Vague à l’âme en Bretagne

Muni d’un appareil photo argentique M6 Leica de plus de 30 ans, d’un objectif 35 mm et d’un film 400 ISO en noir et blanc, je me rapproche d’une digue que je connais bien, pour essayer de capturer la puissance des vagues, du vent et de l’océan.

Une dépression au début du printemps, c’est toujours un peu surprenant, l’air est doux et on se croirait presque en sécurité.

Mais Pâques peut-être la saison des tempêtes où les masses d’air froid rencontre brutalement des masses d’air chaud… Dépression assurée.

 

 

La mer se déchaîne

La mer se déchaîne

La digue protège les hommes

La digue protège les hommes

Un paquet de mer jaillit par dessus la digue

Un paquet de mer jaillit par dessus la digue

Orgueil éternel des hommes qui veulent défier les éléments

Orgueil éternel des hommes qui veulent défier les éléments

Submergée

Submergée

Il est quasiment impossible de deviner la taille des vagues... c'est frustrant.

Il est quasiment impossible de deviner la taille des vagues… c’est frustrant.

Les vagues attaquent inlassablement

Les vagues attaquent inlassablement

les flots débordent sous le soleil d'un dimanche de Pâques

les flots débordent sous le soleil d’un dimanche de Pâques

Et la mer ensevelit la petite jetée bretonne

Et la mer ensevelit la petite jetée bretonne

c'était si paisible

c’était si paisible

Au plus près de l'action, heureusement sur la plage on ne risque rien

Au plus près de l’action, heureusement sur la plage on ne risque rien

Le ciel se couvre de plusieurs nuances de gris

Le ciel se couvre de plusieurs nuances de gris

Une vague explose sur la digue

Une vague explose sur la digue

Dépression sur la Bretagne

Dépression sur la Bretagne

Crédits photos : Escale de nuit