20140317-211922.jpg

La disparition d’un avion de la Malaysian Airlines.

11 mars 2014, le parquet de Paris à ouvert une information judiciaire suite à la disparition le 8 mars du vol MH 370 à 00h40.

la disparition d’un vol de nuit

L’enquête avance et l’on se rend compte que tout les dispositifs de géo-localisation que possède l’appareil ont été débranché, il a changé de cap et enfin le co-pilote a souhaité une bonne nuit à tous avant de disparaître dans la nuit.

20140317-223356.jpg

Le casse-tête chinois de Malaysia Airlines.

Retrouver l’avion disparu se révèle pire que de chercher une aiguille dans une botte de foin!

Le seule problème pour l’instant c’est de retrouver la botte de foin!

La zone recherche fait un rayon de 5000 kilomètres. C’est l’immensité de la zone qui entraine une impossibilité de lancer des recherches « classiques ».

Etant donné que les 3 moyens de localisation de l’avion ont fini d’émettre en même temps on présume une explosion ou un détournement.

Les membres des forces aériennes malaysiennes ont quadrillées la zone lors de la disparition avec de petits avions plus de 20 000 milles nautiques carrés soit environ plus de 52 000 km2.

En pratique les recherches ont consisté à l’époque à survoler à environ 150 mètres d’altitude, ce qui n’a rien donné.

L’arrêt des recherches le samedi 15 mars

Après avoir quadrillé une pseudo zone de recherche les énergies se concentrent désormais sur deux corridors:

L’un au nord, du Kazakhstan au nord de la Thaïlande.

L’autre au sud, de l’Indonésie à la partie méridionale de l’Océan indien.

« Le 21 mars 2014 on déclare que des débris auraient été aperçus dans ce corridor sud, des bateaux et des avions seront envoyés sur place pour quadriller la zone »

Les autorités chinoises ont, quant à elles, dédié 21 satellites pour enquêter sur ce que l’on pourrait considérer comme étant un acte délibéré.

Pendant ce temps là l’enquête se poursuit au sol

La police malaisienne a perquisitionné les domiciles des deux pilotes du vol de Malaysian Airlines MH370.

Une découverte : le commandant de bord possédait un simulateur de vol chez lui, néanmoins ce n’est pas interdit et cela est relativement courant chez les passionnés…

Néanmoins lors de l’inspection du simulateur de vol, les inspecteurs se sont rendus compte que le pilote avait tenté via le simulateur de poser un boeing à 5 reprises sur une piste faisant un kilomètre. Ce nouvel élément laisse penser les enquêteurs que le pilote aurait pu ainsi préparer le détournement de l’avion vers un lieu difficile d’accès et dépourvu d’infrastructure correcte…
Il y aurait 600 pistes dans cette région d’Asie du Sud-Est.

D’autre part il est tout à fait compréhensible qu’un pilote relève le défi de se poser sur la distance la plus courte possible.

Ce qui est très très compliqué c’est que si l’avion s’est crashé en mer il va être très compliqué de trouver la carlingue car dans cet endroit du globe les profondeurs de l’océan sont vertigineuses…

Où est le Boeing 777 de la Malaysian Airlines ?

20140317-214758.jpg

La compagnie Malaisienne est au bord du précipice devant une telle énigme et la responsabilité vis à vis des passagers embarqués.

Un ministre qui ne sait plus ou donner de la tête

La Malaisie a fait appel à l’aide International pour poursuivre les recherches sur une zone qui s’agrandit de jour en jour.

Le gouvernement malaisien a admis que le Boeing 777 MH 370 qui a disparu, aurait volé 7 heures en évitant les radars civils.

Une chose est sûre, les conséquences économiques pour cette compagnie aérienne, déjà déficitaire, seront très lourdes. Ce grave événement marquera durablement l’histoire de l’aéronautique mondiale.

le vol fantôme de la Malaysian Airlines MH 370

Le Boeing triple 7 a disparu depuis maintenant bien trop longtemps.

