Les 7 merveilles du monde antique

A LA DECOURVERTE DES 7 MERVEILLES DU MONDE

Ces merveilles du monde n’existent plus pour la plupart, néanmoins c’est un voyage dans le temps et dans l’imaginaire de l’Antiquité que nous vous proposons.
Grèce, Irak, Turquie, Egypte, le berceau de notre civilisation a accueilli des trésors architecturaux et d’ingéniosités que nous n’arrivons pas encore aujourd’hui à réaliser.

La pyramide de Khéops, Memphis

La pyramide de Khéops est également appelée Gizeh ou Gizâ, elle se trouve en Égypte.
C’est la seule merveille encore debout aujourd’hui.

On estime que cette pyramide fut construite aux alentours de 2800 avant JC. Khéops, pharaon égyptien voulait un tombeau capable de défier le temps. La pyramide est démesurée de part ses dimensions, 232 mètres de large et 146 mètres de haut. Pour atteindre la chambre du roi Khéops, il faut parcourir une galerie de 47 mètres de long et de 8,5 mètres de haut.

La pyramide Khéops est un témoignage du monde antique et un formidable monument architectural.

Les jardins suspendus de Babylone, Mésopotamie

Les jardins suspendus de Babylone se trouvaient en Mésopotamie, aujourd’hui appelé l’Irak.

On suppose que les jardins de Babylone furent construits 600 ans avant JC.
Le Roi Nabuchodonosor II serait à l’origine de cette construction en souvenir de la végétation des montagnes de son pays d’origine la Médie (aujourd’hui c’est l’Iran)

Cette construction était composée de plusieurs terrasses en étage.
Selon les témoignages ou les récits de l’époque, il y avait 4 terrasses. Sur la première terrasse était plantés des datiers, cèdres et autres platanes. Sur la deuxième on y planta les genévriers, les cyprès et toutes sortes d’arbres fruitiers.
Sur les 2 dernières terrasses étaient plantées une multitude de fleurs – roses, anémones, tulipes, lys et iris.

Les étages étaient reliés entre eux par des voutes et des colonnes et des piliers de briques.

La statue chryséléphantine de Zeus à Olympie, Élide, Grèce antique

La statue de Zeus se trouvait à Olympie sur la côte ouest de la Grèce.
Elle était réalisée en or et en ivoire, mesurait 12 mètres de haut et était placée sur un socle de 2 mètres de haut.

Sur cette sculpture de plus de 6 mètres de largey était représenté Zeus, assis tenant dans sa main gauche la déesse Niké (déesse de la victoire) et dans sa main droite un septre surmonté d’un aigle. Le trône sur lequel Zeus était assis était orné de pierres précieuses, d’ivoire, d’ébène et d’or.

Le temple d’Artémis, plus connu sous le nom d’Artémision, à Éphèse, en Ionie

L’Ionie est l’ancienne Turquie.

Le temple d’Arthémis se situait à Ephèse, appelée aujourd’hui Selcuk, située à une cinquantaine de kilomètres d’Izmir.

La construction de ce temple se fit en plusieurs étapes. Tout débuta 8 siècle avant JC avec la construction d’un temple originel assez primitif qui comptait 8 colonnes dans sa longueur sur 4 colonnes pour sa largeur.

La particularité de ce temple fût d’avoir été détruit 7 fois en mille ans.

Le tombeau de Mausole, à Halicarnasse, en Carie (aujourd’hui la Turquie)

Le Mausolée, du peintre Wilhelm von EHRENBERG
Le Mausolée, Wilhelm von EHRENBERG

Artémise II construit à la mort du roi un tombeau gigantesque.

Cet œuvre architecturale mesurait 43 mètres de haut supporté par 36 colonnes et surmonté d’une pyramide.

Ce monument fut malheureusement détruit par un tremblement de terre vers 1500 ans après JC.
Peu de temps après les chevaliers de l’ordre de Malte décidèrent de construire une forteresse avec les pierres du Mausolée d’Harlicarnasse.

La statue en bronze d’Hélios, plus connu sous le nom de Colosse de Rhodes, Grèce

Représentation du colosse de Rhodes par Louis de Caullery
Représentation du colosse de Rhodes par Louis de Caullery

Le colosse de Rhodes était placé dans le port de Rhodes. La statue a été érigée 3 siècle avant JC.
Faite de bronze et élevée sur des blocs de marbre, la statue mesurait 32 mètres de haut.

La statue s’écroule en l’an 225 avant JC, suite à un tremblement de terre. Puis en 653 après JC l’ensemble des matériaux est embarqué par des arabes de passage pour être vendus à un marchand d’Ephèse.

Le colosse occupa un peu plus de 60 ans l’entrée du port de Rhodes.

La tour-fanal de Pharos, plus connu sous le nom du Phare d’Alexandrie, Égypte

Le phare d’Alexandrie se situait face à la ville d’Alexandrie, construit sur l’île de Pharaos au 3 ème siècle avant JC.
Le phare culminait à 135 mètres de haut et on pouvait le voir jusqu’à 50 kilomètres.

Ce sont les 7 merveilles du monde. D’un monde antique, d’un monde disparu.