Nous sommes en le 22 juin 1983, Emanuela Orlandi, une jeune adolescente de 15 ans vit au Vatican. Malheureusement celle-ci disparaît sans laisser de trace.

Le Vatican au centre d’une incroyable histoire

Emanuela Orlandi, la jeune fille qui hante le Vatican

L’affaire de la disparition d’Emanuela Orlandi au Vatican

Emanuela aurait aujourd’hui 51 ans, cela fait tout de même 36 ans que cette jeune fille a disparu. Mais malheureusement en ce 11 juillet 2019, l’espoir n’est plus de mise. Les parents de la jeune italienne ont juste obtenu du Saint-Siège et de la justice la possibilité d’accéder au cimetière du Vatican. Les parents ne pourront pas faire grand chose, mais la police italienne sera habilitée à faire tous les prélèvements qu’ils jugeront possibles ou nécessaire de faire sur deux sépultures. Pourquoi tant d’attente autour du cimetière du plus petit état du monde ?

Si le cimetière des allemands et des flamands alimente toutes les plus folles théories, c’est qu’il comporte deux tombes sans nom. Le cimetière du Vatican se trouve en territoire italien, mais il est entouré de murs très hauts et la seule entrée se trouve du côté du Vatican. Le 11 juillet lors de la fouille des tombes les policiers ne pourront que constater que les tombes étaient vides…

La troublante disparition d’Emanuela Orlandi

Cette jeune fille vit au Vatican, car elle est la fille d’un des employés de la Préfecture de la Maison Pontificale. Son père bénéficiait donc d’un logement de fonction. La garde de ce micro état est effectué par des gardes suisses. Qui ne sont en fait que des mercenaires qui sont rémunérés pour des tâches de sécurité dans l’enceinte du Vatican.

Si la disparition d’Emanuela est troublante c’est parce qu’elle serait liée à la disparition d’une autre jeune fille Mirella Grigori.

La déclaration inquiétante d’un prêtre italien

La déclaration qui glaça le sang de tous le monde fut celle du Père Don Amorth. Un prêtre qui est née le 1er mai 1925 et qui est décédé à Rome le 16 septembre 2016. Don Amorth déclarera en 2012 que si la jeune fille a disparu c’est parce qu’elle aurait été violée puis assassinée par la police du Vatican.

Cette déclaration laisse tout le monde stupéfait. Un vieille homme de 87 ans vient de parler sur une affaire criminelle qui est au point mort depuis près de 30 ans.

Si cette accusation est fausse, elle pourrait être lourde de signification. Don Amarth officie auprès de Candido Amantini. Celui-ci de 11 ans son aîné est également son maître spirituel et religieux. Candido, prénom étonnant, n’est autre que l’exorciste du Vatican.

Celui qui accuse la police est donc l’exorciste du Vatican. Un homme persuadé que le diable existe et qui déclare par exemple « le diable est un menteur par excellence ». Par contre ce prêtre souligne la collusion possible entre maladies et trouble mental. Nos névroses et nos psychose créent nos propres maladies. Il reconnaît également qu’une personne possédée soit d’abord s’adresser à un psychiatre. C’est plutôt rassurant.

L’intérêt pour la psychologie et l’exorcisme ainsi que cette accusation très tardive accusant la police du Vatican, laisse à penser que la position du prêtre est étrange. A-t-il parlé à la police de l’époque? Et pourquoi a-t-il gardé le silence si longtemps? D’autres personnes sont-elles au courant de l’affaire? Qui sont les proches du père Don Amorth qui seraient en mesure de parler?

Autant de questions qui permettront de résoudre l’énigme. Car si des policiers sont derrière l’affaire il y a peu de chance pour que l’on retrouve le cadavre.

Il est quasiment impossible que la jeune fille ait été enterrée à la va-vite dans un cimetière très difficile d’accès. La disparition d’Emanuela Orlandi demeurera peut-être encore un mystère pendant longtemps.

L’hypothèse de la disparition d’Emanuela Orlandi

Ce qui est le plus gênant dans cette affaire c’est lorsque des repentis de la Mafia commence à parler sur l’affaire. Certes leurs déclarations sont à prendre avec des pincettes. Mais si les mafieux ou les repentis parlent c’est que la jeune fille aurait pu être a un moment donné en contact avec la mafia.

La question est donc comment une jeune fille vivant au Vatican, qui est l’état le plus sécurisé du monde, peut se retrouver dans les mains de la mafia?

Si tel est le cas, c’est qu’il y a eu a un moment un transfert du Vatican vers l’Italie. Qui est donc impliqué dans l’enlèvement?

Enfin il faut s’intéresser à la ville de Rome, car Emanuela Orlandi a forcément marché seule dans les rues de Rome et elle y a peut-être fait une mauvaise rencontre. Se focaliser sur le seul Vatican n’est pas forcément la seule position qui vaille. Certes le Vatican a été secoué par de nombreux scandales mais le coupable idéal n’est pas forcément le coupable.

Des faisceaux d’indices orientent les enquêteurs vers un enlèvement. On accusera même un temps l’extrême droite turque. Alors qu’il suffit de regarder Rome pour comprendre que la solution se trouve dans la ville.

crédits photos: Escale de nuit