Hoëdic vue du ciel

La côte Est de la côte d’Hoëdic

Comment choisir le meilleur drone ?

Si vous vous demandez quel drone choisir c’est que vous allez sûrement très prochainement acheter un drone. Et pour ne pas rater votre acquisition voici quelques précieux conseils pour faire un bon achat.

 

1. Quel utilisation souhaitez-vous faire pour votre drone?

Quiberon vue depuis un drone

Quel Drone choisir et pour quelle utilisation ?

A. Un drone pour la prise de vue aérienne et la vidéo

Dans ce cas là, il est important de choisir un drone qui se géolocalise tout seul et qui est facile d’utilisation. Pour ceux qui connaissent un peu la musique vous savez que je vais vous conseiller la marque leader sur le marché. Vous pouvez certes essayer toutes les marques que vous souhaitez, je n’ai aucun problème avec cela. Mais choisir le leader c’est dans ce cas précis un gage de sécurité et de tranquillité. Et surtout cela permet de gagner du temps.

Dans tous les cas, il est important de choisir une caméra avec un bon capteur et avec un angle de vue qui soit suffisamment large pour faire de belles photos aériennes. Oubliez les drones qui ont une caméra fixe, cela complique la prise de vue et filmer en continue n’est pas une très bonne idée. Car une fois rentré à la maison vous allez devoir sélectionner la meilleure photo en visionnant des heures de très longues vidéos. Ou alors, vous allez passer beaucoup trop de temps à monter vos vidéos. Car pour être efficace avec un drone il faut faire du premier coup une bonne prise qui dure entre 30 secondes et 1 minute. Cela permet d’être efficace et de ne pas revenir sur la séquence vidéo lors du montage.

Autre détail à ne pas négliger, la stabilité en vol et l’autonomie des batteries, c’est à dire le temps de vol. Vérifiez bien avec le vendeur que l’on ne voit pas les hélices en mode vidéo ou en mode photo. Cela peut paraître anecdotique mais il existe bel et bien des drones qui ont ce genre de défauts. Et ce n’est pas qui les empêche d’être tout de même mis en circulation par leur fabriquants sur le marché des drones.

Photo prise par un Mavik Pro au fond d’un Fjord norvégien

B. Mon expérience personnel avec les drones

Lorsque j’ai acheté mon premier drone, c’était un modèle dont les hélices et les bras de rotors ne se repliaient pas. Donc une fois monté, le drone prenait un bon tiers de la place dans le coffre de ma voiture. La caméra était fixe et sans retour vidéo sur smartphone. Mais surtout, il fallait régler les rotors un par un en cas de dérive de l’appareil.

Certes le drone m’avait coûté 250 euros, mais c’était un échec total. Le pire choix que je pouvais faire, je l’avais fait. J’ai donc ramené mon drone en magasin et j’ai bénéficié d’un avoir. Ensuite j’ai dédié un budget conséquent, soit 1 300 €, pour pouvoir vraiment utiliser la force de frappe du drone.

C. Quel drone choisir pour les enfants

Tout d’abord si vous souhaitez offrir un drone à un enfant, dîtes-vous bien que ce n’est peut-être pas une bonne idée. Parce que premièrement, il y a un certains nombres de règles à suivre. Et que deuxièmement il est marqué un peu partout que l’utilisation d’un drone doit se faire sous la surveillance d’un adulte. Mais si votre enfant réclame un drone et que vous ne pouvez pas lui dire non, choisissez donc un drone d’intérieur. Car les drones d’intérieurs sont faciles à utiliser et sans risque. Les hélices sont protégées par une structure en plastique. Et même si votre enfant met son doigt pour voir ce que cela fait, il ne risque pas grand chose.

2. Notre sélection des meilleurs drones disponibles sur le marché

Pour choisir le meilleur drone il faut donc se focaliser sur la stabilité du drone. Mais aussi sur son autonomie, le type de caméra et d’objectif. Il faut bien entendu idéal que les batteries du drone et de la télécommande soient interchangeables. Cela vous permettra donc de remplacer les batteries et de voler sans être limité par le temps.

