Le pont est le seul élément qui est resté entièrement d'origine

Sur le pont du fabuleux Pen Duick

Pen Duick une histoire hors norme

Pen Duick, l'un des voiliers les plus mythique de l'Hexagone

Pen Duick à quai au port de la Baule

Le voilier Pen Duick, Eric Tabarly l’a reçu de son père en 1952. Il en a pris soin toute sa vie, il y a consacré tout son argent et c’est aussi sur ce bateau qu’il aimait tant qu’il a perdu la vie. L’histoire de ce voilier est incroyable. Tout commence à la fin du XIX siècle par un coup de crayon de génie et par des navigations le long des côtes bretonnes.

L’histoire du voilier

Le nom du voilier est intimement lié à un marin d’exception. C’est aussi une histoire d’amour entre les français et l’univers de la voile. Eric Tabarly disait de Pen Duick, ce n’est qu’un bateau… Néanmoins ce plan Fife de 15 mètres de long est une oeuvre d’art qui appartient à l’histoire et à l’imaginaire des français. Ce superbe voilier est donc logiquement classé monument historique.

Un hublot sur Pen Duick 1

Un hublot sur le pont de Pen Duick

La disparition d’un marin d’exception

Mais l’histoire de Pen Duick c’est aussi une tragique navigation de 1998. Eric Tabarly se rendait a un rassemblement de vieux gréements en Irlande. Le vent devint assez fort et il fallait réduire la voilure. Prendre un ris sur un vieux gréement est toujours un peu périlleux. La bôme balaye le pont, le bateau est brinquebaler dans la houle car il n’a plus la puissance des voiles pour appuyer son passage des vagues.

Dans la nuit du 12 au 13 juin 1998, alors qu’Eric Tabarly a renvoyé tous ses passagers inexpérimentés dans le carré, il se retrouve seul sur le pont en mer d’Irlande. Alors qu’il affale une partie de la grand voile, il est frappé par la bôme, dérape sur un coffre et il finit à la baille.

A l’intérieur, les passagers n’en mènent pas large. Mais au bout de quelques temps ils s’inquiètent. Le bateau continue d’être malmené par les vagues et la manœuvre s’éternise. En regardant à l’extérieur les « équipiers » passagers comprennent qu’il s’est passé quelque chose de terrible pendant la prise de ris.

Nous aurions tous aimé être en mer à ce moment là. Apercevoir Pen Duick dans les lointains, se rapprocher pour admirer le voilier et repêcher Eric Tabarly.

Mais avec la houle et une eau à 15 degrés il est quasiment impossible pour les passagers de retrouver l’homme à la mer.

Le renaissance de Pen Duick

Un navire exceptionnel au Pouliguen

Pen Duick glissant sur l’eau à l’entrée du port du Pouliguen

Avec Eric Tabarly et la saga de ses voiliers de courses, Pen Duick est devenu une marque et une légende. Mais ce voilier cachait bien son jeu. Car depuis de longues années ce bateau souffrait d’un problème de structure. A tel point qu’il devenait pratiquement impossible de trouver un assureur pour protéger le bateau.

Lorsque Eric récupère le bateau de son père, il est abîmé et il faut le rénover. Pour éviter de dépenser trop d’argent, Tabarly décide le mettre à niveau avec des techniques modernes. Il retourne son voilier, il applique sur l’extérieur de la coque une couche de résine de polyester et de fibre de verre. Et à l’intérieur il remplace par exemple des membrures en bois endommagées par des membrures en contre-collé. C’est ainsi qu’Eric Tabarly devint le deuxième architecte de Pen Duick.

A l’époque un journaliste de FR3 venu interviewer Eric sur son voilier lança une question hasardeuse. « On vous voit poncer le pont de votre voilier, vous aimer entretenir votre bateau? » Eric avait répondu du taco-tac « Non je n’aime pas cela, mais il faut bien le faire ».

Ce que l’on ne vous dira pas forcément sur la rénovation de 1958 – 1989

Pen Duick à quai à la Baule

Le splendide voilier Pen Duick dans le port de la Baule, le Pouliguen

Seul petit arrangement avec la mécanique des forces, Eric Tabarly identifie un défaut structurel au niveau de la quille installe des membrures pour consolider ce bateau mythique. La réparation n’est pas forcément enseignée dans les écoles d’architecture naval mais elle tient le coup. Avec un système de membrures stratifiées et fixées à la coque, Eric renforce la structure. Et lorsque le système D montre des signes de fragilité, il rajoute de nouveaux renforts.

Cet imbroglio de renforts est finalement à l’origine d’une impasse. Et une reconstruction totale s’impose alors.

La rénovation de 2017 – 2019

Les membrures du Pen Duick et l'époxy

L’intérieur de Pen Duick après la rénovation

Pour refaire la structure du voilier les charpentiers vont appliquer à l’extérieur une résine époxy et à l’intérieur ils installent des membrures. Les membrures sont en fait de fines pièces de bois en frêne collés entre elles. Ce sont ces membrures qui sont à la base de la charpente du navire.

A l’occasion du salon nautique de Paris le voilier avait été exposé lors de l’édition de 2018. L histoire de Pen Duick 1 continue. Une cagnotte a été lancée en ligne.

Pen Duick au salon nautique de Paris

La proue du mythique voilier Pen Duick

crédits photos: Yann