20131127-093846.jpg

Antoine s’oppose à un projet de loi visant la pénalisation des clients!

Pour lui pénaliser les clients c’est enfoncer un peu plus la prostitution dans la clandestinité et donner la main aux mafias.
Sur ce point il n’a pas tort.

La prohibition et la pénalisation des clients ne changera rien ne changera rien et les usagers de prostitués se tourneront vers les pays proches de la France.
Allemagne, Suisse, Espagne, Hollande pour ne citer qu’eux.

D’ailleurs Antoine fait remarquer que lors de ses voyages dans le monde il a vu différentes formes de traitement de la prostitution.
En Australie et en Nouvelle-Zélande la prostitution est tolérée et l’on permet aux prostitués de se regrouper à plusieurs pour recevoir leurs clients à leur domicile.

Antoine le chanteur voyageur affiche donc clairement son opposition au projet de loi de pénalisation de la prostitution.

Et il n’est pas le seul. La liste des personnalités françaises contre ce projet de loi est longue.

Mais au delà de tout ce remue ménage il faut convenir d’une chose, c’est que la majorité de gauche louvoie avec la logique!
Un projet de loi est en discussion à l’assemblée nationale pour pénaliser les clients MAIS subtilité de l’esprit un texte abolira le délit de racolage.

C’est à peine contradictoire.

Car il deviendrait interdit de recourir aux services d’une prostitué et il deviendrait possible de faire du racolage.

Soit les responsables de l’état ont décidé de jouer la carte du pas vu pas pris.
Soit ils souhaitent tapisser les rues de prostitués avec interdiction formelle de consommer.

C’est sûr cette loi amènera beaucoup de curieux et de touristes qui viendront apprécier cette absurdité française qui ne sera pas la première.

C’est un peu sur la même trame qu’un éventuel ministre du Budget chargé de l’impôts qui serait en même temps fraudeur du Fisc. (Toute ressemblance avec la réalité ne serait que fortuite)

Le débat sur le plus vieux métier du monde ne fait que commencer…