il est fortement recommandé de croquer un carré de chocolat avant de lire cet article qui peut être anxiogène, nous avons bien dit 1 carré de chocolat pas toute la tablette

20140220-001307.jpg

Voyage au pays du Chocolat

Une forte demande sur le chocolat?

Depuis quelques temps tout le monde s’agite. Une hausse non négligeable de la demande sur le chocolat est observée.

20140220-001414.jpg

En effet les chinois apprécient eux aussi de plus en plus les fèves de chocolat torréfiées et ils sont 1,4 milliard… Sans parler des indiens où l’on dénombre également 1,2 milliard d’habitants.

En 2013, la population de la planète terre ont déjà consommé en cumulé plus de 4 millions de tonnes de cacao…

La production ne suit pas la demande pire elle stagne. De plus le réchauffement climatique va entrainer un dérèglement des lieux de production. C’est un peu technique, mais en gros certaines zones géographiques vont devenir trop chaudes et pas assez humide. De nouveaux pays vont voir leur températures augmenter et ils seront en droit de se demander s’il peuvent produire du cacao. Hors il faut compter deux à trois and avec qu’un cacaoyer devienne vraiment productif. Entre temps le climat aura encore le temps d’évoluer et surtout rien ne garantie la stabilité des températures.

Néanmoins si les prix augmentent vraiment, les producteurs seront alors motivés pour produire.

Comment obtient-on du cacao?

Tout commence par la récolte de la cabosse fruit du cacaoyer dans des pays chauds.

Et c’est là que cela se corse!

20140220-001640.jpg

Des maladies sévissent sur les plants en Côte d’Ivoire. Pour rappel, la Côte d’Ivoire est l’un des premiers pays en tant que producteur et exportateur de cacao.
Les bactéries provoqueraient une baisse ou du moins une stagnation de la production.

L’offre devient donc moins abondante et le marché se tend et les prix partent à la hausse.
+10% sur les 6 premières semaines de l’année 2014.

Vers la fin du chocolat bon marché?

Maladies sur les plants de cacaoyer, hausse de la demande de plus d’un tiers sur les 10 dernières années.

Si vous ajoutez à cela le risque que quelques traders de Londres, Paris, Singapour et New York commencent à spéculer sur la matière première qu’est le cacao, alors il ne nous reste plus qu’à allonger la monnaie pour se procurer notre dose de chocolat noir…

La tablette de 200 grammes de chocolat pour 1,5 euros semble s’éloigner pour de bon…


« Un Scénario de pénurie mondial sur le cacao d’ici une dizaine d’année »

Si rien n’évolue ce sera la crise du chocolat.

Néanmoins pas de panique à avoir, les prix augmenteront un peu pour nous.

Il faudra donc payer plus cher et à la marge certaines populations des pays les plus pauvres risquent de voir disparaître le chocolat de leur alimentation…

De leur côté nous pouvons compter sur certains producteurs qui produisent sur des marchés où la législation n’est pas aussi exigeante qu’en France pour faire baisser les teneurs en cacao et augmenter le pourcentage de beurre de cacahouète.

C’est grave docteur?

La raréfaction du chocolat est gênante, car le chocolat est considéré comme un anti-fatigue et un anti stress, grâce aux fortes doses de magnésium qu’il contient.

Le chocolat agit également sur l’humeur.

Le chocolat est très bon grâce au magnésium qu’il renferme mais aussi par le plaisir gustatif qu’il apporte.
Le chocolat est bon pour le moral et il est aussi bon pour le corps.

crédits photos: Yann