Cette ville médiévale du Lot se situe à mi-chemin entre l’Océan Atlantique et la mer Méditerranée. Figeac est une ville remarquable qui mérite que l’on s’y arrête. En effet cette ville a la particularité d’avoir le plus grand nombre de maisons datant du Moyen-Âge. D’ailleurs la plus ancienne daterait de la fin du XII ème siècle. Voici donc une liste non exhaustive des 10 choses à faire à Figeac.

1. L’hôtel de la Monnaie

l'un des trésors de Figeac

Une superbe porte en bois dans l’hôtel de la monnaie

L’histoire raconte qu’au début du XX ème siècle un maire un peu trop moderne fit détruire plus de soixante-dix maisons médiévales. Ce bâtiment de la place Vival, ne doit son salut qu’à la malice d’un maire adjoint ayant laissé entendre que cet hôtel particulier aurait très bien pu être un atelier où l’on frappait la monnaie royale.

Pourquoi commencer sa visite par l’hôtel de la Monnaie? Et bien tout simplement parce que c’est dans ce très beau bâtiment que ce trouve l’office de tourisme. Un lieu idéal pour apprendre davantage planifier son séjour dans le Lot.

2. l’Eglise Saint-Sauveur

L'abbatiale Saint-Sauveur

La porte latérale de l’abbatiale Saint-Sauveur

Cette charmante église se trouve rue du Chapitre. L’église Saint-Sauveur est peut-être le dernier vestige du monastère de Figeac.

La nef de l'église Saint-Sauveur

L’impressionnant intérieur de l’Abbatiale Saint-Sauveur de Figeac

3. La chapelle Notre Dame de Pitié

La salle capitulaire de l'Eglise

La Chapelle Notre Dame de Pitié

Cette chapelle se trouve sur la partie droite l’Abbatiale. On y accède par le transept côté doit (sud). La chapelle Notre Dame de Pitié est historiquement un édifice de l’ancien monastère et elle donnait directement sur le cloître. Aujourd’hui cette partie du monastère a complètement disparu et elle donne donc sur la place de la raison.

4. Le musée des Ecritures

Au dernier étage du musée Champollion

Vue sur les toits de Figeac depuis le musée des écritures

Figeac est la ville natale de Champollion, c’est aussi la ville où il étudia pendant quelques temps les langues mortes qui lui permirent de déchiffrer la fameuse pierre de Rosette et percer le secret de hiéroglyphes. Un lieu idéal pour découvrir les hiéroglyphes et la vie de Champollion le père de l’Egyptologie. 

Ce musée peut également être un bon prétexte pour sensibiliser et attiser l’attention des enfants quant à l’importance de l’écriture depuis des milliers d’années.

le musée Champollion (musée des écritures)

Le musée des écritures à Figeac

Un livre ancien et les coulisses du musée Champollion

Ce musée se trouve sur la place Champollion juste en face de la maison du Griffon. Le musée des écritures est un lieu unique en Europe qui retrace l’histoire de l’écriture il y a plus de 5 000 ans.

la place des écritures

Ex Libris l'oeuvre d'art de la place des écritures

La place des écritures une véritable expérience à Figeac

Ce lieu hors norme se trouve sur l’arrière du musée. On y accède en passant par une petite ruelle. Au sol se trouve une immense stèle de granit noir sur laquelle sont gravées les trois écritures de la pierre de Rosette.

l’annexe du musée

Entre le musée et la place des écritures se trouve une salle d’exposition temporaire qui est parfois utilisée pour la tenue de conférence. Ce lieu vaut vraiment le détours car il se trouve dans un édifice médiéval très bien conservé.

Le jardin suspendu

Le jardin suspendu de Figeac

Le jardin des papyrus du paysagiste Michel Boulcourt

Ce jardin se trouve juste au-dessus de la place des écritures à la particularité d’abriter une espèce végétale que l’on ne voit jamais en France. Et cette plante n’est autre que le papyrus. Ce végétal que les égyptiens utilisaient pour produire du papier.

