Les Falaises d’Etretat, l’un des plus beaux sites naturels d’Europe

Escale de nuit
20140826-002830.jpg
Manneporte, l’arche qui se trouve la plus à l’Ouest

 

La plage de galets d'Etretat sous les nuages
La plage de galets d’Etretat sous les nuages et la porte  d’Aval et son aiguille creuse dans les lointains.

Les falaises d’Etretat

Les falaises d’Etretat forment comme une sorte d’arène face à la mer. C’est l’un des plus beaux sites d’Europe. La vue depuis les falaises est à couper le souffle. C’est un spectacle à admirer au moins une fois dans sa vie!

Les falaises d’Etretat forment un site exceptionnel qui inspira les impressionnistes et qui continue d’inspirer et d’enivrer les voyageurs.

Ici à Etretat plus qu’ailleurs s’offre à vous toutes les splendeurs de la côte d’Albâtre. Ici tout est beau, le panorama est sensationnel. Et le lieu est particulièrement photogénique. Il est assez difficile de rater ses photos.

 

Sans nul doute, Etretat est le diamant de la côte d’Albâtre. Pour profiter au maximum de ce lieu, il ne faut pas hésiter à se balader sur les falaises, sur la plage et surtout prendre son temps. Attention les couchers de soleil sont particulièrement beaux à Etretat. Je me souviens qu’une amie normande me disait qu’à Etretat les couchers de soleil étaient toujours fantastiques.

 

Les impressionantes falaises d’Etretat, constituées de craies et de silex continuent de fasciner petits et grands, malgré leur érosion inéluctable.

 

Éboulements de la falaise amont à Etretat, l’érosion est en marche et rien ne l’arrêtera.

 

Ce cadre mystérieux attire de nombreux touristes du monde entier.

Etretat, c’est aussi une verticalité qui surprend et qui fait de ce lieu un endroit unique au monde. Attention au vertige.

Pour admirer les falaises d’Etretat l’idéal est de venir en automne ou en hiver, il n’y a pratiquement personne. En saison ou le weekend privilégiez vos balades le matin, il y a vraiment beaucoup moins de monde.

Si vous devez séjourner dans la région et que votre budget est un peu restreint, Dieppe et Fécamp sont des villes plus abordables qu’Etretat.

 

Monet et Etretat

Monet et Etretat c’est une longue histoire, un coup de foudre peut-être, plusieurs dizaines de toiles ont d’ailleurs été peintes par Monet.

20140826-001511.jpg

 

Bienvenue au pays des falaises.

20140826-002853.jpg

 

Les falaises d’Etretat ressemblent parfois à un gigantesque amphithéâtre antique

 

Etretat au coucher du soleil
Etretat au coucher du soleil

Etretat est l’un des lieux que vous devez impérativement visiter.

Les falaises d’Etretat sous le soleil couchant

 

Barques de pêcheurs à Etretat
Barques de pêcheurs à Etretat

 

Ecole de voile à Etretat
Ecole de voile à Etretat

 

Vue imprenable depuis la falaise sur la plage et la ville d'Etretat
Vue imprenable depuis la falaise sur la plage et la ville d’Etretat

 

Etretat vue depuis la chapelle des marins.

 

La plage d’Etretat à marée basse et la porte aval.

 

Etretat, la plage, les falaises pendant la nuit

 

Balade de nuit à marée basse sur la plage d’Etretat

 

La nuit de puissants projecteurs illuminent les falaises d’Etretat le spectacle est fantastique

 

Etretat, la côte d’Albâtre, un spectacle géologique extraordinaire !
Les falaises d’Etretat font partie intégrante de la côte d’Albâtre.

Sur la portion d’Etretat, elle se composent de trois arches successives :

La porte d’Aval et l’aiguille creuse

A l’ouest, on peut observer la porte et la falaise d’Aval avec sa célèbre « aiguille » qui culmine à 70 mètres de haut,  encore plus à l’ouest, dans le prolongement on trouve Manneporte.

 

Manneporte, l’arche la plus à l’Ouest

En se tournant vers l’est, la porte et la falaise d’Amont, sont surplombées par la chapelle des marins.

La porte d’Amont et la plage de galet d’Etretat

L’existence de ces portes ou « arches » n’est absolument pas liée à l’érosion marine. Plus étonnant, c’est l’action d’une rivière côtière parallèle à la côte qui a creusé son lit dans la falaise. Ensuite dans un second temps la ligne du littoral a reculé jusqu’aux arches. Enfin dans un troisième acte, ce sont les courants marins, liés aux vagues se sont chargés d’agrandir les arches.

 

Crédits photos : escale de nuit – Yann Ve