Des informations troubles :

Les radars militaires Malaysien ont repéré le MH 370 sur leur radar. On y voit le vol MH 370 revenir sur ses pas, zigzaguer entre la Thaïlande, la Malaisie et l’Indonésie en prenant soin de ne surtout pas rentrer dans les espaces aériens de ces différents pays…

Signe troublant 2 iraniens ont voyager sur le vol avec des passeports volés et des billets d’avion achetés en Thaïlande. Néanmoins après enquête la police thaïlandaise déclara qu’il s’agirait peut-être de deux jeunes qui souhaitaient immigrer en Allemagne.

Que transportait l’avion MH 370?

La Malaysian Airlines a reconnu avoir transporté des batteries au Lithium.
Ceci est strictement interdit…
Il n’y aurait pas dû avoir de batteries au lithium à bord.
Ont-elles explosé en provoquant une baisse de pressurisation à bord et la perte de connaissance des 239 occupants?

Hypothèse:
À bord étaient présents également 20 ingénieurs de la société Freescale, entreprise qui venait juste de déposer un brevet sur la possibilité de rendre des avions furtifs.

Qui avait intérêt à faire disparaître ces 20 ingénieurs?

Ce qui est le plus inquiétant, ou du moins ce qui nourrit l’incompréhension de tous ces que la liste officielle des passagers n’a toujours pas été communiquée, plus de 18 mois après la disparition de l’avion.

Hypothèse :

L’avion a-t-il été pris en main depuis le sol?

Hypothèse :

L’avion aurait-il été abattu par les forces armées américaines.
En effet quelques éléments semblent faire pencher l’affaire vers une tentative d’attentat d’une base américaine située au sud des Maldives.

Au passage, pourquoi la NSA a classé les éléments concernant la disparition du vol comme secret défense?

Peut-être parce que les américains ne souhaitent pas se voir propager la ou les méthodes permettant à mettre hors service les transpondeurs et autre système de localisation des aéronefs.

Peut-être parce que le MH 370 se rapprochait trop dangereusement d’une des bases de l’armée américaine… On pense à la base Diego Garcia et à une visite d’État improbable et d’une une mystérieuse partie de Golf entre le premier ministre malaisien et le président des États-Unis

Quand l’affaire rebondit avec la découverte de débris du MH370!

Le 29 juillet ont été retrouvés sur la côte Est de l’île de la Réunion : un bout d’aile et un morceau de valise.

Sur l’aile il y a un numéro de série qui permettra ou pas de faire le lien avec le Boeing 777 disparu…

D’où viennent ces débris? Celui qui élucidera la question trouvera le lieu du crash.
Or l’étude des courants ne démontre pas la possibilité que ceux-ci aient pu passé de l’Australie vers la réunion…
Dans cette zone du globe le courant va dans l’autre sens c’est à dire d’est en ouest.

Ironie du sort!
La Malaisie n’a jamais répondu aux demande de la France afin de pouvoir accéder au dossier.
On rappelle que 4 français avaient disparu avec le vol MH 370.

Pour l’instant la pièce tant convoitée se trouve à Toulouse Balma, dans les bureaux du BEA.

Néanmoins aujourd’hui la Malaisie ordonne à la France de lui rendre le flaperon! Or la pièce du Boeing 777 appartient à la France. Il a été retrouvé sur les côtes françaises de l’île de la Réunion.

Une chose est sûr le mystère s’épaissit et personne ne souhaite communiquer sur cette affaire qui on l’espère sera oubliée de tous dans les plus brefs délais.

Néanmoins les familles des victimes se mobilisent et tentent via des moyens dérisoires de faire parler les faits et de recouper, de vérifier les informations fournit par la Malaisie…

Attentat, détournement, missile?
Destruction en l’air, destruction à la surface de la mer. Cela semble tout de même peu probable.