5. La maison du Griffon

C’est le bâtiment le plus ancien de la ville. On estime que cette maison bâtie en grès date de 1175. Au rez-de-chaussée on trouve deux arcs brisés qui sont en fait l’entrée d’une boutique médiévale. Au-dessus on trouve un entresol qui lui a été conçu beaucoup plus tardivement puisque la création de cet étage intermédiaire date en fait du 19 ème siècle.

Puis pour les deux étages suivants il s’agit de lieu d’habitation surmonté par le troisième et dernier étage. Des combles qui sont aujourd’hui aménagés.

On notera sur la façade la présence d’un encorbellement mais aussi les très belles ouvertures des fenêtres des premier et deuxième étages.

6. Découvrir l’histoire de rue Balène

Une rue médiévale à Figeac

Quand l’histoire de la rue Balène croise celle de France

Depuis l’hôtel de la Monnaie pourquoi ne pas partir vers l’est en suivant la rue Orthabadial pour bifurquer sur la première à droite?  Ce sera l’occasion de découvrir la rue Balène, l’une des rues les plus courtes de Figeac. Mais l’histoire de cette modeste rue est le reflet de presque toute l’histoire de France.

Dans cette rue on peut y admirer deux Palais signe de la prospérité de la ville entre le XII et le XIV ème siècle.

Le Palais Balène

Le premier hôtel particulier est l’Hôtel de Balène. Une immense façade austère et un superbe porche qui fait penser immédiatement à l’entrée d’une église. Mais la comparaison s’arrête bien là. L’hôtel Balène est une superbe résidence qui n’est autre que le foyer d’une très riche famille de Figeac.

Tout commence en 1345 par une dispute et surtout par la mort des deux frères de Balène. L’un meurt pendant le duel et l’autre sera condamné à mort pour fratricide. Le Palais est alors confisqué par Edouard III, qui est Roi d’Angleterre et Duc d’Aquitaine. Puis l’hôtel Balène fut vendu par les officiers du Roi Edouard III aux consuls de la ville de Figeac. Ces mêmes consuls donnèrent cette demeure au Compte d’Armagnac pour régler une dette.

Ensuite ce palais rentra dans l’histoire de France pendant près de cinq siècle. Charles V confisqua les biens du Comte d’Armagnac juste après la guerre de 100 ans.  Et il décida de rendre l’édifice à la ville de Figeac. L’hôtel de Balène sera un temple protestant, puis ce fut une assemblée. Au XVII ème siècle il devint un tribunal et une prison. Et lorsque le tribunal quitta les lieux vers la fin du XIX ème siècle les autorités de la ville en firent une école. Au début du XX ème siècle l’école quitta les lieux pour laisser place à des travaux de rénovation. Signe des temps le bâtiment devint Foyer Municipal, théâtre puis cinema.

En 1991 l’Hôtel de Balène est finalement enregistré aux Monuments Historiques mais il reste à ce jour toujours l’une des propriétés de la commune de Figeac.

L’Hôtel de Viguier d’Auglanat

Dans les rues de Figeac

L’Hôtel du Viguier d’Auglanat et l’entrée Palais Balène au bout de la rue

Ce deuxième édifice à certes un nom prestigieux mais son histoire est plus classique tout comme son architecture. Cet Hôtel particulier fut construit au XV ème siècle et comme l’indique son nom c’était la demeure du Prévôt de la ville. C’est à dire le lieu de résidence d’un magistrat qui rendait la justice au nom du Roi de France.

L’hôtel de Viguier se trouve dans le sud du centre ville et à deux pas du Célé, un affluent du Lot. Il appartient à un particulier et le rez-de-chaussée est occupé par un magasin. Il néanmoins protégé au même titre que l’Hôtel de Balène, étant donné que l’Hôtel de Viguier d’Auglanat est un monument classé aux Monument Historiques depuis 1930.

7. Partir à la découverte du vieux Figeac

Dans les rues de Figeac

Se balader dans la vieille ville, l’une des choses à faire à Figeac

Après avoir admirer deux des Palais de la ville, il est maintenant l’heure d’aller se perdre dans les rues médiévales de Figeac. des maisons où traditionnellement on retrouvait des arches au rez-de-chaussée et forcément des commerces.

