A la recherche des arbres les plus vieux du monde

A l’heure des grandes mutations économiques, industrielles et climatiques, subsistent dans le plus grand silence et l’ignorance la plus complète des espèces végétales qui comptent parmi les plus vieux arbres du monde. Ces arbres sont disséminés au quatre coin du globe et en voici la liste.

80 000 ans, Pando, l’étrange forêt de peupliers faux-trembles, Etats-Unis

L’espèce végétale la plus ancienne du monde et toujours en vie, n’est autre qu’une colonie clonale de peupliers connus sous le nom de Populus Tremuloides. Cette forêt est composée de plus de 45 000 arbres tous génétiquement identiques. Comment cela est-ce possible? Ils ont tous en commun la même racine. Une racine de plus de 6 000 tonnes que l’on surnomme Pando. A titre de comparaison c’est environ 40 fois le poids d’une baleine bleue.

Cette racine pourrait donc être le plus vieil organisme végétal de la planète. Certains scientifiques s’accordent à dire que Pando, pourrait être âgée de 80 000 ans. Cette forêt se trouve aux Etats-Unis dans l’état de l’Utah.

Nota benne : le végétal le plus vieux du monde pourrait être une colonie de posidonie. Quelque part autour de l’île de Formentera se trouverait un végétal sous-marin qui serait âgé entre 80 000 et 200 000 ans.

9 570 ans, pour un sapin de Noël en Suède 

En 2008, un peu au nord de Stockholm, fut découvert un arbre dont les racines, analysées au carbone 14 révélèrent une existence de 9570 ans. Cet arbre est de la famille des épicéas, autrement dit c’est un sapin de Noël.  Néanmoins dans ce cas comme le cas de Pando, l’étrange forêt de l’Utah, ce sont les racines qui sont si âgées. L’épicéa pousse en surface et ne serait donc qu’un énième rejet d’une racine datant de près de 10 000 ans.

Cette racine fait donc pousser un tronc qui peut vivre environ 600 ans et lorsque celui ci meurt la racine en fait pousser un autre. Une technique imparable pour survivre et aller chercher de la lumière et pour produire de la chlorophylle. Ce végétal est tel un phœnix qui renaît de ses cendres.

Cet arbre a même un petit nom on l’appelle le vieux Tikklo. Cet « épicéa commun » se trouve sur la montagne Fulufjallet, dans la province de Dalécarlie.

nota bene : toujours en Suède des scientifiques ont trouvé un bosquet d’épicéa qui pourrait avoir atteint l’âge remarquable de 8 000 ans.

Le grand cèdre de l’île de Yakushima, 7 200 ans, Japon

Sur l’île de Yakushima à une altitude de 1 300 mètres vivrait l’un des plus vieux arbres du monde. Cet arbre est en fait un cèdre dont le nom scientifique n’est autre que « Cryptomeria Japonica ». Cet arbre est surnommé le Jômon Sugi en mémoire de la préhistoire japonaise. L’arbre mesure 25 mètres de hauteur pour un périmètre d’environ 16 mètres.

Non loin de cet arbre on a pu retrouver une souche datant de tout de même 3 000 ans, ce qui confirme que ce lieu est propice pour la longévité des arbres. Mais ce n’est pas tout, car c’est sans doute la forme particulièrement irrégulière et tordue de ce spécimen qui l’on sauvé de l’exploitation forestière.

Apparus pendant l’Antiquité ces arbres sont pourtant toujours en vie

Les Pins de Bristlecone, 5 000 ans, Etats-Unis

acte 1 : En 2013, en Californie, des scientifiques ont découvert un pin de Bristlecone. Et cet arbre pourrait être âgé aujourd’hui de 5 070 ans. Le lieu précis où se trouve cet arbre a bien évidemment été tenu secret pour éviter tout vandalisme. Si cet arbre a pu vivre aussi longtemps c’est grâce à la densité de son bois et à sa résine. En effet cela le protège des insectes xylophages et des champignons qui n’arrivent que très difficilement à pénétrer son tronc.

acte 2 : Quelques années plus tôt un autre pin de Bristlecone avait été découvert dans la forêt nationale d’Inyo, quelque part sur les montagnes blanches en Californie. Ce pin de Bristlecone a été nommé Mathusalem en référence avec un personnage de la bible qui aurait vécu près de mille ans. Ce Mathusalem végétal aurait quant à lui 4 850 ans environ.

acte 3 : En 1964 toujours au USA, un pseudo chercheur, spécialiste et biologiste avait découvert un arbre âgé de 4 900 ans. Cet arbre avait été appelé Promethée… Mais ce « chercheur » avait fait abattre l’arbre. Il faut dire que la seule solution efficace pour dater un arbre c’est de compter les anneaux depuis le centre du tronc jusqu’à l’écorce. Les autres techniques pour dater un arbre encore vivant sont  le carbone 14 et le carottage du tronc.

Insolite : il est complètement fou de penser que cet arbre est apparu à la même époque qu’un pharaon égyptien, Ramsès II.

Le cyprès d’Abarqu, 4 000 ans, Iran

Tout autour de cet arbre a été construit l’enceinte de la grande mosquée d’Abar Kûh dans la province de Yazd en Iran. Ce cyprès est considéré comme un monument national en Iran.

