Le nord Chili et le désert d’Atacama

Les paysages du nord Chili sont parmi les plus désertiques et les plus inhospitaliers mais pourtant le désert d’ Atacama fait parti des plus beaux endroits de la planète.

Le désert d’Atacama est sans conteste l’un des endroits le plus charismatique d’Amérique latine. D’ailleurs les organisateurs du Paris-Dakar ont relocalisé leur course automobile au Chili. Le trajet emprunte forcément le désert d’Atacama.

Le nord du pays regorge de lieux tous plus magiques les uns que les autres.

La cordillère des Andes, le désert d’Atacama, l’immensité et la beauté de ces lieux est à couper le souffle.

Les petits villages de l’altiplano, les volcans, les flamants roses, le désert qui plonge dans l’océan pacifique. C’est à peu de choses près le programme qui attend le voyageur qui se rend dans le nord du Chili.

Le Chili est un pays tout en longueur, il s’allonge sur près de 4300 kilomètres. Pour découvrir le nord du pays, il faut aller à San Pedro de Atacama.

Atacama, un lieu très aride

Le désert d’Atacama s’étend sur 1 000 kilomètres de long sur 2 pays, le Chili et le Pérou.

L'arrivée à San Pedro de Atacama

L’arrivée à San Pedro de Atacama, une ville à l’entrée du désert

 

San Pedro de Atacama

C’est le lieu d’où partent toutes les expéditions vers les geysers du Tatio à 4 300 mètres d’altitude, les lagunes de Chaxa et Tebenquiche, les lacs de Miscanti et Miniques, le salar de Tara, la vallée de la mort et la vallée de la lune.

San Pedro est un petit village de 5000 habitants construit à plus de 2 400 mètres d’altitude est un lieu assez bizarre qui semble assez brut de décoffrage au premier abord. On ressent une sorte d’appréhension en arrivant, très vitre on comprend que le confort de la vie moderne que l’on a pu connaître jusqu’alors à pratiquement complètement disparu.

Et pourtant il est très difficile de faire ses adieux à ce petit village si attachant.

Le volcan Licancabur, vu du côté chilien

Le volcan Licancabur, vu du côté chilien

 

Le désert d'Atacama, une étendue désertique à plus de 2 500 mètres d'altitude

Le désert d’Atacama, une étendue désertique à plus de 3 000 mètres d’altitude

 

Le plateau andin au Chili

Le plateau andin au Chili

Le désert d’Atacama est le désert le plus sec du monde. Les paysages qu’offrent le désert d’Atacama, regardez les bien, car vous ne les verrez peut-être qu’une seule fois dans votre vie.

Un désert de sel dans le nord du Chili

Un désert de sel dans le nord du Chili

 

La laguna Tebinquiche, désert d'Atacama, dans le nord du Chili

La laguna Tebinquiche, désert d’Atacama, dans le nord du Chili

La laguna Tebinquiche est une grande étendue d’eau salée mais pas de panique, la profondeur de cette lagune n’excède pas les 50 centimètres. Et c’est d’ailleurs depuis cet endroit que l’on admire le coucher du soleil et pour admirer également le lever de lune, « la puesta de la luna ».

La vallée de la lune dans le nord du Chili

La vallée de la lune dans le nord du Chili

 

Où sommes nous? Vallée de la lune, Atacama, Chili

Où sommes nous? Vallée de la lune, Atacama, Chili

La vallée de la lune

La vallée de la lune a été classée sanctuaire naturel, il s’agit d’un parc qui est géré par les indiens. Cet endroit est donc un sanctuaire naturel qui est une formation géologique d’une incroyable complexité et qui offre un paysage spectaculaire et le tout à seulement quelques kilomètres de San Pedro de Atacama.

La vallée de la lune présente donc ce qui pourrait être un paysage lunaire, d’où son nom.

 

La vallée de la mort au Chili

La vallée de la mort au Chili

 

Vue imprenable sur la vallée de la mort

Vue imprenable sur la vallée de la mort

La vallée de la mort

A l’origine la vallée de mort s’appelait la vallée de Mars, « valle de marte ». En référence à la couleur rouge de la vallée. Or le rouge est une  couleur qui s’accentue lors du coucher du soleil. Cette référence à mars est donc due également aux paysages rocheux qui semblent venir d’une planète lointaine.

Avec l’usage la « valle de marte » est devenue la valle de la muerte. La vallée de la muerte offre également une sensation or du commun.

 

 

Le volcan Licancabur, un lieu mythique et dangereux

Le volcan Licancabur, un lieu mythique et dangereux

Des ressources exceptionnelles

Or, fer, lithium se sont accumulés dans le sous sol de l’Atacama.

Mais pour exploiter ces ressources l’industrie a besoin de plus en plus d’eau. Or l’eau est une denrée rare et les besoins en eau de l’industrie risque fort de compromettre l’équilibre fragile du désert d’Atacama.

Une autre ressource, le sel !

Des milliards de tonnes de sel, l’un des plus pur au monde, se trouvent le long de la côte chilienne.

 

 

Crédits photos: Yann, Escale de nuit