La Silicon Valley : c’est en Chine que cela se passe

Escale de nuit

Zhongguancun, la Chine ouvre ses bras aux talents étrangers

 

La Chine devient l'Eldorado de la Hi Tech
La Chine devient l’Eldorado de la Hi Tech

A Beijing, les bonnes nouvelles se succèdent pour le quartier de Haidian Park à Zhongguancun, surnommé la « Silicon Valley » chinoise.

 

Les projecteurs du monde entier sont maintenant braqués sur ce parc technologique hi-tech.

 

Zhongguancun, « the place to be » !

 

D’ailleurs fin septembre 2016, Apple a annoncé qu’il allait y installer son 1er centre de R&D chinois. La firme fondée par Steve Jobs, qui est également la première capitalisation boursière mondiale (presque $600 milliards !), rejoint ainsi les autres géants de la technologie qui sont déjà installés à Zhongguancun (Google, Microsoft, Intel, Sony, HP ou encore IBM). Apple va employer 500 salariés (fortement diplômés pour la plupart) dans son hub de Beijing. En s’installant sur le « terrain » chinois, l’entreprise US espère renforcer ses activités dans le pays (ventes et offres de services). Cette même stratégie a été employée au Japon, en Israël et au Royaume-Uni, trois pays où Apple a implanté des centres de R&D.

En Chine, le gouvernement s’est naturellement réjouit de cette annonce. Plus généralement, les entreprises high-tech de Zhongguancun savent que les regards se tournent chaque jour d’avantage vers la Chine. Surtout depuis l’élection de Donald Trump. Car le futur président américain (son mandat débutera en janvier) inquiète beaucoup la Silicon Valley californienne, qui redoute des contraintes renforcées en matière d’immigration, qui pourraient empêcher de hauts talents étrangers de venir travailler aux Etats-Unis.

 

La Silicon vallée c'est désormais en Chine que cela se passe...
La Silicon vallée c’est désormais en Chine que cela se passe…

L’expatriation en Chine de plus en plus plébiscitée.

Le CEO de Baidu (plus gros moteur de recherche chinois), Robin Li, a récemment adressé un message de réconfort aux jeunes diplômés du monde entier, en leur expliquant que les portes de la Chine leur sont grandes ouvertes, et qu’il faut désormais voir plus loin que les USA. Les médias américains les plus influents ont largement évoqué cet appel de Baidu, preuve que la question est suivie avec beaucoup d’attention dans les milieux d’affaires. Derrière le message de Robin Li, on comprend que la Chine se tient prête à accueillir encore plus d’entreprises et de salariés high-tech, à Beijing ou ailleurs. Et que Zhongguancun, 2ème parc technologique au monde derrière la Silicon Valley US, poursuit plus que jamais son développement.

 

Crédits photos et texte : Gregory H.