Si vous souhaitez voyager avec un drone, il va donc falloir s’occuper très sérieusement de l’aspect encombrement. A titre d’exemple le constructeur chinois de drones propose des engins qui prennent autant de place qu’une bouteille d’eau. Un argument imparable que chaque voyageur comprend très facilement. Un drone ultra-potable est donc également un critère de choix très important.

La sélection des meilleurs drones disponibles sur le marché

– Le Mavik Pro, DJI

C’est la référence ultime sur le marché. avec un faible encombrement et une autonomie en vol de 27 minutes ce drone est incontournable. La vitesse maximum du Mavik Pro est de 45km/h.

Sa stabilité en vol est impressionnante. Lors des manœuvres en vol il garde toujours son assiette même lorsque l’on est un peut rapide sur les manettes de la télécommande. Il fait du surplace avec une grande facilité et même lorsqu’il y a un peu de vent. Le seul point où il vous faudra faire attention est atterrissage. Eviter donc d’atterrir sur une zone poussiéreuse ou sur du sable.

Le Mavik Pro bénéficie également de capteur anti-collision. c’est à dire qu’il s’arrête en principe automatiquement lorsqu’il approche d’un obstacle. Pour vos premiers vols lors du premier mois, utilisez uniquement le mode débutant. Ainsi votre drone n’ira pas à plus de 30 mètres de distance. Certains vous conseillerons d’acheter un petit drone pour débuter, c’est une fausse bonne idée. Même si cela peut paraître raisonnable, vous allez donc dépenser entre 150 et 200 euros pour un matériel qui ne vous donnera pas beaucoup de satisfaction. Vous allez atteindre très vite les limites de l’appareil et vous devrez ensuite dépenser encore des sous pour racheter le « drone de vos rêves ».

A noter qu’il existe dorénavant des déclinaisons du Mavik Pro. Il y a donc le Mavik Pro Alpin, un drone de couleur blanche qui vol à 60 km/h. Et puis il y a le Mavik Pro Platinium, il possède une autonomie de 30 minutes et bénéficie d’une « réduction » de 60% de la puissance acoustique. (PS: je ne veux pas savoir ce qu’est la puissance acoustique, ce que j’aimerai savoir c’est qu’elle est la réduction du bruit du drone)

– Le Spark, DJI

Si vous avez une limite de budget, alors le Spark est fait pour vous. Il coûte environ deux fois moins cher que le Mavik Pro. Par contre son autonomie est de 13 minutes seulement.

Pour la question de la portée du Spark il peut voler jusqu’à 2 kilomètres, mais il ne filme pas en 4K. Et côté stabilité en vol et détection des obstacle, il est moins bon que son grand frère le Mavik Pro.

– Le Phantom IV, DJI

Ce drone est absolument parfait pour la prise de vue. Néanmoins il est assez encombrant et il coûte assez cher. c’est pour cette raison que je ne conseille pas l’achat de ce drone, sauf si vous faîtes de la vidéo et que vous souhaitez voler dans des conditions un peu compliquées.

Le Phantom, c’est un peu le 4×4 du drone. Il est robuste et puissant. Il dispose d’une autonomie de vol de 29 minutes et surtout il a le meilleur objectif et la meilleur caméra du marché.

La caméra filme en 4K et le capteur d’image enregistre les photos à 20 millions de pixels. Et en ce qui concerne la portée de l’appareil il peut voler jusqu’à 7 kilomètres de son point de départ.

 

3. Quel drone choisir la synthèse

Urbex, la tour de refroidissement abandonnée

La tour de Charleroi en Belgique

Vous aurez donc compris, nous privilégions les caméras embarquées. C’est plus simple d’utilisation et surtout cela évite de réfléchir sur comment mettre en place un retour vidéo sur smartphone. Car c’est important de savoir ce que l’on filme.

A. La météo et les limites du vol en drone

La stabilité en cas de vol stationnaire est également un point important à prendre en compte. Il faut noter que les drones ne peuvent pas voler sous la pluie. Si votre drone n’est pas puissant il ne pourra pas voler lorsqu’il y a du vent.

C’est justement pour cette raison que je vous conseille le Mavik Pro, car même avec du vent vous pouvez faire voler votre drone. En cas de vent fort faîtes voler votre drone contre le vent, cela vous permettra de savoir si les conditions météos sont encore maîtrisables.

