En parcourant la presse on peut lire des informations parfois contradictoires voir intrigantes. La dernière en date serait le fait qu’un homme aurait pu voyager entre Paris CDG et Glasgow avec un passeport volé. Je ne vais pas revenir ici sur les détails de l’affaire mais c’est l’occasion de rappeler quelques principe de bases à propos des voyages, des documents d’identité et des passeports volés.

Est-il possible de voyager avec un passeport volé?

Voyager avec un passeport volé

Voyager avec un passeport volé

L’usage de passeports volés pour voyager n’est pas rare. C’est même un grand classique, que ce soit pour commettre des actes criminels, terroristes ou dans le cadre de l’immigration clandestine. On retrouve trace de tels agissements assez fréquemment.

Le crash de la Malysian Airlines

C’est d’ailleurs à l’occasion de la disparition du vol MH370 que l’on s’est rendu compte de l’ampleur des vols de passeports. En effet a bord du Boeing disparu en 2014, un italien et un autrichien figuraient sur le registre des passagers et ils avait été déclarés disparus à juste titre. Or ces deux hommes étaient en vie. Par contre deux hommes avaient voyagé en utilisant leur passeport pour voyager. L’italien et l’autrichien avaient néanmoins la particularité d’avoir tous deux déclaré leur passeport volé. En 2012 pour l’un et 2013 pour l’autre et ces deux hommes avaient été dépouillés de leur précieux sésame dans le même pays, la Thaïlande.

Plus c’est gros et plus ça passe

Néanmoins le cas du vol MH 370 reliant la Malaisie à la Chine est intéressant. Car ces deux porteurs de passeports volés utilisaient la réputation et la fiabilité des pays émetteurs de ces titres de voyage. En d’autres termes, ces deux passagers qui usurpaient l’identité de l’italien et de l’autrichien se servaient du sérieux de ces états pour berner les policiers en charge du contrôle aux frontières. Il s’agit d’une sorte de « piratage psychologique » car les passeports italiens et autrichiens ont la réputation d’être ultra-fiables. Et surtout il est possible de tracer les personnes qui sont intervenues dans la délivrance du passeport. Donc cela ne sert à rien de s’acharner sur ce genre de document. Enfin dans ce cas précis, la Chine n’est pas vraiment un pays visée par l’immigration illégale. Hormis peut-être pour deux ou trois pays frontaliers (Corée du Nord, Kirghizistan…).

D’autre part si un détenteur de passeport européen se trouve en Asie du Sud-Est, c’est qu’il a déjà traversé au moins deux contrôles de passeports, l’un au départ et l’autre à l’arrivée. Il n’y a donc pas de raison objectives pour pousser le contrôle pour la personne en charge du contrôle des passeports. Le but pour ceux qui voyagent avec un passeport volé est donc de toujours éviter le pays de délivrance.

 

Voyager avec un passeport biométrique volé est impossible

Tout d’abord avec les passeport biométriques et les contrôles automatisés, il devient presque impossible de passer une frontière. Tout simplement parce la puce contient une photographie de votre visage. Lorsque celle-ci est couplée avec un programme de reconnaissance facial il est impossible de passer le contrôle.

Dans certains pays on peut vous prendre vos empreintes lors du contrôle et les comparer avec celles qui sont sur la puce du passeport biométrique.

A partir de ce postulat les groupes criminels peuvent essayer de changer la puces ou la photo ou la page qui contient toutes les informations. Néanmoins avec ce bidouillage de dernière minute le document devient beaucoup plus facilement détectable.

Pourquoi les passeports sont volés ?

Comme nous l’avons vu plus haut, les trafiquants de documents volés vont éviter autant que faire ce peut d’intervenir physiquement sur le passeport. Ils vont juste essayer de faire circuler des gens entre des points précis où les contrôles sont minimes. Néanmoins pour ne pas être trop embêté par les autorités les réseaux mafieux vont être confrontés à la nécessité d’avoir un grand nombre de passeports volés à disposition. Ainsi il leur sera plus facile de faire « matcher » le visage de celui qui souhaite voyager avec la photo qui se trouve sur le passeport.

Et pour avoir beaucoup de passeports en sa possession, il faut donc se trouver nécessairement sur une zone touristique. Là où il y a beaucoup de touristes. Et plus il y a de touristes qui pourraient se faire voler leur passeport ou le perdre et plus le business sera rentable. Ces endroits très fréquentés des touristes sont connus de tous: Barcelone, les régions côtières de la Thaïlande, le sud de la France. Sans oublier toutes les grandes villes où officient les pickpockets. Vous voilà donc prévenu, dans les endroits très touristiques on risque de vous voler vos papiers.

