Avec un lancement en fanfare et de nombreuses promesses, le GH5 s’est fait une place dans le monde très fermé des réflexes numériques. Allons droit au but, après dix mois d’utilisation intensive voici un premier retour d’expérience sur tous les défauts constatés sur ce modèle.

Achat du GH5, la prise de décision

L’offre de remboursement en question

Pour vendre plus de boitiers Panasonic avait mis en place une offre. 200 euros remboursé pour tout achat d’un boitier. Mais en pratique c’est un véritable parcours du combattant. Dans mon cas, l’histoire aura duré un an et personne n’a vraiment pris la peine de m’aidé. Que ce soit sur les forums ou page FB dédié à Lumix. Et le jeu pitoyable du distributeur, du fabriquant et d’un sous-traitant se renvoyant mutuellement la balle.

GH5 versus GH5s

En fait ces deux boitiers sont presque similaires, hormis la version S qui doit coûter un peu plus de 400 euros de plus. Le très bon capteur du GH5 est encore meilleur sur le GH5s. Et là il faut que l’on m’explique à quoi cela sert d’acheter une capteur plus performant (GH5s) si le capteur du GH5 est déjà très performant.

Soit la différence est minime et c’est une perte d’argent, soit la différence vaut les 400 euros et le GH5 est passable. Et bien la réponse se situe entre les deux. Le capteur du GH5 est satisfaisant et le capteur du GH5s a juste un bien meilleur rendu notamment pour les photos de nuit. Mais en fait le capteur du GH5 n’est pas très performant lorsque le temps est très nuageux. C’est ce que Panasonic appelle la basse lumière.

Autre différence de poids, le GH5s n’a pas de stabilisateur intégré car c’est un outil orienté pour les vidéastes qui filment via un pied où un stabilisateur. Le but de la manoeuvre est d’éviter que le boitier fasse une correction intempestive là où il n’y a pas lieu d’en faire une.

Photographier avec un GH5

Le gros point positif c’est évidement l’accord avec Leica pour la conception des objectifs. Mais aussi une autonomie de batterie proche des 1000 vues. Par contre les vendeurs des diverses enseignes et même des employés de Panasonic s’accordent à dire que le GH5 n’est pas fait pour la photographie. Certains représentants de la marque, payés par Panasonic, reconnaissent même publiquement ne pas utiliser le GH5 pour faire de la photo. Et ils en déconseillent l’utilisation (sources: vu et entendu lors des masterclass Panasonic au salon de la photo de Paris 2019 – porte de Versailles).

Si vous souhaitez acheter des batteries supplémentaires sachez que Duracell fait de très bonnes batteries de substitution. Et elles coûtent près de trois fois moins chères.

Enfin sachez que pour une meilleure prise en main un grip est disponible. Néanmoins celui-ci peut provoquer quelques soucis entre le boitier et le grip, notamment lorsque les batteries sont basses. Autre petit défaut le grip ne peut recevoir d’une seule batterie supplémentaire.

Dernière petite chose concernant l’objectif 12-60 mm. Cet objectif est très bon par contre au-delà de 45 mm (90 mm en plein format) la qualité de l’image se détériore vraiment. La piètre qualité de l’objectif rend presque inutilisable les focales longues. Le piqué obtenu à 12 mm (24 mm en plein format) se transforme en une image très décevante à 60 mm (120 mm en plein format).

A noter que les fichiers JPEG obtenu à l’aide du GH5 nécessite un peu de post-production pour obtenir un résultat correct. Même si tout le monde trouve cela normal, il faut quand même dire que certains boitiers chez Fujifilm offre des clichés utilisables sans retouche. C’est notamment le cas du boitier X-Pro 1.

post-scriptom: ayant les deux boitiers (GH5 et X-Pro 1) je peux en parler ici en toute transparence.

Comment doper son Lumix? (série G ou S)

Vous en doutez? Et bien j’ai été vraiment étonné de découvrir la fonction V-Log! Un super programme qui permet de rehausser les capacités du capteur tant en mode photo que vidéo. Et ce petit programme coûte une centaine d’euros. Etonnant non? Entre le GH5S et le V-log payant on commence à sentir qu’il y aurait comme un petit quelque chose autour du capteur.

La pose longue et les vitesses d’ouverture du GH5

Le dessus du capot du GH5 lumix

Le Test du Lumix GH5 de chez Panasonic

Première surprise, en mode silencieux il n’y a pas de pose B disponible sur le GH5. Pire, la vitesse la plus lente accessible avec la molette sur le GH5 est d’une seconde seulement. Donc si vous ne le savez pas, vous risquez de chercher très longtemps la pose B.