B. Votre lieu de résidence

En France, le survol des zones urbaines étant interdit au drone de loisir ou parfois soumis à autorisation, vous risquez de devoir faire beaucoup de route pour faire voler votre drone. Si vous vivez en région parisienne il est quasiment interdit de faire du drone dans tous les départements d’Île de France.

Si vous habitez dans une région pluvieuse et venteuse ayez en tête que vous n’aurez peut-être pas toujours les bonnes conditions pour faire voler votre drone.

C. Le budget à consacrer à l’achat de votre drone

i. Le choix du drone en fonction de vos priorités

Si vous souhaitez vraiment avoir un drone pour voler, prendre des photos et filmer, l’idéal est d’avoir un budget de plus de 1200 euros. Et si vous avez un budget très limité, vous pouvez  acheter un drone sans accessoire.

Évitez donc d’acheter 2 drones, un petit pour commencer et un cher pour continuer à voler. Car cela va vous générer des dépenses. Par contre prenez votre temps pour acheter votre drone et attendez une période de solde ou une offre commerciale.

ii. Assurance et mise en garde

Concernant l’assurance, je vous conseille de faire l’impasse dessus. Lors de votre premier vol vous prendrez suffisamment de temps pour lire toutes les notices. Cette étape est très importante. Vous pourrez ensuite visionner des tutoriels pour vous aidez à monter votre drone et à avoir les bons réflexes. Vous irez dans un lieu reculé, idéalement un champ ou une clairière loin de la civilisation. Et surtout vous enclencherez le mode débutant. Pour rappel, le mode débutant permet de faire voler votre drone jusqu’à 30 mètres de distance. Ne pas prendre l’assurance c’est économiser un peu d’argent.

Généralement les vendeurs font valoir le fait que lors de la première utilisation il y a énormément de crashs et énormément de drones qui perdent le signal. C’est une technique de vente comme une autre pour vous manipuler en jouant avec votre besoin d’être réconforté.

D. Où acheter son drone ?

Même si cela peut-être très tentant d’acheter son drone sur internet, si vous êtes un grand débutant nous vous conseillons de vous rendre en magasin. Vous pourrez passer ainsi un peu de temps avec un vendeurs qui vous donnera les grands principes de bases. Certes son discours risque d’être un grand monologue dont le but pourra être de vous vendre une marque de drone qu’il n’arrive pas à vendre. Mais vous pourrez également obtenir de précieux renseignements si votre interlocuteur à un minimum d’honnêteté intellectuelle.

Passer par un canal de vente traditionnel, vous évitera de trop longs délais de livraison. Les vols ou les chocs éventuels lors de l’envoi du colis. Mais aussi vous n’aurez pas besoin de gérer les frais de douane, notamment si votre drone est livré depuis la Chine, les Etats-Unis ou tout autre pays non membre de l’espace économique européen.

Concernant la garantie, si vous vous rendez dans une grande enseigne, il vous sera plus facile de gérer l’après vente. Gérer un éventuel remplacement d’un drone défectueux ou faire réparer votre drone si la période de garantie est dépassée.

E. Le Mavik Pro, le drone ultime

Les dimensions du Mavik Pro une fois plié sont de 198 mm par 83 mm de largeur et une hauteur de 81 mm.

Poids : 735 grammes ; temps de chargement de la batterie 1 heure ; autonomie en vol environ 27 minutes. Et en ce qui concerne l’enregistrement, il se fait sur une carte micro SD.

Pour le budget il font compter 1250 euros TTC pour un combo composé de 3 batteries, un sac de voyage, de la télécommande et des fils de branchement pour Iphone et Android. Ainsi que la station de chargement pour la télécommande et les batteries.

 

Si vous avez des questions ou des commentaires à faire n’hésitez pas à nous laisser vos impressions via Disqus. Si cet article vous a été utile dîtes le nous également nous serons ravis d’avoir pu vous aidez. 

Les marais salants de Guérande pris depuis un drone

Quel drone choisir pour prendre des photos et faire des vidéos

crédits photos : Yann Ve