Lorsque nous sommes en voyage nous nous concentrons souvent sur les paysages et les villes que nous traversons. La recherche de monuments, de levers ou de couchers de soleil et autres cascades. Tout cela occupe une place essentielle de la quête photographique et cela éclipse presque les photos du voyage en lui-même.

Or pour raconter un voyage, il est important de prendre des éléments de contexte qui permettent aux spectateurs de comprendre comment s’est articulé le voyage. Voici donc quelques conseils pour faire des photos lors de voyage en train.

10 conseils pour prendre de bonnes photos dans les trains

10 conseils pour prendre de bonnes photos dans les trains

1. Prendre des photos dans un espace restreint

Utiliser un matériel photo le moins invasif possible

Tout d’abord il est essentiel de commencer par le commencement. Dans un train les espaces sont réduits et vos voisins se trouvent généralement à moins d’un mètre de vous. Si vous sortez trop vite un énorme appareil photo réflex vous risquez de braquer les gens qui se trouvent autour de vous.

A titre personnel j’utilise des appareils photos télémétriques qui ont l’avantage d’être plus petits en taille et plus discret. En numérique j’utilise généralement un fujifilm X-pro 1 avec une carte wifi SD. Cela permet de récupérer le plus vite possible les photos et de les partager avec les gens qui ont accepté de se faire prendre en photo.

Faîtes vous accepter par vos voisins et faîtes quelques repérages

Avant de sortir votre appareil photo et de foncer tête baissée en mitraillant tout sur votre passage, il peut être interessant de faire une pause. Prendre son temps et regarder ce qu’il se passe autour de soi est toujours très instructif. Vous verrez faire des photos dans le train est toujours très amusant.

Privilégiez les objectifs grands angles pour faire des photos en train

Si vous souhaitez prendre en photos des actions ou des sujets il va falloir recourir à un objectif grand angle. C’est à dire à un objectif de moins de 24 mm (plein format 24×36 mm). A titre d’information la longueur de focale de l’objectif que vous trouvez sur vos téléphones portables est l’équivalent d’un objectif 28 mm.

Si vous n’avez pas de grand angle, vous pouvez utiliser à défaut la fonction panoramique de votre téléphone ou une caméra de type Go Pro.

Si vous n’avez pas d’objectif adapté, ce n’est pas grave, c’est même un exercice photographique qui va vous faire progresser. Concentrez-vous sur les lignes de fuite du wagon ou sur des détails. Et surtout réfléchissez davantage sur les photos que vous souhaiteriez faire.

2. La composition de l’image

Nous l’avons vu dans le paragraphe précédent, dans un train les espaces sont souvent très réduits. Il est donc inutile d’essayer de lutter dans le cadrage pour exclure tel ou tel élément qui ne vous plaît pas.

En intégrant des éléments gênants, vous conservez un cadrage acceptable et un certain équilibre. En refusant par exemple d’intégrer une personne de dos, vous allez changer d’angle. La lumière n’est plus la même et surtout vous allez vous retrouver avec une grande de plafond ou de sol, trop importante.

Par exemple, lorsque vous prenez un paysage en photo lorsque vous êtes en train, n’hésitez pas a y intégrer le montant de la fenêtre. Cet élément de contexte permettra à celui qui regarde la photo de comprendre pourquoi le paysage est légèrement flou. Mais aussi d’accepter plus facilement les irrégularités dues aux fenêtres sales ou un reflet sur la vitre.

3. L’angle de votre photo reportage

Ce point est essentiel et c’est ce qui devrait toujours précéder une démarche photographique. Quel est votre objectif ? Quel message souhaitez-vous faire passer?

Les paysages

Si vous souhaitez photographier des paysages il va falloir varier les angles et la composition et ce afin d’avoir une sélection de photos la moins ennuyeuse possible. Sur les trains qui roulent très vite, inutile d’essayer de prendre en photo un sujet bien précis. Il faudra vous concentrer sur la lumière, le ciel et les couleurs du paysage.

Les liens entre les gens

Si votre sujet de prédilection est le portrait, alors il est important de prendre un billet de train en deuxième ou parfois en troisième classe. Généralement les voyageurs de première classe ne souhaitent pas être dérangés. Et c’est même pour cela qu’ils sont prêts à débourser beaucoup plus d’argent. La tranquillité à un prix et on retrouve alors l’ambiance aseptisée de grands hôtels où les gens communiquent rarement entre eux. C’est toujours agréable de photographier des lieux aseptisés et ultra design, tant qu’on l’a décidé. Mais lorsque l’on voyage beaucoup et que l’on est confronté à la solitude, il peut être parfois opportun de se détourner un instant de ces lieux silencieux et aseptisés. Sauf si vous souhaitez faire du « personal branding » et poster sur instagram. Ce qui reste d’ailleurs la meilleure façon pour monétiser son profil.

La vie dans un train

Si vous souhaitez raconter votre voyage en train, il peut être intéressant de penser à quelques séquences avant de monter dans le train. Lisez, informez vous et lorsque vous serez sur place vous deviendrez nettement plus productif et vos photos auront plus de sens.

N’hésitez pas à faire des gros plans sur des objets importants, insolite ou des choses que personne ne prend le temps d’observer. Cela peut être une tasse sur une table, une poignée de porte ou un signal d’alarme…

crédits photos: Yann