Figeac est une ville qui est riche de part son architecture médiévale. Ces maisons en grès à colombages sont absolument admirables. Mais au-delà des mots, Figeac vous offre un véritable voyage dans le temps. Tout simplement pour des raisons économiques. Car à partir du XV ème siècle la ville ne connaît plus vraiment de croissance économique. Et c’est ainsi que ces maisons médiévales vont pouvoir traverser les siècles jusqu’à nos jours.

8. Se promener sur les rives du Célé

Le Célé est une rivière qui arrose la ville de Figeac. C’est aussi un affluent du Lot qui serpente sur plus de cent kilomètres de long. Le Célé prend sa source dans le Massif Central à environ 715 mètres d’altitude. Cette rivière finit sa course dans le Lot vers Bouziès juste avant Saint-Cirq Lapopie.

Et pourquoi pas s’échapper un peu de Figeac pour partir découvrir les falaises et les maisons troglodytes de la vallée du Célé ? Une rivière idéale pour faire du canoë. Ce cours d’eau porte bien son nom puisque Célé veut dire « rapide » en latin. Rendez-vous à Marcilhac sur Célé pour découvrir la rivière avec l’aide d’un canöe Kayac. Les fans de spéléologie pourront se rendre à Carjac et découvrir ainsi des grottes et des gouffres de la région.

Après avoir découvert la rivière il sera alors peut-être temps de se diriger vers Cabrerets. Un lieu absolument étonnant et incontournable qui permet de voir des peintures préhistoriques. Attention il est préférable de se renseigner avant car pour préserver la grotte et les peintures les visites sont limitées à 700 personnes par jour. Les peintures des hommes préhistorique de la grotte du Pech Merle permettent de voir des oeuvres datant d’il y a 29 000 ans. Une visite émouvante à la rencontre d’oeuvre d’arts originales, dernier témoignages des hommes de la préhistoire.

9. Visiter la Commanderie des Templiers

Ce bâtiment médiéval qui date du XIII ème siècle a joué un rôle défensif dans la protection de la ville de Figeac. C’était d’ailleurs l’un des postes d’observation et de surveillance idéalement situé dans l’alignement de l’un des ponts de Figeac.

Il existe quelques doutes quant à la présence des Templiers mais il est indéniable que ce lieu était entièrement occupé par des chevaliers. D’ailleurs une fois le porche passé on ressent immédiatement une atmosphère très particulière. Dans la commanderie des Templiers rien n’a changé et tout semble être figé dans le temps. En empruntant un escalier on accède à la tour du Griffoul et à la tour de garde qui permet de bénéficier d’un panorama à 360 degrés.

Adresse: 41 rue Gambetta, Figeac – prix de l’entrée pour une visite libre 5 euros environ.

10. Partir visiter les environs de Figeac et la vallée du Lot

Figeac est un point de départ idéalement situé pour partir à la découverte de la vallée du Lot. On trouve d’ailleurs à proximité immédiate de la ville deux des plus beaux villages de France. En amont par exemple on trouvera Capdenac le Haut et en aval le village préféré des français qui n’est autre que Saint-Cirq Lapopie. Sur la route on s’arrêtera au château de Cénevières pour se replonger dans l’histoire de France.  Une occasion unique pour se remémorer des évènement historiques comme le déroulement de la guerre de cent ans, la révolution française ou les guerres de religion.

Vur sur le château depuis un drone

le château de Cénevières non loin de Figeac

Où manger à Figeac ?

La Racine et la Moelle est l’une des meilleures tables de Figeac. Un endroit authentique où un couple de restaurateurs récemment installé s’efforce de faire une cuisine qui sublime les produits du terroir. La carte du restaurant change tous les jours en fonction du marché et des saisons. Les prix sont corrects et le service est rapide et efficace.

Adresse de la Racine et la Moelle: 6 rue du Consulat, Figeac. téléphone: 09 83 53 81 58 – il vaut mieux réserver car ce lieu est très recherché.

remerciements: Laurie, Didier, Pierre, Anna et l’ADT du Lot.