Leçons de vie pour une vie meilleure
En ces temps troublés, voici quelques citations et leçons de vie qui ne peuvent
que nous apporter sagesse, espoir et optimisme.

« Ne laisse personne détruire ta paix intérieure » Dalaï Lama

Bonheur:

 » Nous savons de la vie quotidienne que nous existons d’abord pour d’autres personnes, car de leur sourire et de leur bien-être dépend notre propre bonheur » Albert Einstein

simplicité:

« Si vous n’êtes pas capable d’expliquer quelque chose à un enfant de six ans c’est que vous ne le comprenez pas vous-même. » Albert Einstein

Innovation:

« Je n’ai jamais fait une seule de mes découvertes par un processus de pensées rationnelles » Albert Einstein

« Seuls ceux qui tentent l’absurde peuvent réaliser l’impossible » Albert Einstein

« L’apprentissage c’est l’expérience, le reste c’est de l’information » Albert Einstein

Imagination :

 » L’imagination est plus importante que la connaissance. La connaissance est limitée. L’imagination encercle le monde  » Albert Einstein

« Plus vous donnez et plus vous recevez »
Soyez généreux ce que vous donnerez vous le recevrez au centuple.

N’ayez pas de fierté mal placé, être trop fier ne vous apportera que des problèmes et des conflits avec
les autres. Soyez souple et laissez passer.

Prenez votre temps et profitez de la vie, rien de sert de se précipiter. Ainsi vous aurez l’impression de
controler le temps.

Célébrez le présent. Vivre sans le passé en étant nostalgique ou attendre désepérement quelque chose du futur ne vous apportera pas grand chose hormis de la tristesse ou de la frustration.

Les problèmes:
« Dans la vie si l’on peut résoudre un problème avec de l’argent, c’est que ce n’est pas un problème, mais une dépense! »

« Si un problème ne se résout pas tout seul, c’est que ce n’est pas un problème. »

Sagesse populaire:

« Si tu souhaites être heureux, ne crois pas tout ce que les gens disent, n’ignore pas ce que tu vois et ne dis pas tout ce que tu sais. »

Lettre de Pablo Picasso, la recette du bonheur :

Laisse de côté tous les chiffres non indispensables à ta survie. Ceci inclut l’âge, le poids, la taille.
Que cela préoccupe seulement le médecin, il est payé pour ça.
Fréquente de préférence des amis joyeux, les pessimistes ne te conviennent pas.
Continue de t’instruire… Apprends sur l’artisanat, le jardinage, etc…
Ne laisse pas ton cerveau inoccupé, un mental inutilisé est l’officine du diable.
Et le nom du diable est Alzheimer !
Ris le plus souvent possible, et surtout de toi-même!
Quand viennent les larmes, accepte, souffre et … continue d’avancer.
Accueille chaque jour qui se lève comme une opportunité, et pour cela, ose entreprendre.
Laisse tomber la routine, préfère les nouvelles routes aux chemins mille fois empruntés !
Efface le gris de ta vie et allume les couleurs que tu possèdes à l’intérieur.
Exprime tes sentiments pour ne jamais rien perdre des beautés qui t’entourent.
Que ta joie rejaillisse sur ton entourage et abats les frontières personnelles que le passé t’a imposées. Mais, rappelle-toi : l’unique personne qui t’accompagne toute la vie, c’est toi-même.
Sois vivant dans tout ce que tu fais !
Entoure-toi de tout ce que tu aimes : famille, animaux, souvenirs, musique, plantes, un hobby… tout ce que tu veux…
Ton foyer est ton refuge, mais n’en deviens pas prisonnier.
Ton meilleur capital, la santé. Profites-en, si elle est bonne ne la détruis pas, si elle ne l’est pas, ne l’abîme pas davantage.
Sors dans la rue, visite une ville ou un pays étranger, mais ne t’attarde pas sur les mauvais souvenirs.
Il y a des êtres qui font d’un soleil une simple tache jaune, mais il y en a aussi qui font d’une simple tache jaune, un véritable soleil.
Pablo Picasso

« Il meurt lentement celui qui ne voyage pas,
celui qui ne lit pas,
celui qui n’écoute pas de musique,
celui qui ne sait pas trouver grâce à ses yeux.

Il meurt lentement
celui qui détruit son amour-propre,
celui qui ne se laisse jamais aider.

Il meurt lentement
celui qui devient esclave de l’habitude
refaisant tous les jours les mêmes chemins,
celui qui ne change jamais de repère,
Ne se risque jamais à changer la couleur de ses vêtements
Ou qui ne parle jamais à un inconnu.

Il meurt lentement
celui qui évite la passion
et son tourbillon d’émotions
celles qui redonnent la lumière dans les yeux
et réparent les coeurs blessés

Il meurt lentement
celui qui ne change pas de cap lorsqu’il est malheureux au travail ou en amour,
celui qui ne prend pas de risques
pour réaliser ses rêves,
celui qui, pas une seule fois dans sa vie, n’a fui les conseils sensés.

Vis maintenant!
Risque-toi aujourd’hui!
Agis tout de suite!
Ne te laisse pas mourir lentement!
Ne te prive pas d’être heureux! »

Neruda