Il existe dans l’Est du Mexique, dans l’état du Quintana Roo, une superbe réserve naturelle qui se trouve à une dizaine de kilomètres de Tulum. Un lieu hors du temps, splendide et difficile à imaginer. Pour visiter la réserve de Si’an Ka’an il vaut mieux se rapprocher d’un guide. Car le site est vaste, il comprend un site archéologique, la mangrove et 3 lagunes.

A la découverte de la réserve de Si’an Ka’an

Il existe sur la péninsule du Yucatan des lieux qui se trouve dans l’angle mort du tourisme de masse. Alors que la plupart des vacanciers se pressent autour du bar de la piscine, on trouve des lieux presque déserts. Si’an Ka’an en est un illustre exemple. Il faut dire que l’excursion du parc coûte assez cher. Il faut compte un peu plus de 100 dollars US pour l’excursion avec un guide et promenade en bateau.

Le site maya de Muyil

Tout commence donc par une promenade dans la forêt. de temps en temps une pyramide maya apparaît c’est alors un moment émouvant et très instructif qui commence.

Pour rappel les mayas étaient une civilisation pacifique d’Amérique centrale. Ils n’avaient pas d’or, leur système de société était basée sur le travail et les échanges d’objets créent par l’artisanat locale.

Pour se rappeler que les Mayas étaient inoffensifs et éloignés des moeurs des Incas ou des Aztecs, il suffit de penser au héros du dessin animé « Maya l’abeille ». Cela peut paraître bizarre mais il existe une espèce d’abeilles qui ne piquent pas. Ces abeilles natives sans dard, sont des abeilles mayas inoffensives.

La balade dans la Forêt humide de Si’an Ka’an

La belle forêt de Si'an Ka'an

Dans la forêt de la réserve naturelle de Si’an Ka’an

Après avoir terminé la visite de Si’an Ka’an, débute alors une marche sur une passerelle en bois sur pilotis. Personne n’en parle, mais il faut savoir qu’il y a des crocodiles dans la mangrove. Aucun risque pour les humains car cet animal déteste la présence de l’homme. Néanmoins il faut être prudent dès que l’on voit des zones humides, des marécages au Yucatan, en Floride ou en Amérique Latine… Les alligators et autres crocodiles vous guettent. C’est sans doute pour cela que je suis toujours admiratif quand je vois fleurir sur internet des avis et des conseils sur comment visiter tel endroit sans guide. Où comment escalader tel montagne sans accompagnateur, etc. Chaque zone, chaque pays comporte des spécificités, des champs de mines, des serpents, une absence totale d’eau ou de station service.

Un mirador pour s'élever au dessus de la canopée

Le mirador de la forêt de Si’an Ka’an

Ce chemin est un passage obligé car il relie le site de Muyil avec l’une des lagunes de Si’an. Rien à signaler hormis quelques moustiques et des arbres qu’il vaut mieux éviter de toucher, sous peine de se brûler.

La vue depuis le mirador à Si'an Ka'an

Le panorama depuis le mirador de la forêt

La première lagune de Si’an Ka’an

Si'an Ka'an la lagune la plus belle du Mexique

L’incroyable lagune de Si’an Ka’an

Juste après la mangrove on trouve un embarcadère et quelques guides qui attendent patiemment. Le site est géré entièrement par une communauté Maya. Guides, accompagnateurs il font tous partis de Si’an Ka’an Community Tours, l’association Maya.

L’accompagnateur va vous faire traverser la première lagune pour arriver à une première mangrove. L’activité consiste à nager avec le courant à travers la mangrove. Des gardes forestiers surveillent les canaux, votre guide vous équipe d’un gilet de sauvetage et puis il vous laisse filer dans les canaux. Attention il est interdit de mettre de la crème solaire même biodégradable. La biosphère de Si’an Ka’an est fragile c’est pour cette raison que pour se protéger du soleil, le mieux est de se nager avec un lycra ou un tee-shirt à manche longue (résistant aux UV).

Dans un cours d'eau reliant deux mangroves au Mexique

Dans la Mangrove de Sian Kaan dans l’est du Mexique

Pour ceux qui ne souhaitent pas nager il est possible de se balader sur les pontons. Néanmoins se laisser porter par les courants rapides d’un des canaux de la lagune de Si’an Ka’an est en fait une expérience assez grisante.

La deuxième et la troisième lagune de Si’an Ka’an

en bateau sur les lagunes du Yucatan

Des lagunes et des paysages à couper le souffle, Mexique

Généralement l’excursion de base se termine après la nage dans la petite rivière qui relie la première lagune d’eau douce avec la deuxième lagune.

La deuxième lagune de la biosphère

Au programme de cette deuxième lagune on trouve des lamentins et des crocodiles d’eau douce.

Les lamentins vivent autour de l’île centrale tandis que les crocodiles vivent le long de la côte à l’affut de rats grondins et autres sortes de porcs-épics.

La troisième lagune de Si’an Ka’an

Cette lagune est la plus vaste et elle communique avec la mer des Caraïbes. Cet étendue d’eau à pour particularité d’être salée contrairement aux deux autres mais surtout on y trouve une espèce de crocodiles marins. Un peu comme en Australie, ces bêtes vivent aussi bien dans l’eau douce que dans l’eau salée. Il se trouve que les lagunes et la mangrove sont uns sorte de nurseries. Un biotope  riche où tous les animaux viennent pondre leur oeufs et bénéficient d’un habitat protégé.

En voyage au Mexique

Yann, escale de nuit, Sian Kaan

crédits photos : Yann