Comment survivre au décalage horaire ?

Parce que partir loin rime souvent avec décalage horaire, nous avons décidé de nous interesser de plus près à ce mal bien connu des voyageurs : le décalage horaire. Généralement jusqu’à trois fuseaux horaires, cela se passe bien pour tout le monde. Mais c’est à partir de 3 heures et plus que les choses se corsent. Maux de tête, troubles digestifs,

 

Astuces pour lutter contre le décalage horaire et limiter ses effets :

1.Buvez de l’eau

L’eau c’est vital on ne le répètera jamais assez. La déshydratation pertube l’horloge biologique et les capacités de récupération du corps. Le décalage horaire va vous fatiguer, mais la déshydratation amplifie cette sensation. A savoir que le manque d’eau est responsable d’une baisse d’énergie d’environ 20%.

2. Utilisez votre temps de transport pour récupérer

Autobus, taxi, avion peut importe le moyen de transport dans lequel vous vous trouver, il va falloir maximiser votre temps de sommeil. Pour dormir ou du moins se relaxer il est impératif de se mettre des bouchons anti-bruit dans les oreilles et un bandeau sur les yeux afin de ne pas être perturbé par la lumière.

Les jours précédants le départ essayez de dormir au maximum.

3. Mettez-vous tout de suite à l’heure locale

Le meilleur moyen pour « digérer » le décalage horaire est de se mettre immédiatement à l’heure locale. Avant votre départ vous régler votre montre sur l’heure du pays où vous comptez vous rendre.

Une fois sur place essayez au maximum de jouer le jeu de l’heure locale. Concrêtement il faut essayer de manger aux heures locales. Rentrer le plus tôt possible à l’hôtel. Couper les contacts avec le pays de provenance.

4. Faîtes de l’exercice physique avant de dormir

Pour aborder la nuit avec sérénité il est important de faire au moins 45 minutes d’exercice physique pour vous aider à dormir.

5. Pour mieux dormir baissez le chauffage

Que vous soyez dans l’avion ou à l’hôtel penser à baisser le chauffage ou le thermostat. En effet le froid provoque le sommeil, car avec la baisse de la température votre organisme comprend qu’il est temps de dormir.

6. Partir à l’est ou à l’ouest ?

Dans tous les cas partir à l’ouest est mieux !

Lorsque l’on est en France et l’on part vers l’est et notament l’Asie le décalage horaire est vraiment plus difficile à absorber. Inversement depuis la France, lorsque l’on voyage vers l’ouest (Etats-Unis, Canada ou Amérique Latine) le décalage horaire est beaucoup plus facile à rattraper.

En faite notre organisme s’accorde beaucoup plus facilement d’un retard de 90 minutes (voyage vers l’ouest). Mais il ne peut absorber qu’une avance de 60 minutes par jour (voyage vers l’est). Tout s’explique.

7. Profitez au maximum de la lumière du jour

Une fois arrivé sur place il est primordial de vous exposer au maximum à la lumière du jour.

8. Eviter les boissons contenant de la caféine ou de l’alcool

Ces boissons risquent de favoriser la déshydratation de votre corps et d’augmenter votre sensation de fatigue et votre malaise du au décalage horaire.

Une fois sur place, si en ultime recors contre la fatigue vous décidiez de boire du café, dîtes vous bien que son action varie de 4 à 6 heures.

9. Faîtes la sieste

Si elle ne fait pas plus de 30 minutes la sieste va vous permettre de vous sentir plus en forme et plus reposé.

Si vous ne tenez vraiment plus et que vous êtes au bord de la crise de nerfs, vous pouvez alors vous octroyer une sieste de 2 heures. Cela aura pour conséquence de vous faire bénéficier d’un cycle de sommeil profond.

Dans tous les cas mettez un réveil avant de vous endormir car si vous dormez plus longtemps vous risquez la catastrophe.

10. Evitez les repas trop abondant

Le fait de trop manger à bord de l’avion par exemple va perturber votre sommeil. Autre point négatif, la digestion mobilise beaucoup d’énergie.

11. Prévoyez un SAS de décompression

Que ce soit à l’aller comme au retour, prévoyez à chaque fois une journée de récupération. Nous ne sommes pas des robots. Le recadrage du sommeil s’effectue généralement sur 48 heures. Votre « journée » de récupération ne sera donc pas de trop.

 

12. Soyez heureux pour vaincre le décalage horaire

Une fois sur place souriez à la vie et soyez heureux. Certes cela ne se décrète pas. Mais si vous ronchonnez toute la journée en vous plaignant du décalage horaire, il y a de fortes chance que cela se passe mal. En psychologie, cela s’appelle de la rumination mentale.

Pour que cela se passe bien il vous faudra favoriser : la chaleur, le plaisir, le contact social avec les gens. Souriez à la vie, soyez détendu et tout va bien se passer.