10 façons sympas de risquer sa vie tout en voyageant:

1. Se baigner sur les plages du nord de l’Afrique du Sud.

Se baigner hors des zone de baignade en Afrique du Sud relève du suicide et ou de la mort assistée.
Située aux confluents de 2 océans, l’Indien et l’Atlantique. Cette zone de rencontre l’est également pour les animaux marins et leurs prédateurs…

2. Prendre un bus en Bolivie pour visiter des petits villages perdus dans les montagnes.

Les bus Boliviens sont une aventure à eux tous seuls, ils peuvent tomber plusieurs fois en panne sur un même trajet. Accumulent des retards qui feraient passer la SNCF pour la compagnie la plus ponctuelle du monde.

3. Voyager entre le tropique du Cancer et le tropique du Capricorne sans anti-moustique et sans moustiquaire.

Zika, paludisme, dengue, fièvre jaune voici un léger aperçu des maladies que véhiculent les moustiques…

Les symptômes cliniques vont du mal de tête, à la toux, maux de gorge le tout accompagné de fortes fièvres et de diarrhées. Pour les plus faibles « biologiquement parlant » c’est la mort…

4. Visiter Caracas au Vénézuela, avec un reflex flambant neuf autour du coup et une poignée de dollars US dans la poche.

Caracas est l’une des villes les plus dangereuses du monde avec un taux d’homicide par habitant qui surclasse toutes les autres villes de la planète.

5. Faire une randonnée à la frontière entre le Chili et la Bolivie à la découverte des Volcans de la cordillère des Andes.

Nota Bene: les zones frontalières entre la Bolivie et le Chili ont été minées du temps du Général Pinochet. (Dictateur chilien qui avait renversé le président Salvador Allende, démocratiquement élus)

Si vous n’aimez pas le Chili, le Cambodge et ses champs de mines – installées par les Khmers rouges vous attendent.

6. Voyager avec une compagnie aérienne, blacklistée par l’IATA et interdite de vol en Union Européenne.

Il y a une liste émise chaque année par la communauté européenne pour mettre en garde ses ressortissants contre des compagnies peu scrupuleuses qui envoie leur avion en l’air comme un élève de primaire ferait voler un avion en papier…

Le plus risquer est de prendre un vol interne, avec des villes d’arrivée et de départ qui ne sont pas la capitale.

7. Se rendre dans l’un des 40 pays déconseillées par le quais d’Orsay.

Parce que après tout les diplomates français sont trop frileux.

8. Faire un trek pieds-nus dans le désert du Sahara au printemps. Histoire d’être en symbiose avec le sable et le désert.

Hormis la possibilité de vous brûler un peu la plante des pieds lorsque le soleil est à son zénith… Le printemps est la saison des scorpions dans le désert et ils sont particulièrement très actifs à ce moment de l’année…

9. Louer un beau voilier pour découvrir les côtes Somaliennes et la mer Rouge.

Ce lieux pullule de pirates et malgré le déploiement de forces militaires en Mer Rouge, le fait d’entrée dans les eaux intérieures somaliennes pour mouiller l’ancre et faire un peu de plonger pourrait vous en coûter très très cher…

10. Faire des selfies un peu partout dans vraiment faire attention à ce qui se passe tout autour de vous…

Les « selfies » ou autoportraits commencent à faire des morts en voyage. Au bord des routes, sur les bateaux mais aussi au bord des ravins. On vous aura prévenu.

les "selfies", une façon sympa de risquer sa vie en voyageant

les « selfies », une façon sympa de risquer sa vie en voyageant