sera rasé à près de 80% par les protestants.

Entre 1600 et 1630 elle sera reconstruite à l’identique. Fait unique ce sera la seule cathédrale construite pendant le XVII ème siècle avec des plans datant du XIV ème siècle.

Et c’est sans doute à cause de tous ces soubresauts de l’histoire que la cathédrale de Mende présente une particularité. Les pierres de la façade n’ont en effet pas toutes la même couleur. La raison est la suivante, deux type de pierre ont été utilisées pour bâtir Notre Dame de Mende. Il y a le calcaire de Mende qui jaunit avec le temps et le Tuff qui est une pierre qui présente l’énorme avantage de durcir et de s’éclaircir avec les siècles. A titre d’exemple la façade du château de Cheverny en est un magnifique exemple.

La Tour des Pénitents

Les escaliers de la tour des Pénitents
Dans les escaliers en colimaçons de la tour des Pénitents
Le centre ville de Mende
La vue depuis la Tour des Pénitents à Mende

La visite de la nef de la cathédrale

La vue de l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame
Vue sur la nef de la cathédrale de Mende

Lorsque l’on visite la cathédrale de Mende, il y a un trésor artistique à ne surtout pas manquer. Il s’agit d’un tableau primitif italien venant de Naples,

2. Partir se perdre dans ruelles du centre ville

Une ruelle de Mende
Se perdre dans les petites ruelles du centre ville

Rue Notre Dame, rue de la République, rue de l’Ange ou rue de l’Abbaye, toutes ces rues sont absolument charmantes et méritent vraiment le détours. Inutile de chercher ces rues sur votre GPS. Un conseil laissez-vous donc aller au gré de vos envies dans le centre ville de Mende, la magie des lieux fera le reste.

La cathédrale de Mende et sa grande tour
La tour des Pénitents au détours d’une rue à Mende
Que faire à Mende ? se balader dans les ruelles du centre ville
Un petit chat dans les ruelles de Mende

3. L’aérodrome de Mende et la montée Jalabert

Mende et les paysages du Lot
Les paysages la Croix Neuve de l’aérodrome de Mende

La ville de Mende se trouve à 730 mètres d’altitude environ. Mais pour accéder à l’aérodrome de Mende il faut encore grimper pour arriver sur le plateau qui surplombe la ville à plus de 1000 mètres d’altitude. Si l’aérodrome est si médiatique c’est parce qu’il joue généralement le rôle de ligne d’arrivée pour une étape du tour de France. Pour y accéder les coureurs doivent affronter un mur. Il s’agit de la départementale D25, surnommée la montée Jalabert. Cette montée de 12% est assez raide et suffisamment longue pour créer des écarts. Surtout lorsque les coureurs attaquent sur cette ultime partie du parcours.

Hormis l’aspect sportif et aéronautique de l’aérodrome, c’est l’occasion de découvrir la côte de la Croix Neuve et de profiter d’un panorama dégagé sur les environs. Ravin de l’Aigle, ravin de la Fon Chapieu, la combe du Lacas.

Une montée de 3 kilomètres à Mende
La fameuse montée Jalabert, la D25 à Mende en Lozère

4. Partir explorer la forêt domaniale de Mende

Fin de journée en Lozère
Un paysage dans les hauteurs de Mende

Au-dessus de la ville de Mende se trouve un fantastique terrain de jeu qui s’appelle la forêt domaniale de Mende. Un lieu très agréable pour se balader en pleine nature, même si en Lozère la nature ce n’est vraiment pas ce qui manque.

5. La Croix de Saint Privat et le mont Mimat

Le mont Mimat à Mende
La vue depuis le mont Mimat à Mende

Située à l’aplomb de Mende et offrant une vue panoramique imprenable sur la ville, ses environs et surtout sur la vallée du Lot. On y accède en voiture après avoir gravit la côte de la Croix Neuve, la fameuse D25 surnommée la montée Jalabert.

Un autre accès est possible via un sentier balisé au départ du Foirail à 740 mètres. Un chemin qui termine au pied de la Croix Saint-Nivat. Il s’agit du chemin de croix de l’Ermitage Saint-Privat constitué de quatorze stations. Il faut compter environ une heure de marche pour gravir les 250 mètres de dénivelé positif. Un sentier d’environ trois kilomètres de long qui propose un intérêt historique et offre la possibilité de marcher en pleine nature.

La grande Croix de Mende
La Croix de Saint-Privat du Mont Mimat en Lozère

Découvrir Mende en images

Dans les rues de Mende
L’une des plus anciennes maisons de Mende
La nef de la cathédrale
Dans la cathédrale de Mende
Une fontaine datant du XIV ème siècle
La belle fontaine du Griffon qui fonctionne toute l’année
Les toits de Mende
Une vue du centre ville depuis la Tour des Pénitents

Remerciements: ce photo reportage a été réalisé en collaboration avec ADT Lozère et Office de Tourisme de Mende

crédits photos: Yann Vernerie