Normalement sur le capot du boitier vous avez une petite molette avec le choix des programmes. A pour automatique, P pour programme, M pour manuel. C’est la base et l’on retrouve cela chez tous les fabricants sauf chez Panasonic. Où la pose B à tout simplement été retirée.

Et si jamais vous chercher dans la notice, cela risque d’être très long. Elle fait 300 pages et il n’y a pas mal de mots assez éloignés du jargon traditionnel de la photographie. Mode photo 6K ou 4K, jauge etc.

Dans la notice il y a bien une photo d’une nuit étoilée mais c’est à peu près tout. Et je peux vous dire que c’est assez stressant de chercher cette information surtout lorsque l’on s’apprête à photographier des aurores boréales en Laponie.

Une aurore boréale en Norvège

Le GH5 est très bon pour les photos de nuit

La question de la photographie en basse lumière

L’absence de pose B est peut-être ce qui a motivé le positionnement du GH5s en mode « basse lumière ». D’ailleurs même en pleine journée lorsque la lumière n’est pas au rendez-vous le GH5 est un peu à la peine.

Par contre le rendu lors des photos de nuit est vraiment très interessant. Ce qui me laisse penser à un léger défaut dans la perception des couleurs de la part du capteur.

une photo prise lors d'un test avec le GH5 de chez Panasonic

Les basses lumières lors du test du GH5 en Suède

Cette photo a été prise avec le style « éclatant ». C’est à dire un rendu de couleurs qui a été poussé. Il est sûrement possible de faire mieux mais il faut connaître les réglages sur le bouts des doigts et ce n’est jamais évident de faire cela lors d’un pause de 2 minutes sur le bord d’une route. On comprend donc qu’il y a un souci avec le capteur lors des basses lumières.

Les puristes exigeront une prise en format RAW, puis ils passeront des heures devant un PC pour récupérer les couleurs que le capteur n’a éventuellement pas vu. Au prix où sont payées les photos aujourd’hui, c’est clairement une perte de temps.

Le point positif c’est que cela force le photographe à être très attentif au soleil et à la lumière.

Les photos prises de nuit

Le Viking à quai en Suède

Le capteur du GH5 donne des tons très orangés lors des photos de nuit et c’est très intéressant

Le capteur du GH5 donne toujours des couleurs assez chaudes lors des photos de nuit et cela apporte vraiment un plus et une certaine originalité.

Le Test du GH5, un appareil conçu pour filmer

Le gros point positif du GH5 c’est évidemment pour filmer. C’est d’ailleurs l’argument principal pour déclencher les ventes. Aujourd’hui la vidéo a très clairement pris le pas sur la photo et il va falloir s’y mettre.

Par contre je n’ai vraiment pas été convaincu par la double stabilisation du boitier et de l’objectif. Après quelques expériences décevante, j’utilise désormais un pied pour être vraiment sûr que l’objectif ne bouge vraiment pas.

Avec son double logement pour carte SD, le Panasonic joue la carte de l’efficacité. C’est vraiment appréciable.

Les points noirs chez LUMIX

Le vrai souci dans la gamme Lumix et particulièrement sur les séries GH et S, c’est la complexité du menu. Un savant mélange de termes français parfois réinventés et des termes qui sont parfois laissés en anglais. Le résultat est assez déstabilisant. Les menus sont vraiment très compliqués à comprendre, on sent la mainmise des ingénieurs qui conçoivent un appareil photo comme ils concevraient une usine à gaz.

Insolite photo: lorsque vous retirer les « bip bip » vous passez donc en mode silencieux et ô miracle pour ne pouvez plus faire de pose B (pose longue). Nous l’avons expliquez plus haut.

Insolite vidéo: nous ne le répèterons jamais assez. La qualité vidéo chez Lumix-Panasonic est incroyable. Par contre tout le monde vous dira « presque » la même chose : il faut filmer en mode Manuel. Malgré l’inventivité chez Lumix pour avoir un autofocus qui suit le personnage principal, on vous conseillera toujours de tourner en M.

Les caractéristiques techniques du GH5

– Vidéo 4 K et capteur numérique stabilisé sur 5 axes.

– Enregistrement en 4:2:2 soit 10 bits en interne. Mais surtout un enregistrement illimité dans la durée.

– Ecran (retour d’image) orientable et tactile.

– prise HDMI + prise casque + prise flash + prise télécommande

crédits photos: Yann