L’arbre mesure donc 25 mètres de haut pour un diamètre d’environ 12 mètres. Et ce serait peut-être l’un des plus vieux arbres d’Asie. Cet arbre est surnommé Sarv le zoroastrien, en hommage à une ancienne religion de l’empire Perse.

L’If de Llangernyw, 4 000 ans, Pays de Galles

Ironie du sort pour cet arbre, il se trouve dans le cimetière du petit village de Llangernyw. Mais l’if de Llangernyw doit très certainement sont salut au fait qu’il se trouvait dans le cimetière. En effet cet arbre était très recherché au Moyen Âge car on utilisait son bois pour fabriquer des arcs.

On estime donc à quatre voir cinq millénaires l’âge de cet if qui se trouve dans le Nord du pays de Galles. Il mesure environ 13 mètres de hauteur pour un diamètre estimé à 11 mètres. Le plus étonnant, c’est qu’après 4 000 années cet arbre continue de grandir.

Si l’if peut vivre si longtemps c’est tout simplement parce qu’il réagit plutôt bien lorsqu’une de son tronc se casse. De plus le fait qu’il soit résineux et que son bois soit relativement toxique, le protège des parasites et autres rongeurs.

Les résineux de la Montagne Li, 3 600 ans, Chine

Non loin de Xian se trouve la forêt nationale de Lishan qui abrite des arbres qui dateraient de plus de 36 siècles. Ces arbres se trouvent sur les contreforts de la montagne Li.

Il y a très peu d’informations sur le sujet, mais il se pourrait bien que l’on trouve des arbres très ancien dans cette partie du monde.

Les alerces, 3 600 ans, Chili

En Amérique Latine, on trouve quelques spécimens qui auraient près de quatre millénaires. Un record pour cette partie du monde. Un alerce est un cousin du cyprès et on le trouve principalement dan les montagnes du Chili. Le nom scientifique de cet arbre est « Fitzroya Cupressoide ». Mais ce n’est pas tout, cet alerce mesure 60 mètres de haut pour une largeur d’environ 2,5 mètres.

« Les arbres sont les racines du ciel »  et ils se tiennent debout en silence en regardant la folie des hommes.

L’olivier de Gallura, 3 ou 4 000 ans, Italie

Dans le petit village de Gallura en Sardaigne l’olivier serait peut-être l’un arbres les plus vieux du monde. Cet olivier aurait un diamètre de vingt mètres et une hauteur d’une huitaine de mètres.

 

Le Baobab millénaire de Panke, 2450 ans, Zimbabwe

Originaire du Zimbabwe, le plus viel arbre d’Afrique serait un baobab. Un splendide spécimen qui avec 2 450 ans au compteur se classe parmi l’un des plus vieux arbres du monde.

On dénombre une soixantaine de Baobab millénaire en Afrique. Ils se trouvent dans la savane, au Zimbabwe, en Namibie ou en Afrique du Sud. Sans oublier le Mozambique, le Bostwana ou la Zambie.

Inquiétant : Les baobabs millénaires seraient en train de disparaître. Car lors de ces 12 dernières années on a pu tristement constater que neuf des treize baobabs d’Afrique Australe sont morts ou sont en train de mourir. Parmi les victimes il y a le célèbre baobab Chapman au Bostwana où le docteur Livingstone y grava ses initiales.

L’olivier de Kolymbari, +2 000 ans, Grèce

Sur une île de Grèce, en Crète se trouve un olivier qui serait âgé de plus de 2 000 ans. D’ailleurs certains chercheurs de l’université de Crète estime même son âge autour de 4 000 ans. Mais pour les habitants de Kolymbari, le plus important est que cet arbre continue à produire des olives. 

L’olivier est un arbre qui symbolise la paix, mais c’est surtout un arbre qui résiste indépendamment aux maladies et à la sécheresse. Le bois de l’olivier est tellement dense que certains arrivent même à résister aux incendies. C’est d’ailleurs peut-être en voyant renaître certains oliviers victimes d’incendie que la mythologie grecque a pu développer l’idée folle d’un « phœnix qui renaîtrait de ses cendres ». Car le bois de l’olivier est tellement dense qu’il ne brûle que superficiellement en surface, ce qui lui permet de survivre aux incendies.

L’olivier de Kolymbari à Vouves en Crète n’a donc pas fini de faire couler de l’encre. En effet si les études des chercheurs se révèlent être exactes il deviendrait l’un des plus vieux arbres du monde.

Le Séquoia, 2 200 ans, Californie

Cet arbre géant, surnommé le général Sherman, se trouve dans le parc national de Séquoia en Californie. Il mesure 84 mètres de haut et tout autour de lui se trouve 5 arbres encore plus grands. Il faut dire que le parc national de Sequoia abrite certains spécimens qui sont parmi les plus grands arbres de la planète.

Ce qui est le plus surprenant avec cet arbre c’est son volume. On estime a environ 1 500 mètres cubes le volume de ce séquoia géant.

Triste nouvelle : En Floride un cyprès chauve âgé de 3 500 ans a été entièrement détruit lors d’un incendie. La police avait alors trouvé une jeune femme en possession de stupéfiants. Elle fut plus inculpée pour cet incendie et elle aurait déclaré : « je n’arrive pas à imaginer avoir détruit un arbre qui était plus vieux que Jésus ».