On sait que le prix d’un passeport volé peut atteindre à la revente de trois à cinq mille euros. Et s’il y a un visa en bon éduforme à l’intérieur cela a évidemment encore plus de valeur. Les passeports se vendent de la main à la main, mais on en trouve également sur le Darknet. Ce réseau profond auquel on accède avec un VPN (connexion sécurisée) et généralement on accède aux site uniquement lorsque l’on connaît leur URL… Ce réseau qui n’est pas référencé par les moteurs de recherche et pour lequel il faut passer par différents réseaux est le lieu où se vendent certains passeports volés. Néanmoins la plupart des sites du darkweb sont des sites conçus pour escroquer les clients. Ensuite il est fortement déconseillé d’envoyer un passeport par le réseau postal. Car au vue de la valeur d’un passeport et des risque d’usurpation d’identité, il arrive que certains courriers contenant des passeports disparaissent.

Les techniques des douanes pour démasquer les possesseurs de passeports volés

La méthode du contrôle de la photo du passeport

Des voyageurs peu scrupuleux qui voyagent avec des passeports qui ne sont pas les leur, cela a toujours existé. Pour vérifier si le voyageur correspond à la photo qui est sur le passeport les douaniers ou les policiers dédiés aux contrôles des frontières ont une technique.

Ils découpent le visage en 5 parties distinctes. Le front, les yeux, le nez, la mouche et le menton et entre chaque partie ils regardent les parties de votre visage. Cette technique est infaillible. Néanmoins avec l’arrivée de systèmes électroniques de contrôle, les fonctionnaires en charge des contrôle peuvent faire preuve d’un certain laxisme. Ils se contentent de scanner le passeport…

Le contrôle électronique du passeport

Aujourd’hui la plupart des contrôles sont effectués via le scan du passeport. Donc si un voyageur est en possession d’un passeport volé et que le scanner n’est pas couplé à une base de donnée, il est compliqué de démasquer l’imposteur.

Interpol met à disposition des services de police, une base de près de 40 millions de passeports volés. Grâce à ce système, près de 60 000 personnes sont arrêtées tous les ans pour avoir essayé de passer une frontière avec un document qui n’était pas à eux. 

Lors du contrôle, si le scanner ou le fonctionnaire interroge la base Interpol, il saura donc immédiatement si le passeport a été volé et ce peu importe le pays émetteur et le pays dans lequel le contrôle à lieu.

Le passeport biométrique

Avec le développement des techniques d’identifications, il devient de plus en plus compliqué de voyager avec un passeport volé. En effet la puce du passeport contient les empreintes et la photo. De nombreux pays contrôlent les empreintes ou les traits du visages instantanément. Il est donc impossible de passer entre les mailles du filet.

Schengen et l’absence de contrôle physique

Tant que l’on reste dans l’espace Schenghen, les contrôles aux aéroports se font en amont. Il faut par exemple un numéro de passeport ou de carte d’identité pour acheter un billet d’avion. Le contrôle se fait donc au niveau des fichiers de voyageurs. Et si un voyageur ne voyage pas avec le numéro de passeport qu’il a donné, soit il ne monte pas dans l’avion. Ou alors il paye un montant forfaitaire pour renseigner de nouveau, son numéro de pièce d’identité. La liste des voyageurs est accessible en permanence aux services de police. Même dans le cas de Schengen il n’est pas possible de voyager avec un document volé.

Les risques de voyager avec un passeport volé

Si une personne se fait prendre avec un document d’identité dans sa poche, elle risque d’avoir quelques ennuis. Les plus blasés et les fortes têtes répondront avec aplomb qu’ils viennent juste de trouver le document parterre. Et d’ailleurs ils l’avaient mis dans leur portefeuille pour ne pas le perdre. Mais que bien évidemment ils se rendaient à la police pour déposer leur trouvaille du jour. Les policiers ne sont pas dupes. Ils savent bien que le document d’identité n’aurait pas rendu. Mais à ce stade ils n’ont que des soupçons. Avec quelques questions ils pourront éventuellement mettre en difficulté la personne détentrice d’un document volé.

Par contre en cas d’utilisation d’un passeport volé, le fraudeur rentre dans une autre catégorie. Cela s’appelle en droit pénal : « une usurpation d’identité ». Et là il y a deux niveaux, le premier niveau c’est d’essayer de se faire passer pour quelqu’un d’autre. A ce stade les peines sont de 15 000 euros d’amende et d’un an de prison. Attention cela est valable également pour la création de faux comptes sur internet. Par contre si l’usurpation d’identité est réalisée dans le but d’effectuer un délit, alors on passe à l’échelon supérieur. C’est à dire 75 000 euros d’amende et cinq années de prison.

A noter que les peines sont différentes en fonction des pays où sont commises les infractions. Dans tous les cas vous ne devez jamais voyager avec des documents qui ne sont pas les votre. Voyager avec un passeport volé est illégal et vous risquez d’aller au devant de problèmes qui ruineront votre vie.

A lire également :

Les passeports les plus avantageux pour voyager dans le monde

Quelle est la signification de la couleur d’un passeport ?

 

crédits photos: Yann